[J27] Arsenal v Southampton – Le monde de Ralph 2.0

Dimanche à 15h, Arsenal reçoit les Saints de Raplhy sur sa pelouse de l’Emirates Stadium. Match retour face à l’adversaire qui avait brisé l’incroyable série d’invincibilité des joueurs d’Emery en décembre dernier. La saison de la chasse est encore ouverte ?

Le cerf n’a pas peur

Qui ne souvient pas de la première confrontation entre Gunners et Saints cette saison ? Un match de mi-décembre, dans un froid… anglais. Dans un stade chauffé à blanc. Face à une équipe qui n’avait pas encore remporté le moindre match à domicile en Premier League. La seule en championnat à ce moment de la saison. Alors, nous, on avait pris tout ça à la légère en se disant que cette rencontre devait être une victoire assurée et tranquille. Quoi de plus normal quand votre équipe n’a pas perdu un seul match depuis mi-Août ? Quatre mois pleins sans revenir sur Terre, ça rend assez fou et ça fait perdre le sens de la mesure.

Ce que nous n’avions pas bien analysé, c’était également la faculté des joueurs de Southampton à ne pas perdre chez eux. Souvent face à des équipes à leur portée. Mais aussi contre des équipes plus délicates à aborder. Le United du Mou était-il réellement une équipe délicate à jouer ? Nous vous laissons avec ça, nous y reviendrons dans un prochain avant-match.

En tout état de cause, c’était l’arrivée de Ralph Hasenhuttl, quelques jours plus tôt, en remplacement de Mark Hughes, qui avait considérablement changé la donne. 90 minutes plus tard, et après un match particulièrement raté de la part des joueurs d’Emery, Charlie Austin offrait la victoire aux Saints, les siens, et faisait calmement exploser de joie son entraineur. Comme seul Arsenal sait le faire, Southampton se voyait donc relancé dans la course au maintien.

Cette rencontre face aux Gunners permit aux hommes de Ralph de lancer une série. Une longue série au cours de laquelle Southampton parvint à venir à bout notamment d’Huddersfield sur son terrain, de Leicester City au King Power Stadium, d’Everton au Saint Mary’s Stadium et de conserver le point du match nul à Stamford Bridge face à au Chelsea de Sarri. Pas mal pour une équipe très mal en point au moment d’affronter Arsenal en décembre dernier.

Il y a deux semaines, cependant, la série des Saints s’arrêtait où elle avait commencé deux mois plus tôt, sur sa pelouse, face à Cardiff City. Un but de Zohore à la 93ème minute venait réduire à néant les efforts de Southampton après le but égalisateur de Stephens, deux minutes plus tôt. Et après la rencontre, l’entraîneur de Southampton employait des mots durs et critiques envers ses joueurs.

« Les adversaires ont tiré trois fois au but et ont inscrit deux buts. Avec ça, on a aucune chance de rester en Premier League, c’est certain. »

« Si vous n’arrêtez pas de concéder des buts en fin de match et donner des points à l’adversaire, ce sera très très compliqué. Vous pouvez parler développement, tactique et de tout ce que vous voulez, mais la réalité est que nous avons perdu deux points cette semaine. » 

« Il faut dormir là-dessus. Pour l’instant, la sensation est terrible. » 

Un Ralph remonté qui a tout fait pour reprendre les choses en mains.

Reprendre les rênes

Cette semaine, Ralph et ses joueurs l’ont passée en Espagne. A Tenerife. Le renne a décidé de quitter ses terres vertes pour y découvrir l’aridité espagnole. Un moment de préparation intensif afin de profiter de la semaine complète sans match. Un temps qui a surtout permis aux joueurs du manager allemand de se ressourcer et de se conditionner. La bataille pour le maintien sera longue.

« C’était un moment intensif mais je crois que nous en avions besoin. Nous avons encore un long chemin avant la fin. Il est possible que nous ayons besoin d’encore 40 points afin de se maintenir. » 

« C’était important de se ressouder et de parler des choses que nous devrons améliorer dans le futur afin de faire face au mieux aux défis qui nous attendent pendant les prochaines semaines. »

Le premier de ces challenges post-Tenerife se présente ce dimanche. Sur la pelouse de l’Emirates, les joueurs de Ralph devront être solidaires et soudés afin de revenir avec un résultat. Et Ralph est léger, serein, prêt pour la bataille.

