[Arsenal 0-3 Manchester City] Les échos de la conf’ de Freddie Ljungberg

Comme on pouvait s’y attendre, Arsenal n’a pas fait le poids devant Manchester City et a été sévèrement corrigé par les Cityzens sur le score de 3-0. Bien que très souriant à la fin du match avec Guardiola, Ljungberg avait une triste mine en conférence de presse d’après-match… certainement sa dernière d’ailleurs. 

Et si la prochaine conférence de presse d’un entraîneur d’Arsenal était tenue par un des hommes présents sur les bancs de l’Emirates ce dimanche, mais du côté de l’adversaire ? En effet, il semblerait que le Board d’Arsenal soit en train de passer à la vitesse supérieure pour le recrutement de Mikel Arteta en tant qu’head coach, un costume qui semble un peu trop lourd à porter pour Ljungberg.

L’équipe du Suédois s’est faite corriger hier par une équipe de Manchester City qui n’a pas forcé mais qui a su maîtrise de bout en bout la rencontre, notamment grâce à un De Bruyne étincelant. Grand sourire en discussion avec Pep à la fin de la rencontre, Ljungberg ne l’a pas gardé très longtemps durant la rencontre… même s’il ne devait se faire que peu d’illusions.

sur la défaite… 
“Bien évidemment, nous savons que sur les deux dernières années nous avons eu des difficultés contre City à domicile, donc nous savions cela avant que le match ne démarre. Nous avons bien débuté et Martinelli a eu une énorme occasion et nous nous sommes dit ‘Oh, ça semble bon’. Mais nous nous sommes faits prendre sur les phases de transitions à nouveau. Sur l’un de leurs buts, nous sommes cinq contre deux de leurs joueurs et ils marquent quand même. Nous avons travaillé énormément pour être équilibrés et avoir des joueurs derrière sur les contres, mais ensuite De Bruyne a montré ses qualités. Pas beaucoup de joueurs peuvent marquer des buts comme il l’a fait aujourd’hui sur de petites opportunités. Peut-être que c’est ce qui montre la différence qu’il y a entre les équipes. Ils marquent sur leurs occasions par l’intermédiaire de top, top joueurs. Je pense que nous pouvons apprendre de ce que nous avons à nouveau fait sur les phases de transition. Si vous regardez City, lorsque nous étions capables de les contre-attaquer, et c’était d’ailleurs un de nos plans de jeu, ils ont pris cinq cartons jaunes en nous coupant dans nos offensives quand nous avions une opportunité de contre-attaquer. C’est une tactique et ça a fonctionné. C’est quelque chose que nous avons besoin de faire. Peut-être que nous devons apprendre à être plus cyniques lorsque nos adversaires ont une opportunité de contre-attaquer. C’est un peu une de nos faiblesses, et peut-être que nous avons besoin de faire ces fautes.”

si les joueurs prennent ses messages en considération… 
“Avant tout, je pense qu’ils prennent les choses en considération. Nous avons regardé quelques vidéos sur la manière dont nous pouvions changer notre structure. Nous sommes présents sur les transitions alors qu’avant nous n’y avions aucun joueur sur les contre-attaques. Désormais, on a les joueurs présents. Evidemment, désormais la prochaine étape c’est de stopper l’action, de créer quelque chose. Je ne peux pas me souvenir de quel joueur c’était, mais nous étions à trois contre un, il y a une déviation et ensuite c’est arrivé sur De Bruyne. C’est un petit détail mais c’est quelque chose sur lequel nous devons travailler : sur comment défendre. Mais je pense que nous avons trouvé une sorte d’organisation un peu, sur les transitions.”

s’il s’attendait plus à une seconde mi-temps avec des joueurs revanchards… 
“J’ai envie de dire que si vous êtes menés 3-0 par une équipe comme City qui peut bien jouer en ayant la possession, c’est compliqué. J’ai dit à la mi-temps que nous savions que ce serait dur, plus particulièrement contre City. Liverpool et City sont au dessus du championnat pour le moment. Je leur ai dit que c’était une question d’honneur. Ils devaient ressortir et montrer en seconde période, même s’ils n’ont pas réagi, et je savais que ce serait difficile de gagner 4-3, mais qu’ils ne devraient avoir aucune chance de marquer un autre but. Nous avons essayé au moins de nous imposer un petit peu. C’était compliqué pour eux parce que City maîtrisait bien la possession du ballon. Parfois, nous avons bien joué d’une surface à l’autre, nous avons compris le plan de jeu et nous l’avons changé, et on a trouvé quelques failles un peu. Mais nous n’avons pas été suffisamment dangereux. Nous avons quelques demies-occasions où quelque chose aurait pu se passer. Lorsqu’ils ont eu des occasions eux, De Bruyne les a mises au fond des filets.”

sur le fait de jouer à 10 et de prendre un but à ce moment-là quand Sead s’est blessé… 
“Evidemment, Sead est sorti, et notre joueur n’était pas prêt à rentrer. Le temps qu’il y avait force à avoir beaucoup de vêtements sur soi. Nous avons essayé de le faire rentrer mais c’était trop tard. C’est quelque chose que l’on doit apprendre à nos jeunes joueurs, qu’ils se préparent plus rapidement. Mais ensuite, lorsque vous avez un blessé et qu’il est au sol, il faut qu’il reste au sol jusqu’à temps que les joueurs soient prêts pour effectuer le changement.”

