[J17] Southampton v Arsenal – Miracle allemand chez les Saints ?

Après Huddersfield et Qarabag, Arsenal affronte un nouveau mal classé. Voyage en terre allemande dans le Sud de l’Angleterre pour des Gunners qui n’espèrent pas assister à un miracle. 

Arsenal diminué en défense. Va falloir gérer les contre-attaques

On a quitté les U23 d’Arsenal victorieux face aux Azéris de Qarabag. On devrait retrouver une équipe plus classique sur le terrain de Southampton. Arsenal navigue avec assurance entre des rencontres face à des mal classés. Le weekend dernier, les hommes d’Emery ont connu quelques difficultés face des Terriers solides sur leurs pattes. Un but magnifique du tout aussi génial Lucas Torreira a permis aux Gunners de l’emporter à domicile dans les toutes dernières minutes de la rencontre.

Après une parenthèse sympa en Europa League au cours de laquelle Arsenal a permis aux bébés londoniens de l’emporter face à Qarabag, la Premier League reprend ses droits. Et Southampton suit Huddersfield. Deux mal classés de suite pour une équipe d’Arsenal qui rassure et reprend sa marche en avant.

Mais ce dimanche, face à Southampton, Emery devra faire sans ses trois centraux titulaires depuis le début de saison. Rob Holding blessé, ce sont également Sokratis et Shkodran Mustafi qui ne seront pas de la partie, tous deux suspendus. Unai Emery devra donc composer une défense centrale expérimentale, mais expérimentée. La bonne nouvelle de la semaine fut, indéniablement, le retour aux affaires de Laurent Koscielny. Le boss de la défense rouge et blanche a disputé quelques 70 minutes face à Qarabag après que son compère Nacho Man ait pu lui-aussi jouer quelques minutes face à Huddersfield. Les deux cadres du club devraient donc être titulaires dans une défense en manque de repères.

Et cette défense qui pourrait quelque peu tâtonner devra faire face à une équipe qui se projettera vite vers l’avant, portée par une attaque rapide. Et dans son désormais habituel système à trois, Arsenal devra s’adapter une nouvelle fois. Emery en est conscient.

“Nous devons très bien nous préparer pour le match avec énormément de personnalité parce que nous voulons être cohérents. Tous nos défis sont de continuer à faire cela, et dimanche est un gros défi et un gros match, et également, nous sommes impatients de continuer notre progression et c’est un bon moment en sachant que c’est difficile.

“Southampton a quelques bons joueurs et un nouveau coach qui a une bonne expérience et qui a eu de bonnes performances en Allemagne. Dimanche, je pense qu’ils vont beaucoup pousser contre nous.”

“Nous devons créer une identité plus solide et notre personnalité est meilleure à chaque match. Nous jouons les matchs avec notre manière. “

Une équipe mal classée, qui n’a toujours pas gagné à domicile. Un match si facile que ça ?

Il y a des statistiques qui ne font vraiment pas plaisir. En voici une que les supporters des Saints doivent ruminer amèrement depuis le début de saison. Southampton est la seule équipe à ne pas avoir remporté un seul match à domicile en 2018/2019. Le vent breton du dernier de Ligue 1 aurait donc porté la poisse jusque sur les bords de la Manche où les joueurs du nouvel arrivant Ralph Hasenhüttl ont été contaminés par la maladie du match nul à la saison. Un bon point le weekend. Ou pas.

Rassurons-nous, en seulement 7 matches joués dans leur antre, les hommes du manager allemand n’ont finalement perdu que deux fois. Dont une fois face au Chelsea de Sarri, début octobre. Pas de quoi rougir. Mais le bas blesse lorsque l’on s’attarde sur le nombre de matches nuls concédés. 5 et souvent face à des équipes à la portée des Saints. Le dernier en date ? Un match nul 2-2 face au United du Mou. Une performance solide qui laisse encore des regrets à une équipe de Southampton en tête avec 2 buts d’écart après 20 minutes de jeu et qui n’a pas su conserver cet avantage.

Cette légère contre-performance a sonné le glas du sort de Mark Hughes, et a permis l’arrivée de Ralph Hasenhüttl. Deux défaites plus tard, le manager allemand peut désormais travailler sereinement. Après une semaine entière de préparation, l’entraîneur se présente face à son homologue espagnol des Gunners.

“On a commencé par annuler le jour de repos lundi parce que nous voulions beaucoup travailler, et nous avons réalisé de grosses sessions d’entraînement très intensives mardi et mercredi.” 

“Je crois que les mecs sont très impliqués dans ce que nous faisons et ils voient ce que sont nos intentions.” 

“Le problème principal est de trouver une stabilité défensive. Nous travaillons tous ensemble en équipe pour défendre mieux. Cela commence par l’attaque, et c’est ce genre de choses que nous espérons voir.” 

“L’objectif est d’entrer sur le terrain et d’en faire montre pendant 90-95 minutes.” 

“Arsenal n’a pas perdu depuis 2 mois mais vous savez que contre ce genre d’équipes, si vous êtes courageux, vous attendez une opportunité et que vous la saisissez, une surprise n’est pas impossible.”

“Les fondamentaux sont de bien se préparer et de travailler dur ensemble, et le reste est de prendre les bonnes décisions avec le ballon, être courageux et bon dans les transitions offensives.”

Face-à-face

  • Arsenal n’a toujours pas mené au score à la mi-temps d’un match de Premier League. On le rappelle à chaque fois, on y est presque habitués. Et chaque weekend, l’espoir est là.
  • Arsenal n’a perdu qu’une seule de ses 37 dernières confrontations face à un relégable. Rassurant que l’on ne retourne pas au Pays de Galles.
  • Les Gunners ont du mal à conserver leur but inviolé à l’extérieur. Seulement un clean sheet lors des 17 derniers déplacements.
  • La série des hommes d’Emery se poursuit avec 22 matches sans défaites toutes compétitions confondues. 14 dans une Premier League qui les a vus l’emporter 10 fois au cours de cette longue série.
  • Si Arsenal a gagné 12 points après avoir été menés dans un match, Southampton en a perdu autant après avoir mené au score.
  • Southampton n’a remporté qu’un peu plus de 15% des rencontres face à Arsenal dans son histoire. Arsenal est donc l’équipe qui réussit le moins aux Saints.

Compositions possibles

Southampton: MacCarthy – Soares – Bednarek – Vestergaard – Targett – Romeu – Hojberg – Lemina – Redmond – Armstrong – Gabbiadini

Arsenal: Leno – Bellerin – Lichtsteiner – Koscielny – Monreal – Kolasinac – Xhaka – Torreira – Özil – Lacazette – Aubameyang

Articles liés