[J24] Arsenal v Cardiff City – Le football en hommage

Ce mardi soir aurait du être celui de la nouvelle recrue des Bluebirds. Disparu en mer au début de la semaine dernière, Emi Sala ne fera sans doute jamais ses débuts avec sa nouvelle équipe. Avant-match au goût d’hommage. 

L’émotion du football… Le football comme distraction

“C’est une tragédie humaine, et en tant que personne, ça ne peut que vous toucher”, déclarait Sol Bamba à la presse avant le déplacement des siens sur le terrain d’Arsenal. Le défenseur central aurait du connaitre sa première aux côtés d’Emiliano Sala ce mardi lors de la 24ème journée de Premier League. Tout le monde est maintenant au courant des faits, nul besoin d’y revenir. Et quand bien même, l’attaquant argentin n’a eu finalement que très peu de temps partagé avec ses nouveaux coéquipiers – certains joueurs gallois n’ont même pas eu le temps de rencontrer leur nouvel attaquant – il semble avoir marqué les esprits. Un joueur intégré dès les premières minutes considéré comme un membre de l’équipe à part entière.

“C’est normal de ressentir ça, c’est une tragédie. Si vous avez un cœur, vous ne pouvez qu’être affectés par tout ça.”

“Dès la première minute, il est venu dire bonjour à tout le monde, il faisait partie de l’équipe, donc tout le monde est convaincu qu’il est un membre de notre équipe.” 

“L’entrainement a été annulé lorsque nous avons appris la nouvelle, mais le lendemain, nous nous sommes réunis et tout le monde était sous le choc”. 

“Cette semaine a été compliquée pour tout le monde, nous avons tous été touchés. Tout le monde s’est réunit et nous avons tous échangé afin d’être certains que tout le monde aille bien. C’était une dure semaine.” 

“Je n’ai jamais vu le vestiaire si silencieux, tout le monde était triste et c’était un choc.” 

Une semaine compliquée, une préparation délicate et Neil Warnock confirme le choc ressenti par tout le club.

“Je suis dans le football depuis plus de 40 ans et je viens de connaitre la semaine la plus difficile de ma carrière.” 

“Encore maintenant, je n’arrive pas à me changer les idées. Mes amitiés sont avec la famille.” 

“Cela m’a probablement encore plus touché parce que j’ai rencontré ce mec et je lui ai parlé pendant 6 ou 8 semaines.” 

Dans cette ambiance pesante, les Bluebirds ont du préparer ce match de Premier League. Et pas des moindres. Comment appréhender un tel déplacement lorsque de tels événements ont lieu ? Et bien, comme ce que c’est. Un jeu. Une de ces distractions qui remontent le moral.

“Selon nous, c’est important de jouer un match. Nos joueurs ont besoin de cette distraction.” 

“Nous avons fait tout ce que nous pouvions pour nous préparer au mieux étant donné les circonstances.”

“Le football est important, la relégation et ces choses-là sont importantes, mais dans la vie, ça nous permet de prendre davantage conscience de tout, que l’on soit de Cardiff City ou des familles.”

Et à Sol Bamba de rajouter…

“Nous avons tenté de nous préparer normalement, mais ce n’est honnêtement pas une semaine normale. Le patron a été gentil avec ceux qui ne se sentaient pas de s’entrainer en les laissant prendre un moment pour eux.” 

“C’est à nous tous de nous préparer du mieux possible, et le patron nous a dit dimanche qu’il fallait se remettre au travail parce que nous avions un travail à faire. Donc nous avons tous entamé notre préparation pour mardi.” 

“Mais nous sommes professionnels et nous savons que nous devons jouer ce match, et nous donnerons le meilleur de nous-mêmes.” 

L’éloge du combat

Cette rencontre de Premier League est l’image parfaite de deux adversaires menant chacun leur propre combat et devant absolument franchir chacune des étapes avec sérieux. Chacune de ces deux équipes mène sa propre guerre. Les Bluebirds font tout pour ne pas se faire chasser hors de l’élite du football anglais. Les Gunners tentent d’affuter leurs canons à l’assaut d’une place européenne. Pour l’une comme l’autre des deux équipes, la tâche s’annonce rude. Mais, on va la jouer comme Sala. A la grinta. A l’argentine. Et si en rentrant, on n’est pas vraiment fatigués, on ne sera pas contents. Pas vrai, Emi ?

En fin de semaine dernière, Arsenal a concédé une défaite qui a fait mal. Autant parce qu’elle a éliminé les joueurs d’Emery de la Fa Cup, que dans son contenu. Un début de match intéressant, puis une lente re-descente du tensiomètre et une lente extinction au profit de joueurs Mancuniens réalistes et cliniques en contre. Comment demander à Mustafi de défense seul face à Rashford, Martial, Lindgard et Lukaku lancés en contre-attaque ? Et comme une mauvaise nouvelle n’est jamais mieux accompagnée que par… deux autres mauvaises nouvelles Arsenal a vu son défenseur central grec, Sokratis, quitter ses partenaires en raison d’une blessure qui l’éloignera des terrains jusque mi-février, et la mâchoire de son capitaine servir de paillasson à Lukaku. Quitte à ne pas réussir à se servir de ses pieds face au but, autant les nettoyer sur la joue de son adversaire. Non ?

Cette défaite, s’il était encore nécessaire de le rappeler, ne fait que fixer un peu plus encore l’objectif ultime d’Emery et les siens cette saison: la Premier League et l’Europa League, autant de chances d’accrocher une place pour la prochaine Ligue des Champions.

“Notre objectif est désormais très clair. La Premier League est notre principal objectif.”

“Nous allons également jouer en Europa League avec une grande motivation parce que c’est un trophée et également un moyen de se qualifier pour la Champions League.”

“Mais en premier, la Premier League est la principale compétition pour nous et demain, c’est aussi un match extrêmement important pour nous.” 

“Nous avons un grand respect pour Cardiff parce que c’est une équipe très compétitive.”

“Ils ont gagné à Leicester et les derniers matchs qu’ils ont joués, il n’y a que les résultats qui ont été négatifs pour eux. Demain, nous devons nous imposer et également montrer une certaine adaptation.”

“Je pense qu’ils vont également jouer avec une grande motivation et avec un gros combat dans de nombreux duels contre nous.” 

Ambiance de combat. Dans l’union et la liberté. Si.

Le point Croix-Rouge

Arsenal devra évidemment faire sans ses long blessés habituels ainsi que Sokratis et Koscielny.

Neil Warnock composera une équipe en état psychologique de jouer cette rencontre.

Arsenal: Leno – Bellerin – Mustafi – Mavropanos – Kolasinac – Torreira – Xhaka – Guendouzi – Ramsey – Aubameyang – Lacazette

Cardiff City: Etheridge – Peltier – Bennett – Ecuele Manga – Bamba – Camarasa – Mendez-Laing – Ralls – Hoilett – Niasse – Paterson

Articles liés