[J19] Brighton v Arsenal – Déplacement chez les mouettes, le danger vient des airs

Dernier match de la phase aller pour des Gunners qui se déplacent sur la pelouse de Brighton. On va passer Noël sur la côte chez Darren Tullett. 

La mouette déplumée, un promu blessé. Un air de bataille

Ces derniers temps, les semaines se passent et se ressemblent pour Arsenal. Pas lorsque l’on regarde les résultats, mais quand on observe le nom des clubs que les Gunners rencontrent. Il y a deux semaines et demi, Arsenal l’emportait de justesse face à une solide équipes de chiens. Le weekend suivant, c’était un autre promu qui se dressait face à Arsenal et qui l’emportait sur sa pelouse pour la première fois de la saison. Le weekend dernier, dans un match à forte intensité physique, Arsenal calmait le chauve roux (oui ça existe) sur la pelouse de l’Emirates Stadium.

Et attendant un déplacement extrêmement compliqué sur la pelouse d’Anfield pour y défier le leader de Premier League, c’est un autre promu que les hommes d’Emery doivent affronter. On se rend donc sur la côte sud de l’Angleterre dans un petit cottage au bord de la Manche. On ne se le cache pas, le match risque d’être un peu plus compliqué qu’une séance de SPA dans une station balnéo.

Même si Brighton est sur trois défaites d’affilée, les hommes de Hughton avaient entamé décembre par deux victoires consécutives face à Huddersfield et Crystal Palace. Des montagnes russes qui font aujourd’hui de Brighton un bon 13ème de Premier League, 9 points au-dessus de Burnley, premier relégable.

« Quand vous êtes Brighton, dans votre seconde saison en Premier League, chaque période est délicate. Chaque match est compliqué. » 

« Nous allons traverser une longue série de matches en peu de temps, et nous devrons être à notre meilleur niveau constamment pour obtenir quelque chose à chaque match. » 

« Nous devons simplement nous préparer de la meilleure façon possible et nous efforcer d’obtenir le plus de points possible. »

Emery est donc prévenu. Si Hughton risque de ne pas être aussi virulent que Dyche le weekend passé, son équipe se battra comme jamais. En route vers le maintien. Ca va boxer pour le Boxing Day.

Il était une fois… Le 4 mars 2018. Un air de revanche

La dernière saison de Wenger avait fini en eau de boudin. Vous vous en souvenez ? Des matches aussi insipides que possible d’une semaine sur l’autre. Des records négatifs battus à chaque journée de Premier League. L’une de ces nombreuses contre-performances de la saison passée fut la défaite des canonniers sur la pelouse de l’Amex Stadium. Ce jour-là des buts de Lewis Dunk et Glenn Muray avaient permis aux hommes de Chris Hughton de triompher sur un adversaire du Top 6 du championnat.

« Après avoir été promus en Premier League l’été précédent, l’une des choses dont nous étions particulièrement conscients était la difficulté que représentait le fait de jouer contre une équipe du Top 6. »

« C’était un moment important pour nous. Vous revenez sur des moments-clés de la saison – l’un était notre première victoire à l’Amex, notre première victoire à l’extérieur et notre première victoire contre un Top 6. »

« Nous avons éprouvé des difficultés – nous avons rencontré Manchester City en ouverture de la saison et c’était un match très dur. Chelsea était compliqué également. » 

« La victoire face à Arsenal était particulièrement significative pour nous et nous l’avons méritée. »

Arsenal se présente donc ce mercredi sur le terrain de l’un de ses bourreaux de la saison passée. Et, une nouvelle fois, pour la première fois sans Arsène Wenger. Comme beaucoup de ses compères, Hughton s’est prêté au jeu des comparaisons depuis l’arrivée d’Unai Emery à la tête des Gunners.

« Si j’observe ce que produit Arsenal actuellement – parvenir à rester invaincu comme ils l’ont fait, avec un nouveau manager qui tâtonne encore, c’est excellent. » 

« Unai est un coach prêt à changer des choses très vite, il est très enthousiaste. Je l’ai vu quelques fois et ma première impression a été qu’Arsenal avait pris une excellente décision. » 

« La différence principale est qu’ils pressent plus fort dans certaines zones du jeu, mais je crois qu’il cherche toujours des moyens d’améliorer l’équipe, trouver les meilleurs positions pour chacun de ses meilleurs joueurs. » 

« Vous ne pouvez juger quelqu’un qu’à l’aune de ses résultats, et pour moi Arsenal a été excellent jusqu’à maintenant. » 

La défaite face à Brighton faisait partie de ces matches qui restent en travers de la gorge. Encore plus dans l’optique d’une éventuelle qualification pour les meilleurs places européennes à l’issue de la saison. Ne reste plus qu’à laver l’affront de la saison passée. Le long de la mer, doit y avoir matière à…

Le point Croix-Rouge

Les mouettes seront quelque peu déplumées pour la réception d’Arsenal. Jahanbakhsh et Izquierdo devront passer leur tour, quand Lewis Dunk purgera son match de suspension. Retour de Shane Duffy attendu en défense centrale.

Pour Arsenal, Nacho Man ne sera pas de la partie. Mustafi, trop juste, ne devrait pas non plus être en état de jouer. Hector Bellerin est lui-aussi forfait. Autre mauvaise nouvelle – pour certains, bonne pour d’autres – la fracture du pied de Mkhitaryan qui manquera 6 semaines de compétition.

Brighton: Ryan – Montoya – Bernardo – Balogun – Duffy – Pröpper – March – Gross – Bissouma – Locadia – Andone

Arsenal: Leno – Maitland-Niles – Sokratis – Koscielny – Kolasinac – Xhaka – Torreira – Aubameyang – Özil – Iwobi – Lacazette

Articles liés