Un jour de décembre 1935 : Ted Drake, l’insatiable – The Arsenal Stories

Sous les ordres de George Allison, les Gunners se déplacent le 14 décembre 1935 à Villa Park pour un match de Football League First Division face à Aston Villa. À première vue banale, cette rencontre s’apprête pourtant à entrer dans tous les livres d’histoire.

Le 6 janvier 1934, Herbert Chapman décède au milieu d’une saison qui voit Arsenal emporter de nouveau le titre national. Créateur du WM, Chapman venait en fait, et ce depuis quelques saisons déjà, de lancer une décennie de véritable domination d’Arsenal sur le football anglais. Suite à l’intérim prospère de Joe Shaw, George Allison – travaillant jusqu’alors au secrétariat puis à l’administration du club – devient le nouvel entraîneur des Gunners. A la suite d’une brillante saison 1934-1935, Arsenal empote de nouveau le titre pour la troisième fois de suite, une première depuis le Huddersfield au début des années 1920, alors entraîné par un certain Herbert Chapman.

Contrairement aux attentes, le début de la nouvelle saison 1935-1936 est assez délicat, puisque les Gunners n’emportent que huit de leurs 18 premières rencontres, concédant notamment de nombreux matchs nuls. C’est dans ces conditions que les Londoniens se déplacent le 14 décembre 1935 pour une rencontre face à Aston Villa. 60.891 supporters se ruent à Villa Park, tout autant pour acclamer les locaux que pour voir les champions en titre. Ceci dit, ce jour-là, ce n’est pas la meilleure équipe du pays qu’ils verront, mais bien un seul joueur prodigieux : Ted Drake.

À Villa Park, et bien que blessé au genou, Ted Drake s’apprête plus que jamais à marquer les esprits au fer rouge.

Edward Joseph Drake ou Ted Drake est l’avant-centre des Gunners ; il fut le fer de lance du titre la saison précédente avec 42 buts marqués en championnat (44 buts marqués toutes compétitions confondues), un record à Arsenal. Cette saison, le canonnier en est déjà à 12 buts en 18 rencontres. À Villa Park, et bien que blessé au genou, le buteur anglais s’apprête plus que jamais à marquer les esprits au fer rouge.

Si Aston Villa domine le premier quart d’heure, les Gunners prennent ensuite facilement le contrôle du jeu. A la mi-temps, Arsenal mène déjà par trois buts à zéro ; Ted Drake est l’auteur des trois buts, sur de longs services de Pat Beasley et de Cliff Bastin. A l’heure de jeu, le festival Ted Drake continue puisque l‘avant-centre a incroyablement doublé son total, le portant à six buts marqués ! Cliff Bastin est toujours à la baguette, alors que le défenseur de Villa Tommy Griffiths voit son erreur immédiatement punie par l’intraitable Drake. Le coup de grâce intervient à la toute dernière minute : bien que Villa ait entre temps réussi à sauver l’honneur grâce à un but de Jack Palethorpe, Ted Drake enfonce le clou sur un ultime service de Cliff Bastin. Les locaux sont KO debout ; Aston Villa 1-7 Ted Drake.

Cet après-midi-là, tout avait réussi à Ted Drake. Contrôles de balle léchés, débordements vivaces de ses vis à vis, placement impeccable, finition délicieuse des deux pieds : le récital est complet, la démonstration de ses qualités exhaustive, la prestation quasi-surnaturelle. Cette performance incroyable de l’insatiable Ted Drake l’est encore davantage dès lors qu’on considère le fait qu’il ne lui aura fallu que neuf tirs pour marquer ses sept buts ! En ce qui concerne les deux autres tirs, l’un est arrêté par le gardien de Villa Harry Morton ; l’autre frappe la barre et rebondit derrière la ligne d’après Drake, avant d’être dégagé. L’arbitre n’est cependant pas de cet avis.

Les sept buts marqués par l’attaquant dans un seul match sont bien évidemment un record. Le même exploit avait été réalisé par Jimmy Ross de Preston en 1888, mais cette statistique fut par la suite déclarée incorrecte. Ceci dit, et de façon assez incroyable d’ailleurs, Drake ne détiendra le record que pour douze petits jours, le temps pour l’attaquant de Tranmere Bunny Bell de passer neuf buts à Oldham en Third Division ! Le record de Drake a cependant traversé les décennies, et reste toujours valide à l’heure actuelle en ce qui concerne la First Division.

Malgré cet exploit de leur buteur, cette saison 1935-1936 est loin d’être mémorable pour Arsenal ; elle est même franchement décevante puisque les Gunners terminent la campagne à une insatisfaisante 6ème position. Les Londoniens continuent cependant leur moisson de titres en emportant la FA Cup face à Sheffield United sur le score de 1-0. Un but marqué par Ted Drake, évidemment.

Rémi Carlu, créateur d’Heristage, site totalement dédié à l’histoire du foot anglais – @Heristage.

Crédit photo et vidéos :
arsenal.com, DR
youtube.com, OfficialArsenalEgypt