Highbury Stadium

Si Arsenal fut créé en 1886, l'histoire qui lie le club et Highbury ne commence qu'en 1913. Pendant 27 ans, Arsenal change autant de fois de stade que de nom (Dial Square, Royal Arsenal, Woolwich Arsenal).

En 1886, pour leur premier match, les Gunners ont pour théâtre un simple terrain vague au sud de Londres (victoire 6-0 contre Eastern Wanderers). Puis, tour à tour, Plumstead Common, Manor Ground, Invicta Ground et de nouveau Manor Ground sont les terrains de jeu des Gunners.

En 1913, Arsenal se trouve dans une situation financière très délicate. Henry Norris, un promoteur immobilier, tente alors de fusionner Arsenal avec Fulham, autre club du sud de Londres. La fédération anglaise met son veto et Norris doit envisager une autre issue pour sauver le club. Norris cherche un stade et prospecte au nord. Il se rabat alors sur Highbury, dans le quartier d'Islington. Le terrain, propriété d'un établissement scolaire religieux, fait apparaître un dénivelé de cinq mètres entre les tribunes nord et sud. Il devient vite évident pour la direction du club que des travaux s'imposent. Dans le même temps, Tottenham n'apprécie guère l'installation d'un autre club à Islington. Les amoureux du football vont devoir choisir leur camp. C'est ainsi que naît la légendaire rivalité entre les deux clubs.

Highbury en 1925 La première inauguration d'Highbury a lieu le 6 septembre 1913 contre Leicester Fosse (2-1 pour Arsenal).

En 1926, des travaux sont entrepris afin de redorer le blason d'un stade à l'allure vétuste. Six ans plus tard, le 10 décembre 1932, la tribune West Stand est inaugurée par le Prince de Galles.

En 1935, contre Sunderland (0-0), Highbury enregistre son record d'affluence avec 73 295 spectateurs.

Highbury en 1946 En 1936, le 24 octobre marque la réouverture d'East Stand pour le match contre Grimsby (0-0). Cette sublime tribune, avec sa façade Art deco des années 30, est construite à l'identique de West Stand, son coût est cependant supérieur du fait de sa promiscuité avec les demeures de style victorien très voisines. En effet, seuls quelques mètres (la largeur d'Avenell Road) séparent Highbury des habitations les plus proches. Les deux tribunes d'East Stand et de West Stand. sont classées monuments historiques.

Durant la seconde guerre mondiale, les toits d'Highbury sont réquisitionnés par l'armée. Pendant six ans, Arsenal et Tottenham doivent cohabiter à White Hart Lane.

Highbury

Ajout des toits aux tribunes En 1989, la tragédie de Hillsborough à Sheffield, où 96 supporters de Liverpool perdent la vie, oblige les stades anglais à n'offrir désormais que des places assises. Arsenal se trouve alors dans l'obligation de reconstruire les tribunes South Stand et North Stand qui deviendront respectivement Clock End et North Bank. Quatre années seront nécessaires à l'achèvement des travaux. Clock End, qui doit son nom à la célèbre horloge qui trône au niveau du toit qui se trouvait à l'origine sur North Stand, est surtout marquée par la présence de 53 loges de luxe. Considérée comme un chef d'oeuvre d'architecture, North Bank abrite, quant à elle, 12 500 places assises (contre 7 000 pour Clock End), deux restaurants et le musée du club. Ce dernier draine environ 25 000 visiteurs chaque année.

Avec une contenance de 38 500 places, Highbury ne peut plus aujourd'hui assurer l'avenir d'un club de l'ambition d'Arsenal. Sa capacité trop réduite a obligé les dirigeants à opter pour la construction d'un nouveau stade. Situé à quelques rues d'Highbury, Ashburton Grove pourra accueillir 60 000 spectateurs. Il devrait être prêt pour la saison 2006-07.

Highbury ne sera pas alors complètement démoli. Les tribunes classées, East Stand et West Stand, qui devraient rapporter 15 millions d'euros au club, seront transformées en complexe résidentiel et le terrain deviendra un parc.

Dépêches

Sondage

Etes-vous surpris du début de saison

  • Oui
  • Non