[J7] Arsenal v Watford – Attention, frelons méchants !

Après une semaine rythmée par la qualification en Carabao Cup, la coupe préférée de tes remplaçants préférés, retour aux affaires sérieuses ce samedi avec la Premier League et une réception piégeuse de Watford pour un derby contre une équipe en forme. 

Arsenal reçu 5/5 ?

Nos Gunners viennent d’enchaîner six victoires de suite toute compétitions confondues. Mais on ne va pas se le cacher, le plus important, c’est la Premier League ! En Premier League, après un départ poussif et deux défaites contre des prétendants au titre, les canonniers ont rectifié le tir. 4 victoires de suite, dont deux à l’extérieur, l’objectif est donc d’enchaîner un cinquième succès de rang en championnat, chose qui n’est plus arrivée depuis que Carl Jenkinson n’est plus un joueur de football, donc bien longtemps à n’en pas douter. L’a-t-il déjà été ?

Arsenal a réussi à glaner son premier clean sheet de la saison la semaine passée lors de la réception d’Everton grâce à un excellent Petr Cech et essaiera certainement de rééditer cette performance demain à 16h heure française. Mais peu importe la manière, il faut gagner pour la confiance et c’est Unai Emery qui nous le rappelle dans sa conférence de presse« Chaque match nous donne l’opportunité d’avoir plus de confiance. Nous sommes en train d’enchaîner les victoires, je pense que la confiance est la meilleure des choses d’un point de vue individuel pour les joueurs et également pour notre travail collectif. Mais chaque match est un défi, celui de montrer et de donner, de trouver notre meilleure dynamique et notre meilleure performance. Je pense que tous les joueurs pensent bien, mais qu’également nous avons besoin de plus. »

L’objectif demain est donc d’enchaîner un nouveau succès et de continuer à s’imposer à la maison pour refaire de l’Emirates une forteresse. C’est hors de ses bases que l’on se forge un caractère mais c’est à domicile que l’on doit se montrer maîtres des lieux, et du caractère il faudra en montrer demain pour venir à bout des Hornets de Watford, qui plus d’être en confiance, sont remontés à bloc !

Des frelons prêts à piquer !

Oui parce que c’est bien beau de se voir déjà enchaîner la passe de 5 en championnat, mais avant cela, il faut se défaire de Watford qui est une des équipes surprises de ce début de saison. Une rencontre compliquée devant des supporters adverses qui seront surchauffés pour ce derby du Nord de Londres et mettront l’ambiance dans l’Emirates Stadium (Watford est une petite ville de la banlieue nord-ouest de Londres).

Coaché par le dynamique espagnol Javi Gracia depuis janvier, Watford est en train de passer un cap en ce début de saison. Les Hornets (frelons en anglais) portent bien leur nom cette saison et sont habitués depuis la reprise de la Premier League a piqué leurs adversaires. Très bien organisés défensivement, Watford sait se montrer très agressif dans les duels et ses joueurs imposent à leurs adversaires un défi physique relevé, une caractéristique dans laquelle les joueurs d’Arsenal ont un peu de mal à répondre présents, si ce n’est Mesut Özil ! Cette caractéristique s’est pas mal développée sur leur terrain. La pelouse de Vicarage Road est en effet peu large, ce qui multiplie les duels sur la pelouse. Des tribunes à un pas de la ligne de touche sur les corners, des supporters surchauffés, des joueurs qui donnent leur vie sur chacun des duels et un derby à gagner, vous voyez un peu le casse-pipe typiquement anglais qui attend nos joueurs. Heureusement, la pluie ne devrait pas être de la partie et la pelouse de l’Emirates laisse un peu plus d’espace à nos joueurs qui en ont bien besoin.

