Grosse interview de Mkhitaryan pour Skysports : « In Emery we trust »

On vous relayait il y a quelques jours ses propos d’après-match, aujourd’hui c’est une plus large interview que l’on vous propose. Henrikh Mkhitaryan s’est en effet confié à Jack Wilkinson de Skysports et insiste sur le fait que la mise en place de la philosophie de jeu de Emery prendra peut-être un peu de temps mais que l’on va dans le droit chemin. 

Considérez cela comme un avant-goût du deuxième épisode de la TaKetiK qui vous sera proposé ce soir ! Henrikh Mkhitaryan a repris en cœur les propos tenus par Gary Neville (l’un des consultants football les plus pertinents Outre-Manche) : il faut laisser du temps pour que la philosophie d’Emery prospère à Arsenal !

L’international arménien est donc monté au créneau pour prendre la défense de son nouveau coach qui a essuyé pas mal de critiques en ce qui concerne son approche quelque peu offensive lors des défaites contre Manchester City et Chelsea (on vous conseille notamment pour rappel le pétage de plomb de Tony Adams ici). Gary Neville est lui plutôt de l’avis de Mikhi et s’est exprimé dans le Monday Night Football pour montrer son désaccord avec Jamie Carragher qui suggérait qu’Emery devait adapter son style pour convenir au football de Premier League.

Voilà ce qu’en pense Mikhi…
« Chacun a sa propre opinion. Nous savons très bien ce pour quoi nous sommes en train de jouer et la manière dont nous devons jouer. Si nous nous contentons juste de balancer le ballon devant et d’attendre que Dieu nous donne une opportunité de marquer, ce n’est pas nécessaire. La seule chose chose que nous devons faire c’est de travailler dur, croire en nous et nous servir des occasions que l’on se procure pour marquer des buts. » 

Mkhitaryan qui a inscrit son premier but cette saison samedi à Stamford Bridge, le premier de l’ère Emery en compétition officielle, rajoute :
« C’était un plaisir de marquer et de délivrer une passe décisive dans ce match contre Chelsea. Nous ne sommes pas contents du résultat mais nous savons où nous allons, ce que nous faisons, ce que le coach demande de chacun d’entre nous et nous essayons de le faire. »

« Nous pouvons dire que nous avons eu un calendrier compliqué en devant affronter Manchester City et Chelsea, mais que nous ayons à les jouer maintenant ou plus tard, cela importe peu. Nous avons fait de notre mieux, dans un sens nous pouvons dire que nous avons été un peu malchanceux, mais c’est le football, cela peut arriver. La chose la plus importante c’est de rester positifs, croire en nous et continuer à travailler de la même manière, et les résultats viendront. »

« Nous nous sommes créés des opportunités. Peut-être que nous ne sommes pas aussi bons pour marquer en ce moment, mais je pense que ce n’est l’histoire que des quelques premiers matches. Nous allons essayer et nous allons les convertir lors des prochains matches. Peut-être que ça fonctionnera, peut-être que non, mais nous allons essayé et nous voulons gagner, c’est le principal. »

Avec la défaite à Stamford Bridge, Emery est devenu le premier manager d’Arsenal à perdre ses deux premiers matches aux commandes depuis Steven Burtenshaw, qui avait perdu ses trois premiers matches au sein du club en 1986 (il faut dire qu’il n’y a pas eu moult managers avec la longévité de Wenger). Emery a la lourde tâche de succéder à l’Alsacien (qui est resté 22 ans au club !) cet été, et Mkhitaryan compare évidemment les philosophies managériales des deux coachs :
« Ce n’est pas si différent que cela, mais il y a certaines choses qui diffèrent parce qu’il n’y a aucune personne qui joue ou pense exactement de la même manière, la philosophie est différente. Emery a conservé la philosophie de Wenger mais il a construit quelque chose de nouveau par dessus. Il sait qu’il peut apporter quelque chose de différent à ce club, comme la balance entre attaque et défense. Ce n’est pas simple mais je pense qu’il le fait de la bonne manière. »

« Nous devons continuer de travailler parce que nous avons un nouveau manager, une nouvelle philosophie et nous voulons jouer d’une manière différente que celle que l’on avait sous les ordres de Wenger. Ce n’est pas si simple mais nous essayons d’y arriver et de faire ce que le coach demande de nous. Il veut jouer au football et dominer le match et c’est ce que nous faisons, nous ne nous contentons pas de dégager le ballon devant. Nous essayons de jouer au football, notre second but contre Chelsea, nous avons enchaîné 19 passes consécutives et Alex [Iwobi] a conclu le mouvement et marqué. »

« C’est une nouvelle philosophie. Nous devons l’accepter et travailler dur pour parvenir à atteindre nos objectifs ! »

Articles liés