[J25] Swansea City v Arsenal – Abattre le cygne ou le faire renaître

Ce mardi 30 janvier (20h45, heure française), Arsenal se déplace au Liberty Stadium pour y défier les Gallois de Swansea. Seconde sortie en Premier League pour les Gunners après le départ d’Alexis Sanchez. Vers une deuxième victoire consécutive ?

Il y a une semaine, le lutin chilien partait jouer de la flûte de pan dans le nord de l’Angleterre. La mélodie londonienne du malheur devenait symphonie de rêve en découvrant la nouvelle tunique rouge unie des Red Devils.

Et de façon assez peu masquée, ses nouveaux ex-coéquipiers se faisaient un malin plaisir de relever un esprit d’équipe retrouvé, libéré du vilain petit canard. Momo sortait alors son sceptre de pharaon pour en asséner un coup derrière la tête d’Alexis.

Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, ce cri du cœur était partagé quelques jours plus tôt par l’Allemand Shkodran Mustafi : “Allez les Gunners, tous ensemble maintenant !“.

Le très fiable David Ornstein, journaliste de la BBC, confirmait que le Chilien n’avait jamais été la figure la plus populaire du vestiaire d’Arsenal. Effet immédiat ou non, les Gunners ont enchaîné deux victoires de suite, face à Crystal Palace en Premier League (4-1) et face à Chelsea en demi-finale retour de la League Cup (2-1). Ce qui réjouit encore davantage, c’est le retour d’un semblant de fond de jeu par intermittence lors de ces deux rencontres.

Finies les balles portées pendant 40 secondes par Alexis pour finir par jouer latéral. Finies les demi-tours sur lui-même pour finir par une passe lobée en profondeur à l’opposé qui n’arrive pas. Arsenal a posé à nouveau son jeu. En première mi-temps face à Crystal Palace, les Gunners ont proposé un spectacle des plus réjouissants et une qualité de jeu bien trop rarement aperçue depuis de nombreux mois. De la même façon, si Chelsea a largement dominé les débats à l’Emirates Stadium en première mi-temps, Arsenal a repris sa marche en avant en seconde pour s’assurer un nouveau déplacement à Wembley, ce que les hommes de Wenger ont réussi chaque année depuis l’arrivée de… Mesut Özil.

Un jeu retrouvé et des leaders qui s’affirment à nouveau, avec notamment un Nacho Monreal, décisif et nouveau leader de cette équipe. Le moment idéal pour intégrer de nouveaux joueurs ?

Au tour de Mikhy de faire mousser ?

En attendant Pierre-Emerick Aubameyang, c’est Henrikh Mkhitaryan qui a donc posé ses valises sur le bord de la Tamise la semaine passée. Après deux ans et demi dans le nord de l’Angleterre, l’Arménien va en partie porter sur ses épaules la lourde tâche de faire oublier Alexis Sanchez. Il devra surtout mettre derrière lui deux saisons sous la direction du maçon de Manchester à participer davantage à la construction de son propre mur plutôt à qu’à la démolition de ceux de ses adversaires. Chez les Red Devils, Mikhy a alterné entre coupeur de citrons et défenseur infatigable, n’ayant jamais réellement la chance de confirmer ce qu’il avait démontré lors de son excellente dernière saison chez les jaunes et noirs de la Ruhr.

Une situation complexe qui pesait et dont l’issue semble libératrice pour l’Arménien : “Je suis très heureux que nous ayons pu conclure ce transfert et je suis très content d’être ici. Maintenant que je suis arrivé, je compte bien faire de mon mieux pour aider à ce club à écrire l’histoire.”

Mkhitaryan va même jusqu’à dire que c’est “un rêve qui devient réalité“. Tout comme Alexis Sanchez parlait de rêve en arrivant à Arsenal, et lorsqu’il a débarqué à Manchester United. Les footballeurs sont pleins de rêves.

Quoiqu’il en soit, son arrivée à Arsenal a ravi le sélectionneur Arménien, Artur Petrossian, qui en profite pour tacler – gentiment, à la manière de Chapron – José Mourinho pour sa gestion du joueur.

“Nous sommes très heureux de ce départ de Manchester United. C’est bien qu’il soit parti, son style de jeu correspond davantage au style d’Arsenal. 

“J’avais l’impression que Henrikh avait un problème avec le coach (Mourinho) et à Arsenal la même situation ne se reproduira pas. Ce sera différent. Il n’aura pas autant de pression afin qu’il défende. 

“Wenger aime que son équipe joue bien au football. Je pense que Wenger sera meilleur pour Henrikh. C’est toujours l’un des meilleurs joueurs de Premier League mais sous la direction de Wenger, il deviendra encore plus fort.” 

Le niveau de Mkhitaryan est en effet la plus grande inconnue. Mais si l’Arménien retrouvait son niveau, il serait sans aucun doute possible une plus-value énorme pour Arsenal, tant dans le jeu, que par son apport statistique considérable. S’il venait à atteindre à nouveau des niveaux statistiques semblables à ceux de sa dernière saison à Dortmund (il finit à plus de 20 buts et 20 passes décisives toutes compétitions confondues), le Chilien serait très vite oublié.

A son meilleur niveau, Arsène Wenger décrit Mkhitaryan comme “un joueur très complet. Il crée des opportunités, il défend très bien, il est capable d’absorber beaucoup de distance et est très impliqué. Je dois dire que c’est un joueur qui a toutes les qualités nécessaires.”

