[J5] Newcastle v Arsenal – A l’assaut d’un château de cartes

Ce samedi, 16h (heure française), les Gunners partiront à l’assaut d’un château aux fondations fragiles. De quoi continuer à aiguiser son épée et renforcer ses défenses. 

“Notre but, samedi à Newcastle, est de continuer à nous améliorer et de mettre en pratique nos idées, construire notre état d’esprit sur le terrain, autant individuellement que collectivement.” 

“Samedi en sera une nouvelle étape, ce sera difficile mais nous voulons continuer à montrer notre personnalité et l’imposer à notre adversaire.”  

En conférence de presse, Unai Emery illustrait une nouvelle fois son travail. Pierre après pierre afin de consolider les fondations. L’une des preuves du travail naissant du tacticien Espagnol fut de ramener une première victoire à l’extérieur, avant la trêve internationale. Trois points acquis durement au Pays du Dragon Rouge en grande partie grâce à un Alexandre Lacazette des grands jours. Le Français déjà auteur d’une passe décisive sur le deuxième but d’Arsenal inscrit par son compère d’attaque PEA, s’illustra à nouveau en fin de rencontre et donna la victoire aux siens grâce à une superbe frappe juste sous la barre du gardien adverse.

Mais cette victoire 3-2 fut compliquée à aller chercher. Menés deux fois au score par les visiteurs du jour, les Bluebirds revinrent deux fois à égalité avec les Gunners avant de céder dans les 10 dernières minutes de la rencontre. Et une nouvelle fois, Arsenal a tenté de faire parler sa qualité technique afin d’installer son jeu. Et encore une fois, c’est Petr Cech qui fut l’une des cibles privilégiées des fans d’Arsenal après cette rencontre. Face à Cardiff, le portier Tchèque y est allé d’une nouvelle bourde qui aurait pu coûter chez aux siens. Encore et toujours, le paradoxe de vouloir jouer au sol avec Petr Cech dans les buts saute aux yeux de tous. Mais le gardien de but s’en défend: “J’ai réalisé 166 passes dans les quatre premiers matches, ce qui est énorme, et tout le monde n’en garde que 2.

Ce n’est évidemment pas l’idéal lorsque vous passez le ballon à l’adversaire dans une position dangereuse à l’image de ce que j’ai fait contre Cardiff lorsque j’ai donné le ballon à Harry Arter, mais faire des erreurs fait partie du jeu.

Quand vous regardez l’évolution de Barcelone ou Manchester City, tout ne s’est pas fait en une nuit. Les résultats sont venus en se familiarisant petit à petit avec ce style de jeu. Nous sommes dans un processus qui nous permettra de connaitre l’avantage que nous pourrons tirer de ce jeu.

Et face à des Magpies, morts de faim, à la recherche de leur première victoire, la capacité d’Arsenal à résister à la pression adverse et à faire les bons choix balle au pied, proche de ses buts seront des éléments clés afin de permettre aux Gunners de profiter des espaces laissés par des joueurs de Newcastle qui seront sans doute positionnés à 5 en défense. Coucou Aubam !

Chaque match rapproche de la première victoire. On attend le weekend suivant ?

Je pense que nous avons une grande confiance en notre mentalité, notre état d’esprit et notre travail. Nous savons que nous devons l’emporter et nous en sommes plus proches à chaque match. Nous rencontrons une très bonne équipe mais nous devons approcher ce match avec la ferme croyance que nous pouvons réitérer ce que nous avons fait l’an passé.

