Position : Défenseur

Nationalité : Anglaise

Date de naissance : 20 septembre 1995

> Rob Holding sur le forum <

ROB HOLDING – 16


Né à Tamside, Rob Holding rejoint son club d’enfance, Bolton, à l’âge de 7 ans. Progressant rapidement au sein du centre de formation du Club du nord-ouest de l’Angleterre, le jeune anglais va chercher du temps de jeu ailleurs.

Ses débuts professionnels, le défenseur les fait le 3 avril 2015 lors d’une victoire 2-0 de Bury, Club dans lequel il avait été prêté un mois plus tôt. Ne prenant part qu’à une seule rencontre avec le Club de quatrième division cette saison-là, Holding revient à Bolton. La saison 2015/2016 est celle de l’éclosion pour le jeune anglais.

Holding participe à son premier match dans l’équipe première de son Club formateur le 11 Août 2015 lors de la défaite (1-0) de Bolton contre Burton Albion, en Coupe de la Ligue Anglaise. Cette rencontre est la première d’une longue liste de matches que Rob Holding passe comme titulaire dans la défense des Wanderers. Son premier but, le défenseur l’inscrit contre le MK Dons, le 23 janvier 2016.

Ne pouvant empêcher la relégation de son équipe qui finit la saison 2015/2016 à la dernière place de Championship, Rob Holding est élu meilleur joueur de la saison par les supporters de Bolton. Ces excellentes performances tapent dans l’oeil de l’actuel sélectionneur des Three Lions, Gareth Southgate, alors sélectionneur des espoirs anglais qui appelle Rob Holding en remplacement de Brendan Galloway le 15 mai 2016.

Il participe alors à la victoire de son équipe au tournoi de Toulon, participant à deux rencontres, dont sa première à l’échelon international contre la Guinée le 23 mai 2016.

A l’été 2016, c’est Arsène Wenger qui s’intéresse au jeune anglais. Conquis par sa puissance, ses qualités techniques et sa polyvalence, Arsenal fait de l’anglais sa troisième recrue de l’été 2016. Et le défenseur ne tarde pas à se faire remarquer. Holding prend part à son premier match sous ses nouvelles couleurs le 29 juillet 2016, et inscrit, le match suivant, son premier but avec les Gunners lors de la victoire de ces derniers contre Chivas (3-1).

Les blessures de Per Mertesacker et Gabriel Paulista catapultent l’anglais titulaire en défense centrale aux côtés de Laurent Koscielny lors de son premier match officiel en Premier League, lors de la défaite inaugurale des Gunners à domicile face à Liverpool (3-4). Après des débuts très prometteurs, il est relégué sur le banc de touche et connaît deux premières saisons en dents de scie avec les canonniers où il peine à s’imposer et à avoir du temps de jeu en dehors des matchs de Coupe.

C’est à l’arrivée d’Unai Emery qu’il semble retrouver des couleurs et du temps de jeu. Annoncé sur le départ, il reste au club et va saisir l’opportunité qui lui est donnée. En l’absence longue durée de Koscielny, il s’impose comme un titulaire indiscutable après quelques matchs passés sur le banc. Solide, mobile et bon à la relance, il enchaîne les bonnes performances et s’installe comme un maillon essentiel du jeu prôné par le manager basque d’Arsenal. Malheureusement, alors qu’il est dans l’une des meilleures formes de sa vie, il connaît un gros coup d’arrêt début décembre lors d’un déplacement à Manchester United où il est victime d’une rupture des ligaments croisés du genou qui va le tenir éloigné des terrains de longs mois.