Les échos de la conf’ du 5 janvier 2017

Ce matin, Arsène Wenger a répondu à de nombreuses questions lors de sa conférence de presse. Il est notamment revenu sur la polémique naissante autour de la célébration d’Olivier Giroud face à Bournemouth, sur le mercato, sur la course au titre relancée après la fin de série de Chelsea.

Sur le fait qu’Alexis était mécontent après le coup de sifflet final face à Bournemouth :
« Hé bien, qu’est ce qui vous surprend là dedans ? Vous voulez gagner des matchs et quand vous ne gagnez pas, vous êtes malheureux et c’est normal. »

S’il veut voir cette passion dans son équipe :
« Bien sûr. Sans passion, vous ne remontez pas un handicap de 3 buts [après 70 minutes de jeu] en Pl. C’est exceptionnel et ce n’est pas fréquent en Pl. Vous avez besoin d’un répondant particulier et c’est ce qui s’est passé. Nous voulions remporter ce match et nous ne l’avons pas fait. Nous sommes tous frustrés. »

Sur la célébration de Giroud qui a divisé les fans (car il restait du temps et le joueur a pris le temps de célébrer son but au lieu d’aller chercher la balle pour la mettre dans le rond central) :
« Bien évidemment [je voulais qu’il reste dans le match]. Je comprends les deux parties car dans la tête des joueurs, à 3-0, le match est perdu mais vous voulez toujours que les gars prennent la balle et la mettent dans le rond central. »

Sur le mercato :
« Qui va partir ? Personne pour le moment. Qui va venir? Personne. Le meilleur moyen (de se renforcer) aurait été de récupérer Cazorla et Danny Welbeck. Quoi qu’il en soit, il y a très peu de chances de trouver des joueurs de cette qualité lors du mercato de Janvier. La meilleure manière de gérer cette période c’est de récupérer nos joueurs blessés. »

Si Arsenal a reçu des offres pour Debuchy et Jenkinson :
« Non. Nous allons voir ce qui va se passer. »

Si Arsenal est intéressé par Ricardo Pereira (latéral droit portugais évoluant à Nice) :
« Non [nous ne sommes pas intéressés par lui]. »

Si la course au titre est une course à 6 équipes :
« On dirait que Chelsea semble toujours assez à l’aise mais lorsque votre série de victoire s’arrête, ça suscite toujours de l’espoir chez les autres. Vous devez repartir. Je pense que c’est un championnat ouvert. La deuxième partie de saison commence maintenant. Nous savons que de janvier jusqu’à mai, c’est le moment de vérité pour tout le monde. Qui sortira de cette course au titre ? Pour le moment, c’est très difficile à prédire. »

Sur le match d’hier entre Tottenham et Chelsea :
« C’était un match de très haut niveau et très serré. La rencontre s’est beaucoup joué sur la tactique, l’envie de ne pas perdre dès le début car c’était un gros match. Au final comme c’est déjà arrivé de nombreuses fois auparavant, le but inscrit juste avant la mi temps, a joué un rôle très important psychologiquement sur la seconde période. C’était un match serré mais Tottenham a pris l’avantage grâce à deux superbes têtes de Dele Alli sur deux jolis centres d’Eriksen. »

Sur la course au top 4 qui s’annonce difficile :
« Ça l’est pour tout le monde. Mais au début de la saison, notre souhait c’est de remporter le championnat et de tout donner pour y arriver. Mais je suis d’accord, chaque année, on fonctionne exactement pareil, peu importe l’équipe. Vous voulez d’abord obtenir 40 pts. Puis vous battre pour le top 4 et peut être pour la course au titre. »

S’il sait comment tirer le meilleur de son effectif :
« Chelsea a la même équipe (que la saison dernière à quelques joueurs près) et c’est plus facile pour eux car ils ne sont pas engagés en coupe d’Europe. Cela fait une énorme différence car ils ne jouent qu’un match par semaine et c’est donc plus facile pour eux d’avoir une stabilité dans l’équipe.

Articles liés