si nous pouvons être des concurrents pour le top six… 
“Je pense que nous pourrions être suffisamment bons pour concurrencer le top six, mais cela montre que Liverpool et City sont très très bons. Je pense que nous avons aligner à peu près la même composition contre West Ham où nous avons très bien joué et nous aurions pu gagner 4-1 ou 5-1. Nous avons joué avec contre City et ils nous ont tout de suite punis avant que nous perdions finalement 3-0. Je pense que cela met en lumière la différence de qualité entre les équipes dans ce championnat.”

sur le stade qui s’est vidé avant le coup de sifflet final… 
“Bien évidemment, je suis un homme d’Arsenal et nous essayons tout. Mais en même temps, nous devons être un petit peu réalistes. Il y a un énorme écart de qualité entre City, Liverpool et le reste. Ils l’ont montré aujourd’hui. Mais pour moi, je suis vraiment content et fier des fans. A la fin, ils ont répondu de manière positive aux jeunes joueurs qui sont entrés en jeu. Vous avez pu voir cela lorsque Sead est sorti et qu’ils ont vu un jeune ailier de 18 ans entré en jeu et qu’il devait jouer face à Raheem Sterling, et nous avons également Gabriel qui a 18 ans et qui a dû jouer contre Kyle Walker. Bien évidemment, on a pus voir qu’il y avait une différence. Mais j’ai été fier des fans lorsqu’ils chantaient encore à la fin de la rencontre et qu’ils ont montré qu’ils appréciaient ce qu’essayaient de faire les jeunes gars.”

sur Mesut Özil… 
“Pour commencer en ce qui concerne le truc sur la Chine, c’est une discussion politique donc je vais laisser le club gérer cela. Je pense qu’il y aura un communiqué de leur part ou alors qu’il y en a déjà eu un. En ce qui concerne les autres choses, il devait être agacé lorsqu’il est sorti. Mais je suis le coach pour le moment, et j’ai pris cette décision car je voulais plus d’énergie dans l’équipe. Nous voulons la possession, mais parfois nous devons courir et tacler pour récupérer le ballon. Je pense qu’Emile l’a très bien fait en Belgique jeudi, et je voulais lui donner une chance. Je pense qu’il a bien joué lorsqu’il est entré en jeu.”

sur le manque de fautes tactiques de notre part… 
“Je pense que ça a été intelligent de la part de City de faire cela, c’est évident à voir. Je l’ai dit au quatrième arbitre ‘C’est tactique, il n’y a pas d’autre manière de voir cela’. Nous devons être un peu plus fourbes également si nous savons que nous sommes en difficultés sur les transitions. Peut-être que nous pouvons leur laisser un coup-franc et qu’il ne se passe rien.”

sur le fait de ne pas être capables de faire un remplacement à temps… 
“Je pense que c’est un peu dur de parler de ça en ce qui concerne un remplacement. Un joueur ne peut pas être plus rapide lorsqu’il défait ses vêtements. Oui c’est sûr que vous pouvez dire qu’il aurait pu ne pas avoir tous ces vêtements sur lui, mais c’était en première mi-temps et on ne pense pas forcément qu’il va y avoir un remplacement à ce moment-là. Evidemment c’est quelque chose qui s’apprend. Peut-être que nous devrions rester plus longtemps au sol pour que quelqu’un soit prêt à entrer. Ça marche juste comme cela.”

s’il peut exprimer ses opinions politiques… 
“Aujourd’hui, nous n’avons pas eu de discussion avec le club à propos de ce que je devrais faire ou que je ne devrais pas faire. J’ai essayé de me concentrer sur le match. Mon opinion à propos de cela, c’est que bien évidemment je vais en discuter avec le club, mais ce que je vous ai dit, c’est que le club va gérer cela, et je vais les laisser faire.”

sur les raisons pour lesquelles nous n’avons gagné qu’un match sur les 11 derniers… 
“Ce n’est pas la place où nous aimerions être que de n’avoir gagné qu’un match sur 11. Nous devons tous nous regarder dans la glace. Pour moi, j’ai senti que le match contre West Ham était un gros pas dans la bonne direction. Je n’avais pas vu cela dans notre équipe depuis longtemps, un match où nous étions bien meilleurs que nos adversaires, et où nous jouions un si bon football que nous aurions pu l’emporter 5-1. Aujourd’hui nous avons affronté une très grosse équipe, et ils ont été meilleurs que nous. C’est un fait et je ne pense pas que quiconque ait pensé que ça n’a pas été le cas.”

si l’incertitude autour des entraîneurs impacte les joueurs… 
“Je pense, comme je l’ai dit au club, que c’est un énorme honneur que de faire cela. Bien évidemment, Per est le manager de l’Academy et il doit occuper deux rôles en même temps. Je pense qu’il faut clarifier la situation pour prendre une décision afin que tout le monde sache. C’est quelque chose que j’ai dit. C’est entièrement du ressort du club. Je suis très honoré et j’essaie de faire les choses aussi bien que je le peux, mais je pense qu’il serait bon de prendre une décision indépendamment de cela.” 

_

Source : https://www.arsenal.com/news/freddie-man-city-substitutions-and-his-future

 

Articles liés