Arsenal officialise le départ de Gazidis: le chauve part vivre la Dolce Vita pour quelques dollars de plus

C’était dans les tuyaux depuis des mois, c’est désormais officiel: Ivan Gazidis a décidé de rejoindre l’AC Milan afin d’y occuper la fonction de directeur exécutif. En Lombardie, à partir du 1er décembre, notre ami chauve continuera de travailler avec le groupe Elliott Management. Rien de trop dépaysant pour un acteur d’Arsenal qui aura été contesté. Rien n’est jamais tout blanc ou tout noir. 

Très souvent comparé à David Dein dont il a pris la place et les prérogatives en 2009, Gazidis n’aura pas laissé une marque impérissable auprès des supporters d’Arsenal. Surtout si l’on prend en compte le travail effectué dans sa globalité et pas simplement sur les 6 derniers mois.

Il est vrai que les derniers moments de Gazidis à Arsenal ont permis un changement profond au sein du Club. Des nominations de Raul Sanllehi comme Chef des opérations football, de Sven Mislintat comme chef du recrutement, en ont découlé une lente diminution de l’importance d’Arsène Wenger dans les décisions stratégiques. Des mauvais résultats plus tard, Wenger était remercié et Unai Emery nommé en lieu et place de l’Alsacien. Et c’est pour défendre ce bilan que Gazidis s’est exprimé après l’annonce de son départ.

“Pendant les 10 dernières années, je me suis senti privilégié de pouvoir me dédier entièrement à ce club. Arsenal entre dans un nouveau chapitre et j’ai tout donné pour m’assurer qu’il soit une place forte pour relever ce nouveau défi. Cela inclut des organisations de très haut niveau, des leaders dans tous les secteurs pour porter les valeurs du club, parmi lesquels, Unai Emery, Raul Sanllehi et Vinai Venkatesham en qui j’ai une entière confiance.” 

“Nous avons reconstruit nos capacités en dehors du terrain, ce qui est nécessaire pour réussir dans le football moderne, nous avons récemment conclu de nouveaux contrats de partenariat qui nous permettront, tout autant que les nouveaux revenus liés aux droits télé, de sécuriser notre futur financier à moyen terme, nous avons rénové notre stade et reconstruit nos installations d’entraînement donc nous sommes maintenant dans un autre monde et nous avons fini notre transition vers une nouvelle structure qui peut apporter de la confiance pour le futur. Je suis fier de dire que nous avons réalisé tout ça à partir des valeurs sociales progressistes du club, en étant leader au sujet du football féminin, de la diversité et de l’inclusion sociale, en créant la fondation Arsenal qui développe ces valeurs dans le monde, dans des lieux compliqués comme l’Irak et la Jordanie et complète notre extraordinaire travail dans notre communauté locale. Tout cela restera central dans la philosophie du club.” 

“Même si c’est très compliqué à faire – la décision la plus dure de ma vie – je crois que, après 10 ans, c’est le bon moment pour changer d’air et permettre à une nouvelle direction de s’installer et d’apporter une nouvelle énergie et de nouvelles idées pour faire avancer le club dans cette nouvelle ère. Je crois que le changement est positif tant pour moi que pour le club. Bien que ce soit un défi des plus difficiles et exigeants, je suis excité à l’idée de savoir ce que le futur réserve à ce grand club.” 

Et malgré ce bilan, magistralement défendu par son plus important représentant, Gazidis laissera un goût amer à beaucoup de supporters: une augmentation constante du prix des places et des abonnements, un traitement des gros et petits actionnaires beaucoup trop inégal, une mauvaise utilisation d’un argent qu’il aurait été plus pertinent d’utiliser plutôt que d’économiser, l’autorisation de paiement de bonus à des actionnaires pour des conseils sur la vente d’actions dont les rapports n’étaient pas transmis aux petits actionnaires, l’échec de capitalisation sur les deals commerciaux pour permettre au club de gagner beaucoup plus d’argent grâce à ces contrats – Vinai Venkatesham serait le leader des négociations avec Adidas pour que la marque devienne le futur équipementier d’Arsenal à partir de la saison prochaine – et une absence de prise de responsabilités et de décisions.

A Milan, Gazidis touchera un salaire plus important que celui qu’il touchait à Arsenal de 2.6M de livres par an. De là à dire que Ivan the Bald il n’y a qu’un pas. Que nous n’hésitons pas à franchir.

Un remplacement en interne: deux têtes valent mieux qu’une

Un temps annoncé comme un potentiel successeur de Gazidis, Josh Kroenke n’aura finalement pas été retenu pour remplacer le Gaz. Arsenal a décidé de faire du remplacement interne. Et comme le travail effectué par Gazidis était énorme, la refonte de l’organigramme du club s’est poursuivie avec la nomination de deux personnes.

Ainsi, Raul Sanhllehi et Vinai Venkatesham prendront la suite d’Ivan. Et comme toujours, c’est l’heure pour les nouveaux hommes forts du club de graisser des paluches et remercier ceux qui les ont mis là. A commencer par Raul.

Même si j’ai rejoint Arsenal il y a seulement quelques mois, je me sens habité par les valeurs de ce club, comme un membre de cette famille depuis le premier jour. Je vais faire tout mon possible pour maintenir nos valeurs, des valeurs qui seront aussi prépondérantes pour notre futur qu’elles l’ont été dans le passé. Vinai et moi auront besoin de l’aide de tout le monde, pour faire les choses correctement et pour nous assurer du succès que tout le monde souhaite ici à Arsenal. Je remercie sincèrement le conseil d’administration d’Arsenal de m’avoir montré une telle confiance et Ivan de m’avoir fait venir dans ce grand club, et de m’avoir soutenu tous les jours. C’est avec une extrême fierté et une grande impatience que je me lance dans ce nouveau défi.

Vinai Venkatesham a lui-aussi dit quelques mots.

Dès mon premier jour à Arsenal, je me suis toujours considéré comme étant privilégié de faire partie de ce grand club de football, donc c’est un honneur d’en devenir directeur général et de mener ce club aux côtés de Raul. Ensemble, nous travaillons sans relâche avec le staff extraordinaire déjà en place à Arsenal pour respecter et rester dans la lignée de notre histoire, de notre héritage et de nos valeurs; avec l’objectif global de ramener le succès à nos millions de fans dans le monde entier, et de les rendre fiers. Je remercie Stan et Josh Kroenke, et le reste du conseil d’administration pour la confiance qu’ils ont placée en moi, ainsi qu’Ivan pour tout le soutien qu’il m’a donné depuis mon arrivée en 2010.

L’un des dossiers chauds qui attend les deux hommes est évidemment la négociation du nouveau contrat d’équipementier qui prendra le relais de Puma à l’issue de cette saison. Pour l’instant, Adidas tiendrait la corde avec un contrat qui permettrait à Arsenal de signer le troisième plus gros contrat d’équipementier du monde derrière Manchester United et le FC Barcelone.

Articles liés