Conférence de presse d’Arteta et Sokratis avant le déplacement à l’Olympiakos

Mikel Arteta et Sokratis ont introduit la rencontre d’Europa League de ce soir (21h00) en conférence de presse hier soir. Les deux hommes sont heureux de retrouver l’Europa League, mais se méfient de ce déplacement périlleux en Grèce.

L’Europa League reprend ses droits ce jeudi soir. La Coupe du Jeudi et ses déplacements toujours très folkloriques aux quatre coins de l’Europe amènent Arsenal pour ce seizième de finale aller en terres grecques : sur le terrain de l’Olympiakos le Pyrée, une des ambiances les plus chaudes d’Europe. Le géant grec (44 titres de champions) attend de pied ferme Arsenal, et ce n’est pas Sokratis qui va nous dire le contraire. Le colosse grec connaît bien ce stade et ce club pour y avoir débuté sa carrière, et a tenu à prévenir ses coéquipiers de la tâche ardue qui les attend.

sur le fait d’être l’un des rares joueurs grecs à jouer pour un club étranger contre un club grec… 
SP : “En effet, c’est plutôt énorme pour moi. Nous nous sommes préparés de la meilleure des manières possibles pour ce match et bien évidemment, notre esprit est déterminé à gagner.”

sur les 35 passes avant notre troisième but contre Newcastle… 
SP : “Je pense que c’était un but incroyable. Nous avons montré à nouveau et je pense que désormais nous avons beaucoup appris de notre nouveau manager. Et donc nous aimons ce style de jeu et nous aimons également prendre du plaisir en jouant ce jeu. Toutes les semaines et tous les matchs, nous devons apprendre, nous devons nous améliorer et je pense que chaque semaine, il y a du mieux pour nous.”

sur le fait d’avoir parlé avec ses coéquipiers de l’ambiance… 
SP : “Nous avons eu ce genre de conversations avec mes coéquipiers. Ils savent tout ce qu’il faut savoir, à quel point c’est chaud et à quel point il y aura de la tension dans l’atmosphère qu’il y aura dans le stade. Ce qui est certain, c’est que nous sommes vraiment fiers de jouer contre un top club grec, ce qui signifie que nous allons affronter un club qui durant 90 minutes n’aura en tête que de viser que la victoire. Nous savons que cette rencontre va être vraiment difficile et très dure.”

Mikel Arteta s’est montré très excité face à ses débuts en compétition européenne. Il a souligné l’importance de l’Europa League et il est revenu également sur divers autres sujets comme sa sélection d’équipe ou la manière dont il change son calendrier habituel pour préparer un match de coupe d’Europe.

sur son premier match de coupe d’Europe en tant que manager… 
“Bien, c’est une autre grande compétition pour nous. Le parcours que le club a eu dans cette compétition, ainsi que celui de l’an passé également, font que c’est une compétition vraiment importante pour les objectifs que nous avons pour cette saison, et nous savons à quel type de match nous devons nous attendre demain. Papa nous a avertis encore un peu plus de cela, au cas où nous aurions eu des doutes. Nous devons être prêts.”

sur ce que Sokratis a dit de l’Olympiakos… 
“Nous savons tout ce qu’il faut savoir sur l’Olympiakos, sur le pays, sur le genre de fans que nous allons trouver ici. J’ai énormément pris conscience à travers les matchs que j’ai regardés d’eux de leur passion, de leur qualité et de l’atmosphère dans laquelle nous allons devoir jouer demain. Donc oui, c’est un déplacement compliqué à l’extérieur, et nous nous attendons à un match compliqué, et nous nous sommes préparés pour le match en sachant que ça va être un défi difficile.”

