[J35] Arsenal v Crystal Palace – Battre les aigles et prendre son envol

Ce dimanche, Arsenal reçoit les Eagles de Crystal Palace. Premier des deux derniers matches de Premier League qu’Arsenal disputera sur sa pelouse. Emery a bien consolidé le nid, il serait temps de prendre son envol non ? 

Un dernier Derby Londonien à remporter

Le voyage devrait être assez court pour les visiteurs ce dimanche. Quelques minutes de trajet vers la Jubilee Line. On enchaine avec un peu de Northern Line jusqu’à Kings Cross St Pancras. Et on termine avec la fameuse Picadilly Line jusqu’à la station Arsenal. Et ouais, on ne dirait pas mais le voyage n’est pas si aisé que ça et demande de la patience. Parce qu’il faut remonter de Crystal Palace, loin au sud de Londres bien après avoir traversé la Tamise. Et puis, si vous trouvez ça trop long, vous n’aurez qu’à vous plaindre à la société du Tube londonien. Nous, on ne fait que relayer des informations quoi…

Bref, après avoir fait ce voyage – sans doute plutôt en bus qu’en métro, on imagine, en tout cas – les joueurs de Crystal Palace se retrouveront donc à quelques mètres de l’Emirates. Pas question de fuir par peur de son adversaire. Non il faut se battre pour sauver un maintien qui, même s’il est en bonne voie pour les Eagles, n’est pas encore acquis. Dernier coup d’aile avant de pouvoir se laisser porter par le vent. Et ce n’est pas la pie Roy Hodgson qui dira le contraire. Enfin.

Non parce que sincèrement, les joueurs de Crystal Palace pourraient partir défaitiste. La tâche qui les attend ce dimanche est considérable, n’ayons pas peur des mots. Parce qu’à domicile, Arsenal est avec les deux ogres de la saison, Liverpool et Manchester City, la troisième équipe de cet exercice 2018/2019. Une seule petite défaite depuis le début de la saison, en ouverture face au City de Guardiola. Depuis, les Gunners n’ont plus perdu sur leur pelouse depuis 10 rencontres. Autre stat sympa et elle concerne l’adversaire du jour: Palace n’a plus gagné face à Arsenal depuis 1994. Alors, quand bien même chacun tente de se raccrocher aux branches d’une défense encore fébrile (quoique plus solide depuis le retour en forme de Kos’), les chiffres ne se font que l’écho d’une réalité, Arsenal est favori et doit remporter cette rencontre. Mais, même favori naturel, Emery reste ambitieux mais tempère: du respect, du respect, du respect.

“Ils ont joué en réalisant de très grosses performances la saison passée, mais cette saison, ils ont débuté avec plus de doutes dans leurs performances.” 

“Mais ils ont de très grands joueurs, un coach très expérimenté, et ils réussissent de très bons résultats à l’extérieur. Ils ont gagné à Manchester City, donc dimanche, nous allons avoir beaucoup de respect pour eux, pour leurs joueurs et pour leur coach.” 

“Dans notre stade, nous voulons imposer notre état d’esprit, notre personnalité et nos idées, notre plan de jeu et l’idée première pour les battre, c’est le respect.” 

On reste donc confiant. Et ce malgré la forme indéniable des Eagles à l’extérieur. Suffisant pour faire tomber Arsenal à l’Emirates ?

De très bons hôtes contre d’excellents visiteurs. Ca s’annule non ?

19ème équipe du classement à domicile en Premier League, Crystal Palace assure à l’extérieur. 7èmes, deux places devant un Arsenal décevant hors de ses bases, les joueurs de Roy Hodgson assurent l’essentiel loin de leur stade, et parfois plus. 7 victoires pour 8 défaites et 2 matches nuls. Et au nombre de ces victoires, une de prestige à l’Etihad Stadium, sur la pelouse du Manchester City tenant du titre. Rien que ça. Mais serait-ce la seule ? Presque oui. Crystal a bien été l’emporter à Huddersfield, Fulham ou Leicester, il n’en demeure pas moins que l’excellente forme à l’extérieur des joueurs de Londres n’a pas réalisé de miracles non plus. Des rendez-vous manqués sur le terrain de tous les gros du championnat – à part Manchester City donc – qui ont accouché de trois défaites, un match nul et une victoire à l’extérieur face aux 5 premiers de Premier League. Et Arsenal se présente maintenant.

C’est l’heure de se souvenir du match aller les amis. Alors oui, je sais, ce n’est pas forcément un excellent souvenir mais il faut passer par là. Commençons par un bon souvenir non ? Au moment d’affronter Palace à Selhurst Park, Arsenal sortait d’une série de 11 victoires consécutives. Le 28 octobre, Arsenal avait relevé la tête après deux défaites en ouverture et avait entamé une incroyable série interrompue par Southampton en décembre. Ca semble loin, mais c’est bien ce qui s’était passé. Forts de leur force, les Gunners arrivaient sur le pelouse d’une équipe qui n’avait pas marqué un but dans son stade en 5 matches à domicile. Une équipe en pleine forme qui se déplacait chez une équipe muette, n’était-ce pas le plan idéal ?

