Ceballos x Arteta : le début d’une love story ? L’Espagnol se voit bien rester en tout cas !

Durant le confinement, Dani Ceballos était sur le point de demander à rentrer en Espagne, son prêt à Arsenal tournant à l’échec cuisant. Quelques semaines plus tard, on parle d’une prolongation de prêt avec obligation d’achat et le jeune espagnol semble plus épanoui que jamais sous Mikel Arteta. Dans une interview exclusive pour Sky Sports, Dani s’est exprimé sur les raisons pour lesquelles il est tombé amoureux de la vie sous Arteta, et pourquoi il est ouvert à l’idée de rester à Arsenal.

Avec les matchs à huis clos, on entend plus facilement un Mikel Arteta très vocal sur le bord du terrain et cela nous permet d’en apprendre un petit peu plus sur la manière qu’il a de coacher. Ses instructions, criées sur le bord de la ligne de touche, sont désormais audibles dans chacun des matchs d’Arsenal et le nouveau boss des Gunners ne manque pas de réserves sur ce point ! Et parmi toutes les instructions que l’on peut entendre, l’une revient souvent “Dani ! Dani ! Dani !”, l’un des chouchous de Mikel à n’en pas douter.

Dani Ceballos est sans contestation possible l’un des tous meilleurs joueurs d’Arsenal depuis le restart. Seul Pierre-Emerick Aubameyang a ainsi joué plus de minutes que lui. Aucun joueur ne touche plus de ballons. Jamie Redknapp a notamment décrit sa première mi-temps contre Leicester de “masterclass” en matière de vision de jeu et d’exécution, et Ceballos ne s’est pas arrêté en si bon chemin en réalisant des gros matchs lors des victoires contre Liverpool et City, aussi bien offensivement que défensivement.

Cette qualité technique, Ceballos a toujours été (re)connu pour. Cela a notamment fait de lui l’un des joueurs les plus prometteurs parmi les jeunes en Espagne, et celui a permis de rejoindre le Real Madrid à l’âge de 20 ans. A Arsenal, pourtant, c’est dans un rôle qui ne lui est pas familier à la base du milieu qu’Arteta est en train de le faire évoluer et progresser aux côtés de Granit Xhaka. Un rôle qui lui nécessite bien plus que de la technique et de la vista. Et cela l’aide d’avoir un coach constamment sur son dos.

“Le míster vit chacun des matchs. Nous savons que c’est un plus pour nous d’avoir quelqu’un sur le bord du terrain qui puisse voir les choses que nous ne voyons pas par moments, et il peut communiquer avec nous plus rapidement désormais vu qu’il n’y a personne dans le stade.”

“Il me fait jouer à un poste qui n’est pas habituel pour moi, dans un pivot devant la défense à côté de Granit, donc je pense que c’est bien et que cela m’aide. Quelqu’un qui regarde le terrain de l’extérieur peut voir les 22 joueurs et donner de meilleurs conseils pour être dans les meilleures positions.”

Et les récents choix d’Arteta semblent payer et lui donner raison concernant l’attention qu’il porte à ce qu’il se passe sur le terrain.

Ceballos has been key for Arsenal since the restart

En plus d’être le joueur ayant créé le plus d’occasions de buts et réussi le plus de dribbles à Arsenal depuis le restart, Ceballos est également le joueur ayant réussi le plus de tacles et d’interceptions. Sa couverture du terrain en phase défensive est énorme, et il se fait remarquer également en étant le joueur ayant couru le plus de distance. Arteta est plus que satisfait de Dani et le rappelle dans chaque conférence de presse “Je suis vraiment content de la manière dont il est en train d’évoluer.”

Ceballos est également heureux, le début d’une love story ? “Je me suis senti très à l’aise dès le début dans ce club. Les fans m’ont très bien accepté et mes coéquipiers m’ont rendu tout très facile pour moi dès le début. Je ne regrette pas ma décision d’être venu à Arsenal, pas du tout.”

Des débuts compliqués et une saison tronquée… pas loin du flop

Cela dit, la saison n’a pas été un long fleuve tranquille pour Dani. Ceballos est arrivé fin juillet du côté d’Arsenal en prêt en provenance de Madrid. Son premier match à l’Emirates, on s’en souvient tous. C’était une masterclass lors de la victoire contre Burnley (2-1) avec deux passes décisives. Mais une blessure à la cuisse l’a tenu éloigner de longues semaines des terrains à la fin de l’aventure d’Unai Emery, et lorsque Arteta est arrivé, Ceballos a eu du mal à prendre ses marques et à s’installer dans les plans de Mikel.