sur le parcours de la saison passée en Europa League et si ça place la barre haute pour cette saison… 
“Oui. Nous devons y aller match après match. Chaque année, chaque compétition est complètement différente, vous jouez des adversaires différents donc vous ne pouvez pas comparer ce que vous avez fait l’année dernière avec cette année. Le contexte est différent, mais l’objectif est toujours le même. Un club comme le nôtre doit essayer de remporter chacune des compétitions dans lesquelles il est engagé. C’est l’état d’esprit avec lequel nous allons jouer ce match et cette compétition.”

s’il a un supplément de motivation pour ce premier match européen… 
“Et bien, je suis vraiment excité. Evidemment, c’est mon premier match européen en tant que manager du club. Je les ai beaucoup regardés et c’est une équipe qui est habituée à dominer son championnat, et à travers le style de jeu qu’ils ont, ils se sentent vraiment à l’aise avec ce type de jeu. Lorsque vous voyagez en Europe, les styles de jeu sont complètement différents de celui de la Premier League et nous devons nous y adapter, et être capables de jouer le type de jeu que nos adversaires de demain vont nous imposer et c’est ce sur quoi nous avons travaillé. Chaque compétition va nous donner la chance de jouer en Europe d’une manière ou d’une autre, et nous devons tirer un maximum de profit de toutes les opportunités que nous avons. Mais c’est juste un match, nous voulons aller quelque soit l’endroit en Europe ou en Angleterre avec l’état d’esprit et l’attitude pour gagner. Jouer, jouer, jouer et gagner.”

sur l’absence de Guendouzi du groupe pour le match de Newcastle… 
“Je fais juste ma sélection d’équipe et le groupe est sélectionné en fonction de la manière dont ils jouent, dont ils s’entraînent et dont ils se comportent. Chaque semaine ce sera différent. Une semaine, il y aura une raison, l’autre semaine ce sera une autre raison.”

si l’absence de Matteo était une sanction disciplinaire… 
“C’est en rapport avec la manière dont nous nous entraînons, la manière dont nous jouons, la manière dont nous vivons. Je veux les meilleurs joueurs pour le match, et je les sélectionne en relation avec ce que je vois au quotidien.”

sur ce qu’il pense de l’Olympiakos…
“Je dirais que collectivement c’est une équipe qui semble très vivante. Ils ont une idée très claire de ce qu’ils veulent faire, ils ne jouent pas vraiment en fonction de l’adversaire. Ils ont des principes très clairs de la manière dont ils veulent jouer, et ils essaient d’exécuter cela contre n’importe quel adversaire, que ce soit un gros club européen ou une plus petite équipe de leur championnat national. C’est ce que j’aime le plus. Evidemment, ils ont quelques qualités individuelles dont nous allons devoir nous méfier, mais j’ai été hautement impressionné du niveau d’importance du collectif de l’équipe.”

sur les jeunes joueurs et sur ce qui lui donne confiance de les faire jouer contre l’Olympiakos…
“Cela fait partie du processus. Vous ne pouvez pas savoir jusqu’à temps que vous les exposiez à cela. Ils peuvent avoir toutes les meilleures intentions du monde, mais ils ont besoin de venir dans un stade comme celui-ci et lorsqu’ils y font une erreur ou qu’ils prennent une mauvaise décision, d’avoir le courage d’essayer de nouveau et de jouer à nouveau. Je veux voir cela chez mes joueurs qu’ils aient 17 ou 35 ans. C’est ce que j’attends d’eux. S’ils continuent à essayer, ils auront entièrement mon soutient. S’ils se cachent après cela, c’est quelque chose que je n’aime pas. Mais de ce que j’ai vu jusqu’à présent, à chaque fois qu’ils ont joué sur le terrain, ils ont répondu vraiment de très très bonne manière et c’est pourquoi j’espère, et je suis certain qu’ils vont faire la même chose demain.”