Et bien, non. Dans une rencontre accrochée, fermée, avec la même saveur que tous ces matches à l’extérieur joués par les Gunners cette saison – ou presque – les hommes d’Emery s’étaient découverts une humeur généreuse. Deux pénaltys plus tard, Crystal Palace s’était remis à marquer à Selhurst Park, et Arsenal repartait avec un match nul chanceux grâce notamment à un but très controversé d’Aubameyang. Ce jour-là, Palace avait quelque peu déjoué les pronostiques en réalisant un très bon match face à une équipe d’Arsenal totalement perdue. Et l’intention d’Hodgson et ses hommes semble être la même ce dimanche.

“Arsenal aujourd’hui, comme Manchester City le weekend dernier, c’est un gros problème dans un certain sens parce qu’ils sont très très bons et qu’ils disposent de très bons joueurs. Ils sont dans une forme excellente.” 

“Nous pouvons être satisfaits que trois de nos quatre derniers déplacements en Premier League aient abouti à une victoire. C’est génial. Mais ça ne me laisse certainement pas penser que ça facilitera les choses à l’Emirates face à Arsenal dimanche.” 

“Tout ce que nous pouvons faire, c’est que nous prépaprer ausi bien qu’à l’habitude et s’assurer que nous nous rendrons là-bas tout en sachant ce qu’il faudra pour obtenir la victoire, mais aussi qu’il faudra fournir des efforts, ce que ce match sera un combat et que ce combat doit nous permettre de l’emporter.” 

“J’ai hâte de jouer ce match, et je félicite Arsenal pour sa très bonne double performance et qualification face au Napoli, mais j’espère que leur performance face à nous ne sera pas du même niveau.” 

Et fin de saison oblige, l’heure du bilan sonnera pour un Unai Emery qui fêtera, face à Palace, ses 50 matches à la tête d’Arsenal. On a droit au petit mot de Roy…

“Je lui tire mon chapeau parce qu’il a accepté un job délicat, passer après quelqu’un comme Wenger, avec un tel charisme et qui a réalisé de telles choses au club, pendant si longtemps. Celui qui prenait sa succession avait pour rôle de remplacer un grand personnage, et de marcher dans des pas de géants.” 

“Il doit être très heureux de la façon dont les choses se sont déroulées pour lui cette saison. Il a relevé le défi, il structuré l’équipe, joué un football qu’il veut voir son équipe jouer tout le monde, avec beaucoup de succès.” 

Et Unai sera encore plus heureux lorsqu’Arsenal sera de nouveau une équipe participant à la Ligue des Champions. Une victoire contre Palace y participerait grandement.

On fait un tête ?

  • Palace pourrait sortir invaincus d’une double confrontation en championnat face à Arsenal pour la première fois depuis 1979/1980. Roy Hodgson avait déjà cette tête. Oui, oui.
  • Les Gunners sont en quête d’une 11 victoire consécutive à la maison ce qu’ils n’ont jamais réussi sur une saison. Même les Invincibles, et ouais.
  • Auba est à la tête de 6 buts lors d’un Derby Londonien en Premier League. C’est mieux que n’importe quel autre joueur, et ça fait mal ! De vivre sans toi
  • 14 c’est le nombre de buts inscrits à l’extérieur en 2019 par Crystal Palace. Là encore, plus que n’importe qui et ça fait peur ! Et ça peut faire mal, aussi.
  • Samedi, dimanche ou les deux ? A prioi, tout mais pas dimanche pour les Eagles qui n’ont remporté qu’un seul de leurs 13 derniers matches de Premier League joués le dimanche. Ah bah, la messe ça retourne. Je l’ai toujours dit.
  • 6 victoires consécutives à domicile lors d’un Derby londonien en Premier League pour Arsenal. Un petit 7ème et jackpot.

Le point Croix-Rouge

Mamadou Sakho, Jefrey Schlupp et James Tomkins out côté Palace.

Ramsey blessé rejoint Sokratis suspendu. Suarez et Xhaka passeront des tests de dernière minute.

Arsenal: Leno – Mustafi – Koscielny – Monreal – Maitland-Niles – Torreira – Guendouzi – Kolasinac – Iwobi – Özil – Aubemeyang

Crystal Palace: Gaita – Wan-Bissaka – Kelly – Dann – Van Aanholt – Milivojevic – McArthur – Kouyaté – Zaha – Townsend – Benteke

Articles liés