“Vous voyez très vite que c’est un grand joueur, ce que nous savions déjà avant qu’il n’arrive. Maintenant, nous avons deux ou trois jours pour nous préparer et savoir quelle position serait la meilleure pour lui afin qu’il s’intègre rapidement à notre style de jeu. Mais je doute qu’il y ait des problèmes.” 

Des bribes de son talent énorme pourraient être entrevues dès mardi à l’occasion de cette rencontre face aux Swans. Ce que Wenger a confirmé en conférence de presse vendredi dernier: “Je n’ai pas encore décidé [si Mkhitaryan débuterait contre Swansea], je prendrai ma décision lundi. Mais il est disponible comme n’importe quel joueur.”

Résonne encore le chant des cygnes

On pensait les Swans morts et condamnés à retrouver le Championship, mais la seule victoire de Stoke City face à Huddersfield parmi les 7 derniers du classement, lors de la dernière journée, a totalement relancé la lutte pour le maintien.

Mais cet espoir retrouvé, cette équipe de Swansea ne le doit finalement qu’à elle-même. Et un peu au champion de l’irrégularité chronique en Premier League, Liverpool. Les Reds, vainqueurs du jusqu’alors invaincu Manchester City, sont revenus du Liberty Stadium, la queue entre les jambes. Et malgré une possession ridiculement faible pour une équipe qui joue à domicile (28%), Swansea a réussi le hold-up face aux hommes de Klopp en comptant sur une solidité défensive à toute épreuve, et un Lukasz Fabianski des grands jours.

Une victoire qui relance donc Swansea dans la lutte pour le maintien. Un maintien qu’il faudra aller chercher à la maison, selon le gardien polonais.

“Honnêtement, il est certain que chaque match joué à domicile d’ici à la fin de saison sera extrêmement important.”

“Nous avons connu beaucoup de difficultés à domicile cette saison et ce serait énorme de nous sortir de cette position.”

“Dans des matches comme celui face à Liverpool, il nous faut vraiment le soutien des supporters. On a pu voir que plus le match durait, plus nous défendions, plus nous avions besoin que l’ambiance et les fans nous portent jusqu’à la dernière minute.”

“C’était vraiment crucial pour nous aider à tenir cette victoire. “

“Nous serons prêts pour le match face à Arsenal et avec le soutien formidable de nos fans, nous aurons la possibilité d’obtenir un nouveau résultat positif.”  

Une forme retrouvée qui permet à l’entraineur de Swansea, Carlos Carvalho, de ne trouver que du positif malgré le match nul concédé sur la pelouse de Notts County en FA Cup, le weekend dernier, obligeant les Swans à jouer un replay au Liberty Stadium.

“L’aspect négatif est de ne pas avoir remporté ce match, mais il y a beaucoup de choses positives à retenir. 

“Nous avons pris le contrôle et marqué un but à une équipe qui était très compacte et qui défendait bien et en nombre. Nous y étions préparés et nous étions en contrôle. 

“Nous sommes toujours en lice dans cette compétition et nous avons une nouvelle chance de nous qualifier pour le prochain tour.” 

Et à Luciano Narsingh d’ajouter: “Nous devons courir davantage contre Arsenal mais nous nous préparons et nous travaillons dur, donc on espère être prêts.”

Une nouvelle rencontre au Liberty Stadium qui s’annonce compliquée pour Arsenal face à des Cygnes qui vendront chèrement leurs plumes. Et Arsène Wenger sait son équipe attendue sur les terres Galloises après la visite de Liverpool.

“Quand vous ne gagnez pas, vous êtes critiqués. Et Liverpool a essayé sans y parvenir. Ce qui est un bon avertissement pour nous parce que Liverpool est une équipe offensive très dangereuse devant et qui n’a pas réussi à marquer de buts à Swansea. C’est un bon avertissement qui nous permet de nous rendre compte que nous devrons produire une performance offensive de très haute qualité.”

Une difficulté partagée par l’entraîneur adverse.

“Demain, nous jouerons contre une équipe très forte. Ils ont tout pour remporter cette rencontre – un manager fantastique, une équipe fantastique et une fantastique dynamique. 

“Nous nous battrons et nous essaierons de mettre en place la meilleure stratégie pour les bloquer, et par la suite exploiter leurs points faibles. 

“Nous nous battrons pour obtenir les trois points, mais ce sera un match très difficile. Nous devons être très concentrés et si nous le faisons, nous aurons une chance.”

Rappelons qu’au match aller, Arsenal s’était difficilement imposé à l’Emirates, 2 buts à 1, grâce à des buts d’Aaron Ramsey et Sead Kolasinac pour remonter le but de retard encaissé assez tôt dans la rencontre.

Infirmerie

Seul absent de marque côté Gallois, Renato Sanches qui s’est blessé lors du match de coupe à Notts County.

Côté Arsenal, Santi Cazorla est évidemment forfait. Danny Welbeck et Olivier Giroud pourraient être de nouveau forfaits.

Compositions probables

Swansea: Fabianski – Van der Hoorn – Mawson – Olsson – Naughton – Fernandez – Sun-Yueng – Fer – Dyer – Clucas – Ayew

Arsenal: Cech – Bellerin – Koscielny – Mustafi – Monreal – Xhaka – Elneny – Mkhitaryan – Özil – Wilshere – Lacazette


Avec arsenal.com et swanseacity.com

Articles liés