« Nous sommes concentrés sur ce match face à un adversaire coriace, un très bon adversaire que nous avons déjà battus grâce à une performance fantastique de notre part. » 

« Je n’ai pas peur des grosses équipes parce que nous avons montré contre Chelsea et Arsenal que nous pouvons être à la hauteur lors de grands rendez-vous, et il faut que nous le soyions cette fois encore, c’est certain. » 

« Je ne suis pas du genre à regarder vers l’arrière, et revoir nos victoires, parce que le challenge est différent, et peut-être l’équipe également. » 

« Lors du premier match, ils n’avaient pas de défenseur central de métier, donc nous avions décidé de centrer et prendre les ballons de la tête. Dimanche, ce sera complètement différent, donc il nous faut trouver un meilleur plan de jeu pour obtenir quelque chose. L’idée n’est pas de regarder vers l’arrière, mais de faire face à un nouveau challenge. » 

« Nous avons vu lors du premier match qu’Arsenal n’est pas une équipe qui a besoin de beaucoup d’occasions pour marquer. Si vous voulez obtenir quelque chose, cela passe par une performance parfaite. Et pour cela, vous devez être très concentrés, avoir un bon équilibre entre la défense et les transitions offensives, et être sans pitié lors des quelques occasions que vous aurez. »

Ce refrain sonne étrangement familier. Reprenez l’interview d’Aleksei Baga, coach du BATE Borisov, cette semaine et vous pourrez lire sensiblement les mêmes mots. Arsenal devra une nouvelle fois faire face à une équipe qui tentera de profiter des faiblesses dans la transition et contrer une équipe qui devrait avoir le ballon la majeure partie du temps. C’est en tout cas ce que nous annoncent les deux coachs. Et Emery l’affirme lui-aussi: il faudra imposer notre plan de jeu à l’adversaire pour ne pas perdre le fil de la rencontre.

« Comme contre toute équipe de Premier League, ce sera délicat et ils vont préparer la rencontre avec de très bons joueurs et du temps, ce qui va nous compliquer la tâche. » 

« Nous avons beaucoup de respect pour eux mais nous devons leur imposer notre plan de jeu et notre intensité. »

« C’est très important d’obtenir les trois points, nous jouons à domicile avec nos supporters et nous voulons poursuivre notre route pour devenir plus solides à la maison, tout en étant très exigeant avec nous-mêmes. » 

Cette exigence, Arsenal se l’est imposée cette semaine en Europa League. Soutenus par quelques 358 supporters à l’Emirates – un record – les joueurs d’Emery ont réussi deux choses qu’ils peinent à réaliser cette saison. Être efficace offensivement – et en l’absence de Laca, Aubam a logiquement eu un poids prépondérant dans cette victoire… ou pas – et contenir une équipe du BATE dont la principale menace venait une nouvelle fois de ses capacités de projection ultra rapides. Une victoire 3-0 qui permet aux joueurs d’Emery d’atteindre les huitièmes de finale et de rester en course vers leur objectif assumé, la victoire en Europa League.

Comme le rappelait Emery, la Premier League reste elle-aussi un moyen de se qualifier pour la prochaine Ligue des Champions. Et malgré un parcours délicat, Arsenal colle au peloton de tête à un petit point de la quatrième place. Cette rencontre face à Southampton est importante, très importante. Alors, on nettoie les fusils et on affûte les baîonettes. L’animal est évidemment à notre portée.

Le point Croix-Rouge

En plus des habitués, Kos et Maitland-Niles passeront des tests de dernière minute pour confirmer ou non leur participation à cette rencontre. Le premier souffre du mollet, le second est encore malade. Foutue gastro.

Southampton enregistre les retours de Michael Obafemi ainsi que de Stuart Armstrong.

Arsenal: Leno – Lichtsteiner – Mustafi – Sokratis – Monreal – Torreira – Xhaka – Iwobi – Özil – Aubameyang – Lacazette

Southampton: MacCarthy – Bednarek – Stephens – Verstegaard – Valery – Bertrand – Ward-Prose – Romeu – Hojberg – Redmond – Austin

Articles liés