[EL – J3] Sporting CP v Arsenal – Continuer la série et avoir 9 orteils en 16èmes

Seulement 3 jours après la victoire face à Leicester à l’Emirates, les Gunners remettent le couvert et se déplacent à Lisbonne pour y affronter le Sporting Club de Portugal pour le compte de la troisième journée d’Europa League. L’objectif : pourquoi pas une onzième victoire de rang et une qualification quasi acquise pour les 16èmes de finale de la compétition ? 

Même pas 72 heures de repos et un déplacement pour jouer une première place… pas évident !

Même si Unai Emery botte en touche à l’évocation du sujet, la programmation de Premier League de ce week-end n’était pas des plus arrangeantes, pour ne pas dire débile. Arsenal va donc grâce à la FA jouer trois matchs en six jours… Mieux encore, c’est avec moins de 72h de repos que les Gunners débuteront la rencontre au Estádio José Alvalade contre le Sporting. Un déplacement dans la capitale portugaise qui s’annonce donc compliqué mais qui ne doit pas empêcher une équipe certainement quelque peu remaniée d’Arsenal de viser un onzième succès de rang. Les deux équipes se disputent la première place du groupe et dans cette perspective, une victoire pourrait permettre à l’une des deux équipes de se rapprocher d’une qualification pour le tour suivant.

En effet, les deux équipes sont actuellement en tête du groupe avec deux victoires en autant de matchs. Arsenal s’est imposé 4-2 contre les Ukrainiens de Vorskla avant de s’imposer à Qarabag 3-0. Au goal-average, les canonniers devancent donc les Portugais du Sporting qui eux se sont imposés dans la difficulté par deux fois. Les Lisboètes ont commencé leur campagne européenne par une victoire 2-0 contre Qarabag, avant de s’imposer à Vorskla dans la douleur. Menés durant la quasi-totalité de la rencontre, les Verts et Blancs ont en effet réussi à marquer à deux reprises en toute fin de rencontre pour arracher une seconde victoire en autant de matchs.

La rencontre de jeudi est l’une des deux finales de ce groupe E où l’on voit mal la qualification échapper aux deux équipes qui s’affronteront. Une première place en ligne de mire qui pourrait permettre un tirage plus clément en seizièmes de finale et d’éviter de rencontrer des équipes premières de leur groupe ou d’éventuelles grosses pointures reversées de Champions League. Emery en parlait d’ailleurs assez justement : « Lorsque vous gagnez cette compétition vous allez en Champions League l’année suivante et pour nous à Arsenal, je le dis à chaque joueur, aux supporters et au club, c’est très important parce que c’est un trophée et également un moyen d’aller en Champions League. Nous sommes ici pour jouer et gagner. »

Le Sporting, une équipe fortement remaniée mais tout de même en forme…

La saison passée, à la suite d’une défaite contre l’Atlético Madrid, le président du club Bruno de Carvalho a vivement critiqué ses joueurs qu’il ne jugeait pas assez combatifs et à la hauteur. Résultat, une réponse cinglante des protagonistes via les réseaux sociaux. Le Président décide de suspendre 19 de ses joueurs pour écart de conduite. La crise s’installe dans le club qui s’éloigne de la course à la Champions League alors que le club lisboète était même en lice pour le titre. Des échauffourées éclatent avec des groupes de supporters. Paroxysme de cette crise, plusieurs joueurs (et non des moindres) comme Rui Patricio, William Carvalho, Bas Dost et Gelson Martins envoient des lettres de résiliation officielle de leur contrat à la Fédération. Autrement dit, la plupart des cadres de l’équipe et les plus grosses valeurs marchandes décident de quitter le club, ce qui laisse le Sporting avec un énorme manque à gagner évalué à au moins une centaine de millions d’euros. Cette crise rend les actionnaires complètement furieux et ces derniers décident de destituer le président de ses fonctions.

Après un été compliqué, le Sporting reprend les compétitions avec un effectif remanié où seul Bas Dost dans la liste citée ci-dessus est encore présent. Après 7 journées de championnant, le club lisboète pointe à la cinquième place avec 13 points et un bilan de 4 victoires pour un match nul et trois défaites. Peu adroits à l’extérieur, les Portugais ont tout de même remporté leurs trois matchs de championnat à la maison. La méfiance sera donc de mise pour Arsenal parce que ce match a tout d’un piège…

Emery est d’ailleurs le premier à se méfier de ce match : « Le Sporting a changé de joueurs et également de coach cette année mais pour nous, à cet instant, nous sommes deux équipes toutes les deux en tête du groupe et notre état d’esprit est d’arriver premiers du groupe et de continuer notre bonhomme de chemin en pensant à comment nous pouvons progresser. »

Compositions probables

Unai Emery a convoqué un groupe sensiblement similaire à celui qui a affronté Leicester lundi soir. Ce n’est pas une blague cette fois-ci, mais on peut noter le retour aux affaires de la pépite Carl Jenkinson ! En ce qui concerne les absents on retrouve des noms que l’on avait parmi les absents contre Leicester : Cech (qui a repris l’entraînement complet), Koscielny (qui a repris l’entraînement complet), Mavropanos, Monreal et Kolasinac (blessés à la cuisse), Maitland-Niles (qui a repris l’entraînement complet également) entre autres. Sinon tous les cadres ont cette fois-ci fait le déplacement et l’on pourrait avoir le droit à une équipe plutôt solide. Sokratis est lui de retour.

Côté Lisboètes, pas d’absences certaines à déplorer. Les joueurs incertains sont Dost, Jérémy Mathieu, Montero et Raphinha… Le coach portugais José Peseiro devrait aligner un 4-5-1.

Sporting : Salin – Gaspar – Coates – Mathieu – Jefferson – Nani – Fernandes – Guedelj – Acuña – Mané – Montero

Arsenal : Leno – Bellerin – Sokratis – Holding – Lichtsteiner – Guendouzi – Elneny – Smith-Rowe – Ramsey – Welbeck – Aubameyang

 

Articles liés