Everton 2-5 Arsenal [PL] – Un trio magique

Pour le compte de la 9ème journée de Premier League, Arsenal s’est imposé 5-2 à Everton. Dans un match ressemblant à la celui de la dernière chance pour l’entraîneur des Toffees Ronald Koeman, les Gunners ont su montrer un excellent état d’esprit.

L’air de Goodison Park était pesant ce dimanche 22 octobre 2017. Après 8 journées de Premier League avec seulement 2 victoires, Ronald Koeman avait beaucoup à prouver pour rester à la tête d’Everton. Les hommes de Wenger, qui sortent d’une défaite à Watford en championnat puis d’un succès en Europa League, comptaient bien profiter de la méforme des locaux pour se relancer en Premier League.

Dans la composition de départ, le trio Alexis-Lacazette-Özil est aligné pour la première fois de la saison. En l’absence de Mustafi, blessé, Mertesacker est titulaire, entouré de Koscielny et Monreal. Sur les côtés, Bellerin et Kolasinac sont reconduits de même que Xhaka, accompagné de Ramsey, revenant de blessure, au milieu.

Les Gunners démarrent fort et ont deux grosses occasions pour ouvrir le score, d’abord par Ramsey puis par Lacazette. Pickford montre son talent pour garder son but inviolé. Le premier but intervient à la 12ème minute, contre le cours du jeu, suite à une frappe imparable de Wayne Rooney (1-0). Les Gunners réagissent bien en ayant la circulation du ballon mais avec une intensité plus faible que dans le premier quart d’heure. L’égalisation a lieu à la 40ème minute à la suite d’une frappe de Xhaka renvoyée par Pickford. Monreal surgit et propulse le ballon, avec son pied gauche, dans les filets (1-1).

En deuxième période, les Gunners prennent l’avantage grâce à une tête rageuse de Mesut Özil, élu homme du match (1-2). À la 68ème minute, Gueye écope d’un second carton jaune pour un tacle sur Xhaka. En supériorité numérique, le break est réalisé par Alexandre Lacazette sur une passe décisive d’Özil (1-3). Aaron Ramsey, en fin de match, marque le 4ème but des Gunners du pied droit (1-4). Niasse profite d’une incroyable bévue de Cech qui n’est pas aidé par Monreal qui lui adresse une passe trop courte (2-4). Alexis Sanchez parachève le succès d’Arsenal en marquant un but dans lequel il passe toute la défense d’Everton en revue devant la surface avant de réaliser une frappe croisée (2-5). Arsenal gagne pour la première fois à l’extérieur, offre un beau cadeau à Arsène Wenger, le jour de ses 68 ans, et enfonce Everton un peu plus dans la crise.

Avec ce succès, les Gunners se positionnent à la 5ème place avec 16 points, à égalité avec Chelsea et à 9 points du leader Manchester City.

Les déclarations

Arsène Wenger

Si c’était notre meilleure performance de la saison…
« Peut-être la plus complète défensivement et offensivement, oui. Mais c’est drôle parce que jusqu’à présent, j’avais l’impression que nous dominions le match à Stoke, à Watford, et que nous étions punis pour chaque erreur. Nous ne pouvions pas terminer nos occasions mais aujourd’hui nous en avons créé plus – je pense que nous avons eu 28 tirs et à l’extérieur, c’est un nombre impressionnant.« 

Sur la profondeur de l’équipe…
« Regardez, nous venons de jouer à Belgrade et gagné 1-0 avec 10 joueurs complètement différents. Nous avons de la qualité, mais ce qui est très important, c’est notre jeu d’équipe. Après cela, à la fin de notre jeu d’équipe, si nous avons des joueurs de qualité Ozil, vous voulez toujours la meilleure qualité individuelle possible. Quand vous observez aujourd’hui, j’avais Giroud sur le banc, j’avais Walcott sur le banc, j’avais Wilshere sur le banc, j’avais Iwobi sur le banc. Offensivement, c’est de la top qualité. »

Mesut Özil

« Nous sommes très heureux de gagner le match. Bien sûr, nous savions que ce serait difficile à Everton mais nous avons montré du caractère, nous avons cru en nous et nous avons gagné le match. »

La complicité avec Alexis et Lacazette…

« En entraînement, nous montrons toujours notre qualité ensemble, donc aujourd’hui, sur le terrain c’est ce que vous avez vu depuis le début jusqu’à la fin, nous avons très bien joué devant le but. Nous étions un peu malchanceux devant le but mais dans la seconde période nous avons montré davantage notre qualité. »


Avec Arsenal.com

Articles liés