Il y a même eu bon nombre de rumeurs concernant un retour prématuré au Real en janvier, le joueur ne se sentant pas franchement bien à Arsenal et dans les plans du nouveau coach. “Bien sûr, lorsque vous vous blessez et que vous ne jouez pas, vous commencez à avoir quelques doutes. Mais j’ai discuté avec le míster et nous étions d’accord pour trouver un moyen d’avancer ensemble. Il m’a dit qu’il me connaissait très bien et qu’il m’avait beaucoup suivi en Espagne. Il m’a beaucoup soutenu.”

https://arseblog.news/wp-content/uploads/2019/11/Dani-Ceballos-Vitoria-2019-.jpg

Un football anglais où il se sent à l’aise, et une progression constante…

Ceballos aime le football anglais. Il a commencé à l’aimer dès le moment où il a entendu les gens chanter son nom à l’Emirates Stadium durant la victoire contre Burnley en août. “Je suis un joueur qui aime être proche des fans.” Mais ça a été un défi pour lui de s’ajuster à l’intensité en Angleterre. Parce qu’après la masterclass contre Burnley, Dani a éprouvé toutes les difficultés du monde lors de la défaite 3-1 à Liverpool où il a paru complètement dépassé, et où il est sorti épuisé à l’heure de jeu.

“Le football espagnol est beaucoup tactique et technique, tandis que le football anglais est énormément plus physique. Ici, les top équipes comme Liverpool, Manchester City et Manchester United, sont également les plus physiques.”

“J’ai trouvé cela difficile de m’y adapter et de m’habituer au rythme du jeu, ce qui était plus ou moins ce dont à quoi je m’attendais parce que je savais que la vitesse allait y être très élevée. Mais après ma blessure, je suis revenu et j’ai atteint un très bon niveau. Depuis cela, je pense que j’ai fait beaucoup de progrès autant physiquement que techniquement.”

Ces progrès sont visibles en effet. Samedi, à Wembley, il a couvert une quantité de distance incroyable durant 88 minutes contre un adversaire de la trempe de Manchester City. Mais le véritable tournant de son aventure à Arsenal, il est arrivé lors du stage de trêve hivernale à Dubaï en février.

“La vérité c’est que j’y ai vraiment travaillé très dur. Je me suis entraîné jusqu’à atteindre mes limites et désormais j’ai un niveau physique très élevé. Cela, combiné à la partie de mon jeu que le míster apprécie, à savoir que j’aime avoir le ballon et être un protagoniste, et grâce à ces choses je suis désormais un joueur qui convient à son équipe.”

“Depuis que nous sommes rentrés de Dubaï, j’ai joué quasiment toutes les minutes sous ses ordres. C’est en partie grâce à lui, mais également grâce à ce que j’ai fait et ce que j’ai prouvé sur le terrain. Je lui ai dit ‘Regardez, je veux montrer que je peux jouer ici.’ Et je pense que je l’ai fait.”

https://arseblog.news/wp-content/uploads/2020/07/Mikel-Arteta-Dani-Ceballos-training-2020.jpg

Un avenir en pointillés… mais où il se verrait bien désormais continuer l’aventure à Arsenal !

Ceballos est désormais certainement ouvert à l’idée de rester à Arsenal à l’issue de cette saison. Le joueur de 23 ans est devenue une figure populaire au sein du club et Mikel Arteta a déjà confirmé que des discussions avec le Real Madrid avaient débuté. Mais l’argent risque peut-être de manquer chez les Gunners cet été, et Ceballos insiste de son côté que son avenir dépend également de ce que va décider le Real Madrid le concernant.

“Pour le moment, je ne pense qu’aux prochains matchs parce que si nous les gagnons, nous avons des chances de nous qualifier pour l’Europa League.”

“Après cela, je dois être calme. Je dois retourner au Real Madrid et ils vont devoir prendre une décision parce que j’ai un contrat là-bas pour les trois prochaines années. Une fois que je connaîtrai leur décision, je m’assiérai avec ma famille et les gens proches de moi pour voir ce qui est le meilleur pour moi pour l’année prochaine.”

“Mais la vérité, c’est que je suis très heureux à Arsenal. C’est un club avec lequel j’ai déjà une année d’expérience, donc ce serait très facile de revenir. Je n’aurais pas à m’adapter à un nouveau championnat ou à nouveau club avec un manager et des joueurs différents.”

“Je pense que ce pourrait être une bonne étape pour moi. Mais comme je l’ai dit, mon avenir dépend du Real Madrid et pour le moment, je ne connais pas leur décision.”

Mikel Arteta : un nouveau rôle, un coup de foudre et la clé de son envie de s’installer à Arsenal sur le long terme

Par le passé, Ceballos a eu peu d’opportunités de jouer sous les ordres de Zinédine Zidane du côté du Real Madrid, et cette période dans le club de la capitale espagnole l’a beaucoup frustré parce qu’il a eu la sensation de stagner depuis son arrivée en 2017 en provenance de son club d’enfance le Bétis. C’est pourquoi en restant à Arsenal, Ceballos va pouvoir énormément profiter de sa relation avec Arteta dont il est très proche, et  quelque peu admiratif.