Il est assez marrant de noter les similitudes de discours entre Rafa Benitez et Unai Emery. Après les deux premiers matches, le tacticien espagnol – le second des deux – tenait les mêmes propos alors que son équipe peinait à convaincre et sortait de deux défaites face à des gros du championnat. Deux matches plus tard, c’est Rafa Benitez qui demande du temps, rassure sur l’état d’esprit de son équipe, sur le travail de ses joueurs et affirme qu’il croit fermement qu’une victoire est bientôt arrivée. Et puisqu’il est question d’une communication commune, Benitez s’est prêté au traditionnel jeu des compliments à son homologue londonien: “Il aime que son équipe soit organisée. Leur style de jeu est très similaire à celui qui était le mien à Valence et Liverpool – organisé, avec un pressing et une bonne circulation du ballon. Je le connais depuis longtemps. Il aime son travail et le fait très bien.

Et si le style Benitez se rapproche du style Emery, il faudra donc s’attendre à voir les noir et blancs presser la défense d’Arsenal dès la première relance. En tout état de cause, l’ex-entraineur de Liverpool se prépare avec attention à empêcher son adversaire de pratiquer son jeu: “Ils essaieront de conserver le ballon et de vite le faire circuler – en un-contre-un ils peuvent faire des différences. Ils peuvent jouer un jeu de contre-attaque comme un jeu de possession, parce qu’ils ont assez de qualité partout.

Avec le soutien de nos supporters, nous avons une chance – c’est certain. Parfois, vous pouvez mettre en place la meilleure tactique du monde, un joueur peut faire la différence. On espère que ce joueur sera l’un des nôtres, et nous pourrons parler de nos trois points acquis.

Trois points aussi importants pour les Magpies que pour les Gunners.

Face-à-face

  • La dernière rencontre entre les deux équipes fut remportée par Newcastle sur son terrain 2 buts à 1. A l’époque, les Magpies étaient de vrais chevaliers, messires !
  • Depuis, Newcastle s’est effondré et l’équipe n’a remporté qu’une seule victoire sur ses 9 derniers matches. Un butin assez maigre.
  • Si les joueurs de Benitez concédaient une nouvelle défaite, ce serait la troisième défaite consécutive à domicile depuis le début de la saison. Surtout, ils resteraient à 1 point au classement, égalant leur plus bas total de points de leur histoire. Allez, on y croit et on entre une nouvelle fois dans le Guinness !
  • Rafa Benitez a déjà perdu 6 fois contre Arsenal, à chaque fois face à Wenger. Autant poursuivre les bonnes habitudes, non ?

 

  • Arsenal a du mal à l’extérieur. Seulement 2 victoires sur les 10 derniers matches de Premier League à l’extérieur.
  • En cas de victoire, ils pourraient remporter deux matches hors de leur base consécutivement pour la première fois depuis mai 2017. Les Gunners n’avaient jamais réussi à enchaîner cette simple série tout au long de la saison dernière, une catastrophe.
  • Les huit buts inscrits par Arsenal cette saison les ont été par l’intermédiaire de 8 joueurs différents, y compris le but csc d’Issa Diop face à West Ham.
  • Face à Newcastle, Mesut Özil compte deux buts et une passe décisive. Ironie du sort, en 5 saisons avec les Londoniens, Nemo n’a jamais mis les pieds à St James Park.

Compositions possibles

Emery a confirmé le retour d’un Alex Iwobi qui avait manqué le déplacement à Cardiff en raison d’un maladie. Manquent une nouvelle fois l’appel, Sead Kolasinac, Laurent Koscielny, Ainsley Maitland-Niles et Carl Jenkinson, malgré des progrès rassurants pour les trois premiers.

Côté Magpies, Salomon Rondon et DeAndre Yedlin pourraient rester sur le banc après leur retour tardif de sélection. Au rayon des bonnes nouvelles, Matt Richie et The Bald Stevie G ont repris l’entrainement complet et feront partie du groupe qui affrontera Arsenal.

Arsenal : Cech – Bellerin – Mustafi – Sokratis – Monreal – Torreira – Guendouzi – Ramsey – Özil – Aubemeyang – Lacazette

Newcastle : Dubravka – Lascelles – Fernandez – Schär – Clark – Dummett – Kennedy – Diamé – Shelvey – Ayoze – Sanmartin

Articles liés