s’il est inquiet en ce qui concerne l’intensité des matchs de championnat et européens… 
“Et bien, c’est pourquoi nous avons un gros effectif et que nous pouvons effectuer une rotation des joueurs. Mais physiquement, les matchs en Europe ne vont pas être aussi exigeants que ceux de Premier League, c’est sûr. S’ils doivent faire cela tous les trois jours alors oui ce peut être un problème, mais c’est pourquoi nous devons essayer de nous adapter et de choisir les joueurs qui peuvent jouer durant chaque match et avoir toujours à l’esprit que nous devons faire tourner certains joueurs pour avoir un équilibre physiquement.”

s’il a un intérêt pour Konstantinos Tsimikas…
“Je suis désolé, nous n’allons pas discuter d’un quelconque intérêt pour des joueurs qui ne jouent pas pour nous. Désolé.”

sur Pablo Mari qui a été joué avec les U23 et Bellerin et Ceballos qui sont allés le voir… 
“Bien, j’ai regardé le match mais je ne pouvais pas y être pour une raison personnelle. Mais j’ai été très content que les deux y soient pour le supporter. Lorsqu’il a rejoint le club, il n’avait pas joué durant un long moment et il avait également une petite gêne lorsqu’il est arrivé, mais son attitude et son engagement ont été vraiment très bons et hautement surprenant. Il a vraiment très bien joué l’autre jour, et j’espère que nous allons pouvoir commencer à l’utiliser bientôt.”

sur la victoire 3-0 ici en 2015 et si Arsenal essaie de faire face à de l’inconstance cinq après… 
“Bien, évidemment les résultats ces récentes années montrent cela. Pour concurrencer les top équipes, les exigences actuellement sont très très élevées. Vous devez gagner le championnat avec plus de 100 points en Premier League. C’était du jamais vu avant dans n’importe quel autre championnat, probablement sauf peut-être en Espagne. Mais c’est là que nous en sommes, c’est le défi. C’est la régularité que nous devons rechercher et c’est l’exigence que nous devons imposer aux joueurs. Tous les jours jouer avec cet état d’esprit, avec cette insistance et toujours travailler sur chaque détail qui peut faire la différence.”

sur le fait de changer le programme pour ce voyage et revenir vendredi…
“Nous avons deux matchs en quatre jours. C’est un long vol, avec deux heures de décalage horaire également. Nous allons jouer à 22h heure locale et après cela, si nous avions dû prendre un vol, nous serions arrivés vraiment très tard à Londres. En plus de cela, je pense que la première période après le match (la première heure à première et demie) est vraiment importante pour les joueurs pour manger avec la qualité des nutriments dont nous avons besoin. Je pense que c’est mieux de le faire à l’hôtel. Je pense que c’est mieux de se reposer dans un lit plutôt que de rester dans un vol lorsque vous voyagez et le jour suivant, tout le monde récupère ensemble et nous repartons dans l’après-midi.”

si nous aurions préféré un coup d’envoi plus tôt… 
“Oui, mais le décalage horaire est ce qu’il est. Nous devons adapter notre voyage en fonction du contexte que nous avons pour le moment et nous gardons à l’esprit que nous voulons pour les joueurs les meilleures conditions possibles après le match, pour qu’ils puissent récupérer aussi vite que possible pour jouer contre Everton.” 

si ce match sera un de ceux où il va faire tourner son effectif… 
“Nous avons eu une trêve de 15 jours et nous n’avons joué qu’un seul match. Donc demain, je vais aligner une équipe dont je pense qu’elle est la meilleure pour jouer. Vous ne pouvez pas tout contrôler, parfois vous pensez à reposer quelqu’un et à l’entraînement il rencontre un petit problème ou il tombe malade. Donc demain, nous allons aligner l’équipe dont nous pensons qu’elle est la meilleure pour jouer contre l’Olympiakos et le reste des autres équipes et des matchs qui vont suivre.”

_

Sources : https://www.arsenal.com/news/arteta-olympiacos-and-changing-routine
https://www.arsenal.com/news/sokratis-ive-told-my-teammates-everything

Articles liés