Cette ambition de bien figurer contre le grand voisin est parfaitement représentée par le capitaine de Watford : Troy Deeney. Deeney est un petit bonhomme de 1m83 pour 90kg à la tête de frelon. Ancien taulard et alcoolique, Deeney a dû survivre après le décès de son père adoptif. Lui, qui de son propre aveu a signé son premier contrat pro après avoir joué un match complètement bourré devant un recruteur de Walsall, attend avec impatience cette rencontre contre une victime qui lui plaît bien : Arsenal. La saison passée, les Gunners s’étaient inclinés en fin de rencontre à Vicarage Road (2-1) et Deeney avait démonté bien comme il faut ses adversaires du jour : «Je ne suis pas beau à voir, je ne suis pas un grand footballeur comme certains des joueurs d’Arsenal, mais je suis physique, je suis un dur, je suis moche et je fais tous les trucs qu’ils n’aiment pas faire, a déclaré celui qui a égalisé sur penalty après être entré en jeu. La première chose que j’ai voulu savoir en entrant en jeu, c’est qui en voulait vraiment parmi leurs trois défenseurs, qui était prêt à se battre et j’ai senti qu’aucun d’entre eux ne l’était.» Avant d’ajouter dans le plus grand des calmes que les joueurs d’Arsenal “manquaient de couilles”.

Nul doute que ses propos ont dû plaire aux Gunners qui auront à cœur de lui rappeler demain de quel bois ils se chauffent. On peut s’attendre à ce que l’attaquant anglais se fassent masser par Mustafi ou Xhaka à quelques reprises, à moins que ce soit Özil qui y aille de l’épaule…

Une bataille physique, mais aussi tactique entre deux coachs qui se connaissent, et s’apprécient.

Plus qu’un combat physique, le match de demain pourrait s’apparenter à un combat tactique entre deux coachs espagnols qui se connaissent et qui ont même joué ensemble sous les couleurs de la Real Sociedad en 1995/96. Javi Gracia ne tarit pas d’éloges à propos de son homologue Emery et a eu l’occasion d’en parler en conférence de presse en rappelant que pour lui, “c’est l’un des meilleurs”. Il s’attend d’ailleurs à un match bien différent que celui qu’il avait remporté face à Arsène Wenger la saison passée.

“C’est différent parce qu’il y a quelques joueurs qui sont nouveaux, même si pas tant que ça. Et je peux voir la patte Emery dans cet Arsenal comme je la voyais à Séville et dans les autres équipes qu’il a entraînées avant. Je sais que c’est une bonne équipe et qu’ils ont des bons joueurs. Ils progressent match après match, ils glanent de meilleurs résultats, et en ce moment ils sont sur une bonne dynamique, et nous savons que cela va être un match compliqué pour nous.”

“Ils ont conservé pas mal de caractéristiques qu’ils avaient avant parce qu’ils ont les mêmes joueurs comme Monreal ou Bellerin, des joueurs qu’ils avaient dans le passé et désormais ils ont juste ajusté les positionnements comme avec Lacazette et Aubameyang. Il faut toujours faire attention aux coups de pied arrêtés également parce que les équipes d’Emery ont toujours très bien joué ces situations et il faudra que l’on y fasse attention.”

“J’ai parlé avec lui pas mal de fois et cette saison également. Je pense qu’à l’avenir, nous pourrons faire une petite porte ici pour être en connexion, mais nous sommes déjà très proches et je pense que nous sommes des bons voisins ! Pour moi c’est un très bon coach, il l’a montré dans toutes les équipes où il a coaché et je suis sûr qu’il va faire du très bon travail avec Arsenal parce que de mon point de vue, c’est un des meilleurs coachs.”

Rien que ça… Mais Emery n’est pas en reste quand on lui demande de parler de son homologue et voisin. Lui aussi apprécie Gracia et le fait savoir : “Je le connais et c’est un coach très compétitif. Chacune des équipes qu’il coache sont très organisées et ici, je pense qu’il est en train de s’améliorer avec ses meilleurs joueurs et avec cette idée d’organisation avec les joueurs de qualité comme ils ont. Je pense qu’il est en train de faire du très bon boulot.”