“J’adore la manière qu’il a de voir le jeu et les choses qu’il aime dans le football. Le míster est très intelligent pour un coach aussi jeune. C’est comme si il avait passé toute une vie dans le football avant celle-ci.”

“Il connait beaucoup d’aspects divers du jeu et il travaille bien tactiquement. C’est également clair qu’il a passé beaucoup de temps avec Guardiola parce qu’il a beaucoup de caractéristiques en commun avec lui. Je pense que c’est un manager qui sera parmi les meilleurs dans le monde à l’avenir.”

Un autre manager aurait certainement eu pas mal de difficultés à convaincre Ceballos qu’il pourrait jouer au poste auquel il joue actuellement. Ceballos a en effet été plus habitué à jouer dans un rôle plus libre et plus haut sur le terrain où Unai Emery le faisait notamment joué durant la première partie de saison. Mais sa confiance en Arteta a fait qu’il ne s’est posé aucune question quand ce dernier lui a demandé de jouer un cran plus bas, et cela se traduit match après match par une activité et des performances de plus en plus bonnes.

Ceballos has switched from left to right and played deeper under Arteta

Comme on peut le voir juste au dessus, Ceballos joue désormais un cran plus bas sur la pelouse, aux côtés de Granit Xhaka. L’activité de l’Espagnol se situe également plus à droite. Un réajustement tactique bénéfique à l’équipe, mais également au joueur.

“Le míster est très content de moi. Il est très content de la manière que je joue, avant tout lorsque j’ai le ballon, mais également quand je ne l’ai pas. Nous avons également beaucoup discuté et beaucoup travaillé sur les aspects défensifs de mon rôle, mon positionnement sur le terrain quand il est temps de défendre.”

“J’aimerais jouer un petit peu plus haut, bien sûr, mais je sens à l’aise à ce poste parce que j’aime toucher le ballon autant que possible. Je pense que j’ai beaucoup progressé. La vérité c’est qu’aujourd’hui je suis un joueur bien plus tactique et technique que je ne l’étais avant. Et peu importe où le míster a besoin de moi, je vais essayer d’apporter ma meilleure performance.”

Son amitié avec Hector Bellerin… une autre raison de rester à Arsenal

Ce n’est pas uniquement Arteta qui a aidé Ceballos à s’épanouir à Arsenal. En effet, personne n’a été plus important dans cet aspect qu’Hector Bellerin, un ami de longue date et un ancien coéquipier dans les équipes de jeunes en Espagne, et qui l’a soutenu depuis qu’il est arrivé à Londres et qui lui a permis de louer une maison qu’il possède proche du centre d’entraînement des Gunners.

La lettre ouverte de Dani Ceballos: "Je suis prêt à tout pour ...

“Si vous me posez une question à propos de Hector, je pourrais m’asseoir avec vous pendant des heures et des heures en vous disant des choses positives à son sujet.”

“Il m’a rendu la vie beaucoup plus facile, pas juste en interne dans le vestiaire, mais à l’extérieur également, dans la vie de tous les jours, en m’amenant dans des endroits pour connaître la ville et dans différents restaurants. Il m’a toujours accompagné et m’a rendu les choses simples. Il a été une part fondamentale de mon expérience ici.”

Cette amitié est un autre facteur qui pourrait tenter Ceballos de poursuivre son aventure à Arsenal et Ceballos fait déjà partie des joueurs très impliqués dans la réussite du club à l’avenir. Il a d’ailleurs reçu les éloges de Mikel Arteta pour la passion qu’il montre lorsqu’il célèbre les buts, et il était le premier à prendre dans ses bras le manager après le coup de sifflet final à Wembley samedi. Et il le déclare sans sourciller : le retour à un Arsenal glorieux n’est pas bien loin.

“Avec tout mon respect, je pense qu’à l’heure actuelle, et laissez moi voir si je peux l’exprimer d’une manière qui ne va pas mettre les gens en colère, Arsenal est un club gigantesque qui est en train de dormir. Mais à n’importe quel instant il pourrait se réveiller et faire de nouveau rêver les gens. Il pourrait revenir là où il devrait être, parmi les quatre meilleurs clubs de Premier League et même se battre pour le titre. Quand le club sera capable de réussir cette étape, je suis persuadé que ce sera l’une des meilleures équipes dans le monde.”

C’est en tout cas la direction qu’Arsenal espère être en train de prendre sous Mikel Arteta. On espère également qu’une fois que la saison sera terminée, la prochaine nous permettra de retrouver ce même Dani Ceballos que l’on voit depuis le restart, pour aider l’équipe à retrouver la Champions League, et plus si affinités.

_

Source : https://www.skysports.com/football/news/11670/12032067/dani-ceballos-exclusive-midfielder-open-to-arsenal-stay-after-finding-his-place-under-mikel-arteta

Articles liés