[EL – J2] Qarabag v Arsenal – Pas une victoire à bas coût

En terrain hostile face à des joueurs qui vendront chèrement leur peau, la tâche s’annonce ardue pour Arsenal. Mais ce jeudi, les Gunners sont attendus. La victoire aussi. Et avec la manière, s’il vous plaît. 

Les Gunners face à un pays. Un peu déséquilibré non ?

L’arrivée d’équipes comme Arsenal en Azerbaïdjan est toujours un événement. Ce n’est pas faire preuve d’arrogance que d’affirmer cela. Voir débarquer un grand club anglais permet de mettre un coup de projecteur sur des joueurs, une équipe, des clubs, un pays où le football est là-aussi vécu comme une passion. Et si une telle rencontre fait parfois peser une pression supplémentaire sur les épaules des acteurs, elle est souvent source d’une excitation, d’un emballement et d’une envie qui se retrouvent décuplées.

Il n’est pas nécessaire de remonter très loin dans le temps pour se souvenir d’expériences de la sorte pour Arsenal en compétition européenne. L’an passé, Arsenal avait du se rendre sur le terrain du BATE Borisov, s’était incliné sur la pelouse de Cologne et avait du lutter pour ne pas voir les suédois d’Ostersunds – vainqueurs au retour à l’Emirates Stadium – revenir au score sur l’ensemble des deux matches.

Et l’entraîneur de Qarabag, Qurban Quarbanov est bien conscient des enjeux de cette rencontre et de la nécessité de montrer le meilleur des visages, sans inhibition.

“Nous allons rencontrer une équipe qualifiée en provenance du meilleur championnat du monde, mais nous n’allons pas la laisser jouer.” 

“Demain sera une grande rencontre, nous allons essayer de montrer un beau visage et de réaliser une bonne partie.” 

“J’ai répété à maintes reprises que l’arrivée de telles équipes en Azerbaïdjan était une expérience formidable à vivre pour le football dans ce pays.” 

“C’est une chance de faire aimer notre football. Nos fans montrent un intérêt énorme pour ce genre de rencontres. A chaque match, nous avons 2000, 3000, 4000 fans qui nous encouragent avec une grande vigueur.” 

“Nous avons joué contre de tels clubs et nous avons obtenu de bons résultats. Rendons nos fans heureux et fiers de nous, peu importe le résultat.” 

“Nos joueurs ont une grande expérience donc je ne pense pas qu’il y aura de problèmes liés à la pression. Nos joueurs sont dans de bonnes dispositions pour réaliser un grand match demain. Et les fans les aident. Plus il y aura de supporters, plus nous serons avec les joueurs.” 

On l’a eu en Premier League, et si on se décidait à un petit clean sheet en Europa aussi ?

“Nous abordons chaque compétition avec la meilleure des préparations.”

En conférence de presse, Unai Emery a insisté sur l’aspect sportif d’une rencontre également marquée par les problèmes politiques entre Arménie et Azerbaïdjan qui ont empêché Henrikh Mkhitaryan de faire le déplacement à Bakou. Et si l’entraîneur adverse affirmait en conférence de presse qu’Arsenal avait “sauvé” l’arménien en ne lui faisant pas faire le déplacement, Emery s’est quant à lui contenté de rester concentré sur le jeu.

Mon travail c’est le football. Je respecte tout le monde, je respecte toutes les personnes, je respecte chacune des cultures, je respecte chacun des pays. Mais je ne connais pas chaque situation de chacun des pays. Pour moi, il ne pouvait pas jouer demain. Il y a du respect pour Micki et du respect pour vous. Aujourd’hui, nous sommes ici avec l’opportunité de bien jouer.

Bien jouer. Faire un bon match. Réaliser une grande rencontre. La tâche ne sera pas simple face à une équipe qui n’a perdu qu’un seul match depuis le début de la saison, il y a 2 semaines, sur le terrain d’un autre de ses adversaires en Europa League cette saison, le Sporting Lisbonne. Mais au-delà de cette première défaite, Qarabag continue son parcours sans faute en championnat avec 4 victoires en autant de journées, la dernière en date, ce weekend, face à Sabah.

En ce qui concerne Qarabag, nous avons beaucoup de respect pour eux. Ils ont débuté avec une bonne performance contre le Sporting Lisbonne lors du premier match. Ils ont perdu 2-0 mais ils ont fait un très bon match contre eux, avec de bons joueurs et également un bon état d’esprit et de bonnes intentions tactiques durant le match. Je me rappelle également, l’an passé, l’Atlético Madrid avait joué deux matchs contre eux. Ils auraient pu ne pas les gagner. C’est pour moi deux très bons exemples pour nous afin d’avoir du respect pour eux. “

Nous prenons cette compétition très au sérieux, tout comme nous le faisons avec les autres compétitions.” A.Iwobi

Alors Arsenal est favori, oui. Et devrait l’emporter aussi. Mais cela doit passer par une performance défensive concluante et rassurante. Si les Gunners sont sur une série de 5 victoires de suite en championnat – la meilleure série actuelle en Premier League – dont deux clean sheet lors des deux derniers matches, les coupes nationale et européenne n’ont pas encore permis aux joueurs d’Emery de montrer cette capacité à conserver leur cage inviolée. Pour sa première, Bernd Leno avait du se résoudre à encaisser deux buts d’ukrainiens de Vorskla alors menés 4-0 à l’Emirates Stadium.

Alors, Emery réaffirme une nouvelle fois: “Nous avons également confiance en nos joueurs pour qu’ils fassent leur meilleure performance demain et également confiance en notre travail. Nous pouvons faire un grand match avec une bonne performance en ne pensant qu’à gagner et en le faisant avec un bon match.

La défense serait-elle davantage un chantier qu’un processus ?

Compositions possibles

En dehors des blessés habituels, Arsenal devra se passer de plusieurs joueurs importants: PEA est malade, Henrikh Mkhitaryan tient à sa vie, Aaron Ramsey à celle des enfants qu’il devrait très bientôt avoir avec sa femme. Les trois joueurs ne sont donc pas dans le groupe.

Côté Qarabag, on ne va pas mentir, nous ne sommes pas familiers de cette équipe et lire l’azéri n’est pas encore notre point fort. On va donc faire comme si on les connaissait et reprendre l’équipe qui a joué le dernier match de championnat remporté à l’extérieur.

Arsenal: Leno – Lichtsteiner – Holding – Sokratis – Monreal – Xhaka – Torreira – Iwobi – Smith-Rowe – Welbeck – Lacazette

Qarabag: Da Silva – Hüseynov – Jezniçak – Hüseynov – Medvedyev – Qarayev – Miçel – Abdullayev – Madatov – Zubir

Articles liés