Kolasinac a ressorti le tank !

Le Bosnien revient dans une forme très sérieuse actuellement. Auteur d’un centre millimétré pour le dernier but du match, il a encore réalisé une grosse performance dans ce rendez-vous décisif. Ce dispositif à 3 défenseurs a notamment été mis en place pour le mettre à l’aise sur l’aile gauche, et ça marche plutôt très bien. Avec son compère de l’aile droite, auteur de son premier but pour Arsenal, ils ont été des maillons essentiels de cette qualification. On attendra au moins aussi bien contre Naples.

Arrivé en 2017, on se demandait à la fin de la saison de l’année dernière s’il n’allait pas devenir un nouveau flop. Depuis quelques temps, il est en train de mettre tout le monde d’accord si ce n’est quelques irréductibles bornés. Dans ce système où il est protégé par Monreal sur le côté gauche, il peut se concentrer sur l’attaque et son surnom de Tank prend alors tout son sens. Quelle arme offensive !

Après le match, Kola a discuté avec les médias de la force de caractère de son équipe avec deux remontadas en deux tours. Cependant, lui, comme nous, aimerait s’éviter ce genre de sueurs froides au prochain tour. D’autant plus que le Napoli, c’est pas BATE, c’est pas Rennes (cœur sur toi, Stéphane Guy).

Il a également rappelé que finir dans le top quatre en Premier League n’était pas une mince affaire. Le top 6 du championnat évolue actuellement à un niveau que l’on n’a sans doute jamais vu dans l’histoire du championnat. Arsenal et Chelsea ont ainsi rejoint Man City, Liverpool, Tottenham et Man United, tous qualifiés pour les quarts de finale de leur compétition européenne respective. On le dit et on le répète mais cette année, la lutte sera acharnée. Pas le droit à l’erreur.

sur les remontadas…

“Nous ne nous étions pas mis en bonne position après ce match aller. Cela étant, je crois que ce but à l’extérieur a été crucial pour nous. C’était difficile pour nous parce que nous avons dû jouer à 10 pendant environ 50 minutes dans ce premier match. Nous nous sommes compliqués la tâche, mais nous savions que nous sommes très forts à la maison et nous avons mérité notre qualification.”

“Nous savions que nous nous étions mis dans une position difficile. Comme je l’ai dit, c’est difficile quand vous jouez à 10 pendant environ 50 minutes. Mais on savait qu’il y avait un autre match, un match à domicile pour nous et nous avons cru en nous. Ça s’est ressenti.”

“C’est très important de faire un bon match aller en quart de finale, bien sûr c’est toujours très difficile quand vous perdez le premier match. Nous savons cela, ce n’est évidemment pas quelque chose que nous voulons reproduire. Nous allons travailler là-dessus au prochain tour. Bien sûr, la clé va être de mieux démarrer que lors des deux précédents tours.”

sur le niveau de la Premier League…

“Je pense que ça nous représente bien et ça représente bien ce championnat en ce moment d’avoir les six équipes qualifiées pour les quarts de finale. Cela prouve que quand les gens disent que la Premier League est le meilleur championnat au monde, ce ne sont pas des paroles en l’air. Je pense que cela rend la Premier League très intéressante et bien sûr nous sommes fiers d’être toujours qualifiés en Europa League.”

“Cela sera difficile d’être dans le top quatre mais vous savez, il nous reste huit matchs et nous prendrons autant de points que nous le pourrons. Il reste encore beaucoup de matchs à jouer. Mais nous sommes dans le top quatre actuellement et nous comptons bien y rester.”

sur sa forme personnelle…

“D’abord, je suis vraiment très heureux de pouvoir aider l’équipe. Je pense que l’équipe joue vraiment très bien en ce moment. Nous produisons du beau football. Nous sommes très compacts. Je ne veux pas parler trop de moi parce que je trouve qu’en ce moment c’est toute l’équipe qui est en forme. Nous jouons bien et nous espérons pouvoir continuer comme ça après la trêve internationale.”

“Je ne pense pas que la trêve arrive au mauvais moment. Nous sommes habitués, parfois il faut partir pour représenter son pays avec l’équipe nationale. Parfois, c’est aussi bien d’aller voir ses collègues de l’équipe nationale. Pour être honnête, je ne pense pas que cela va casser notre rythme.”

_

Source : https://www.arsenal.com/news/kolasinac-rennes-victory-and-his-own-form

Articles liés