Un beau duel nous attend donc entre deux amis ! Les coups de pied arrêtés, le pressing, l’engagement physique et la solidité défensive devraient être des éléments clés de cette rencontre que l’on attend pour le moins ouverte !

Face-à-face

  • Arsenal vient de remporter 6 matches consécutifs, série en cours. A domicile, les Gunners restent sur 4 succès de rang et viseront la passe de 5 donc.
  • Watford est surprenant 4ème de Premier League après six journées : 4 victoires, un nul et une défaite, soit un point de plus que leurs hôtes. Les Hornets ont battu Tottenham (2-1) et ont subi leur unique défaite devant United (1-2). Arsenal est 6ème.
  • Depuis la remontée de Watford en 2015, les débats entre les deux équipes sont équilibrés. Arsenal a remporté quatre matches très aisément, mais s’est incliné à deux reprises en championnat. En 2017, les Hornets l’avaient emporté en championnat sur la pelouse de l’Emirates, et en 2016 c’était en FA Cup.
  • Troy Deeney a déjà marqué 2 fois et délivré deux passes décisives contre Arsenal, une équipe qui lui réussit bien… et qu’il aime charrier comme on a pu le voir. Coup de chance, le joueur anglais est incertain.
  • Gray et Perreyra ont eux déjà inscrit 3 buts chacun cette saison. Du côté d’Arsenal, les deux seuls buteurs en championnat avec plus d’une réalisation sont Auba et Lacaz’ (2 buts chacun)
  • Arsenal a marqué 12 buts en 6 matches de championnat, Watford 11… on peut donc s’attendre à un match avec des buts. Peut-être pas pour demain le deuxième clean sheet de la saison !

Compositions probables

Du côté d’Arsenal, il va y avoir un peu de suspens à n’en pas douter. On ne sait pas si Aaron Ramsey sera titulaire dans le XI d’Emery après les révélations que nous vous partagions plus tôt dans la journée concernant l’éventuel départ prochain du joueur gallois. Emery veut construire pour l’avenir, donc la place d’Aaron est très clairement remise en question. Mkhitaryan pourrait donc avoir une chance de débuter, lui qui revient en forme et auteur de deux bonnes prestations contre Vorskla et Brentford.

Sorti sur blessure dimanche dernier, Sokratis fait son retour dans le groupe. Koscielny n’est pas attendu à l’entraînement avant novembre, Maitland-Niles devrait revenir très prochainement, Kolasinac n’est lui plus blessé et était de retour pour le match de Carabao Cup. Mavropanos est lui out jusque la fin du mois d’octobre. Légèrement touché, Smith-Rowe ne sera pas de la partie demain.

Côté Hornets, on doit faire face à pas mal d’absences. Janmaat et Cleverley sont blessés. Britos, Okaka et Prodl les accompagnent à l’infirmerie. Deeney est incertain à cause de sa cheville mais pourrait jouer sous infiltrations, ce qui ne lui pose aucun problème connaissant le guerrier. Kabasele est suspendu après le rouge reçu lors de la défaite aux tirs au but à Tottenham mercredi en Carabao Cup quatre minutes après être rentré en jeu. Enfin, Deulofeu est lui aussi incertain.

Les Hornets joueront certainement en 4-4-2 avec beaucoup d’activités sur les ailes et un jeu basé sur le physique et les contre-attaques. Très organisés derrière, les hommes de Gracia savent faire le dos rond pour mieux piquer.

Arsenal: Cech (C) – Bellerin – Mustafi – Sokratis – Monreal – Torreira – Xhaka – Özil – Mkhitaryan – Aubameyang – Lacazette

Watford : Foster – Femenia – Cathcart – Mariappa – Holebas – Doucouré – Capoue – Hughes – Perreyra – Gray – Deeney (C)

Articles liés