[EL – 16èmes de finale retour] Arsenal v FK Östersunds – Toute la Suède pour une uppförsbacken ?

Ce jeudi (21h05, heure française), la vaillante équipe d’Östersunds se rend à l’Emirates Stadium pour y retrouver des Gunners qui avaient maitrisé le match aller en Suède. Un match de gala pour une équipe dont l’histoire européenne devrait s’achever à ce niveau de la compétition. 

Bon. On ne vous fera pas croire que le match de demain possède encore un réel enjeu. On ne vous fera pas croire non plus aux chances des joueurs de Graham Potter de renverser la vapeur et remonter les trois buts de retard qu’ils ont concédé sur leur terrain à l’aller. Ce match s’annonce avant tout comme un match de gala pour des Suédois qui finiront en beauté, à l’Emirates Stadium.

J’en entends déjà certains y aller de leur commentaire : “Faites preuve d’humilité !“. Loin de moi l’idée de faire montre d’une particulière arrogance ou suffisance, mais davantage de réalisme. Arsenal s’est parfaitement sorti d’une rencontre qui avait tout d’un match piège, sur un terrain hostile. La victoire la semaine passée a permis aux Gunners d’avoir un pied et demi en huitième de finale. Il est temps de franchir complètement la ligne.

Il est vrai que nous aurions aimé davantage d’adversité mais le manque cruel d’expérience des joueurs d’Östersunds et la pression d’un tel rendez-vous les ont pénalisés. Face à quelques 9165 supporters, les suédois ont connu un terrible début de match. Imposant son rythme face à une équipe acculée qui ne pouvait utiliser ses propres armes, Arsenal a d’entrée mis la pression et dès la 13ème minute, Nacho Monreal, encore lui, reprenait une frappe d’Iwobi détournée par le gardien Aly Keita et poussait le ballon au fond des filets. Et comme le football est particulièrement cruel, à peine plus de 10 minutes plus tard, sur une percée d’Henrikh Mkhitaryan, le défenseur Papagiannopoulos détournait une frappe de l’Arménien dans ses propres buts. De quoi créer une bonne dynamique dès le départ, hein ? Les Suédois vous répondront sans doute en riant jaune.

Ce retard, les joueurs d’Östersunds l’ont accusé pendant toute la rencontre ne réussissant jamais à réellement prendre le jeu à leur compte, malgré un net regain de forme en seconde période. En effet, le couteau entre les dents, les Suédois décidaient de mettre une réelle pression sur Arsenal pendant un quart d’heure, mettant David Ospina à contribution et obtenant plusieurs corners. Mais avec une froideur glaciale, Mesut Özil piquait ce couteau Ikéa et le plantait dans le dos de ses adversaires, l’heure de jeu à peine dépassée.

Dernier point noir de la soirée, un pénalty arrêté par le portier colombien à la dernière minute enterrait définitivement les espoirs de remontée des Suédois. “Nous avons montré notre qualité en seconde période, c’est dommage que nous n’ayons pas marqué ce pénalty mais je suis fier de la façon dont mes joueurs ont répondu“, affirmait Graham Potter à l’issue de la rencontre.

Pour la deuxième manche, la détermination d’Arsenal sera la même qu’à l’aller. Et c’est Arsène Wenger qui nous le certifie : “Nous avons remporté cette rencontre assez facilement, et j’essaierai de l’emporter à nouveau.” Des propos confirmés par Henrikh Mkhitaryan : “Nous devons nous concentrer sur chaque match, peu importe ce résultat précis, pour nous assurer d’autres succès. Même avec la finale de Coupe de la Ligue, nous devrons aligner la même équipe et l’emporter à domicile.

Même s’il pourrait donner du temps de jeu à certains jeunes afin de faire tourner avant la finale de Carabao Cup prévue dimanche, Arsène Wenger devrait aligner une équipe plus que compétitive pour cette rencontre. Michel, Mikhy et David seront tous les trois de la partie.

“C’est une bonne opportunité pour certains joueurs de montrer qu’ils ont les qualités pour être performants à ce niveau. Il y a de la concurrence à tous les postes, en ce moment.”  Réussis ne serait-ce qu’une passe Michel !

Et Wenger renouvelait ce matin sa volonté de s’assurer la qualification en faisant preuve de respect envers l’équipe de Graham Potter.

“Östersunds a connu un démarrage timide et nous en avons profité, mais après ça ils ont montré qu’ils sont une bonne équipe. C’est vital pour nous de bien jouer pour avoir une chance de l’emporter. “

“Nous jouons à domicile et nous voulons remporter ce match. Si vous regardez les résultats d’Östersund en Europa League, c’est assez impressionnant, à domicile comme à l’extérieur. Ce match demande du respect de notre part. Ce serait stupide de croire que nous allons nous promener. Nous pourrions avoir une très mauvaise surprise.”

“Ils n’ont rien à perdre.” 

Langue de bois ou non, Arsène Wenger ne semble pas prendre à la légère ce match retour malgré son faible enjeu. Mais il sait l’importance que revêt cette compétition cette saison. Remporter une telle double confrontation ne suffira pas à faire d’Arsenal le favori de cette Europa League. Voir d’autres grosses écuries se faire éliminer pourrait y concourir. Quoiqu’il en soit, la mission première est de finir le travail à la maison ce jeudi.

Au fait, uppförsbacken, ça veut dire remontada en Suédois.

Articles liés