La lettre ouverte de Shkodran Mustafi : SOS d’un terrien en détresse mais qui relève la tête…

Il a beaucoup été critiqué et beaucoup moqué. A tort ou à raison ? On ne répondra pas à cette question mais toujours est-il que l’on a parfois tendance à oublier que derrière le joueur, il y a également un humain. C’est dans une longue interview accordée au site du club que Mustafi est revenu sur cette période difficile où il s’est fait allumer de toute part dans les médias et sur les réseaux sociaux. Il s’exprime avec beaucoup de sincérité et d’humilité sur ces moments compliqués qui l’ont touché en tant qu’homme.

“Nous ne sommes que des humains et nous ne pouvons pas déconnecter nos cerveaux, ce sera toujours là. Une fois que vous avez lu une critique, qu’elle soit bonne ou mauvaise, elle va y rester.”

“Lorsque je suis arrivé à Arsenal en 2016, la saison avait déjà commencé. Je suis arrivé et j’ai joué mon premier match contre Southampton. Nous avons gagné à la dernière minute – je crois que nous avons marqué sur un pénalty durant ce match – et ensuite j’ai joué contre le Paris Saint-Germain à l’extérieur en Champions League, et ensuite contre Chelsea à domicile. 

C’était des matchs compliqués mais je suis venu ici pour cela, et nous avions très bien joué dans tous ces matchs. Nous avons fait match nul contre Paris, nous avions gagné contre Chelsea et après il y a eu beaucoup de bons matchs après ceux-là.

C’était une très bonne période parce que cela rendait tout beaucoup plus facile pour moi pour m’intégrer alors que les choses se passaient bien, quand l’équipe gagne et quand vous faites partie de cette équipe. Bien sûr, quand vous commencez si bien, il est difficile de ne pas vous laisser emporter. En fin de compte, les choses se passaient bien pour une raison, donc vous devez continuer à travailler et à vous améliorer. Ce n’est qu’alors que vous pourrez être capables de continuer à gagner des matchs. C’est une chose importante.

Durant cette période, je ne me suis pas dit ‘Désormais tout va être simple’ parce que sinon vous vous arrêtez de faire ce que vous faisiez avant. Je pense que la chose la plus importante est de continuer à faire son travail, continuer à y mettre tout son cœur à l’ouvrage, continuer en essayant de s’améliorer et ensuite vous pouvez continuer à gagner des matchs.”

Résultat de recherche d'images pour "mustafi arsenal first season"

“Quand les fans sont dans votre camp, ils vous donnent tellement plus de confiance en vous. En tant que défenseur, c’est toujours difficile parce que vous avez toujours la pression, plus particulièrement lorsque vous n’avez pas le ballon et que les adversaires attaquent. N’importe quelle petite bourde et n’importe quelle petite erreur peuvent vous faire encaisser un but. 

Pour les gens qui regardent de l’extérieur, ils ne voient uniquement que cette chose bien particulière quand l’erreur intervient et ensuite ils sont en colère contre vous. Vous devenez alors vous-même nerveux parce que vous ne voulez pas refaire de nouveau ces erreurs. C’était difficile durant cette période de gérer toute la pression. 

En tant que défenseur central, vous avez cette pression dans tous les cas, mais après que vous ayez fait une erreur, soudain la pression devient encore plus forte. Pour gérer cette pression ce n’est pas toujours simple. En tant que défenseur central, vous devez faire votre travail parfaitement pour juste vivre un match normal.

Quand vous réussissez tous vos tacles, lorsque vous gagnez tous vos duels sur le terrain, mais qu’ensuite vous ne faites qu’une seule erreur, et bien vous êtes puni pour cela, cela détruit absolument tout ce que vous avez fait avant. C’est quelque chose qui fait que ce poste est si compliqué.

Cela vous affecte, également. Après le match, évidemment vous êtes déçu parce que personne n’est content de faire des erreurs, mais lorsque j’en fais une et que nous encaissons un but à cause d’elle, je rentre au vestiaire et je suis très déçu d’avoir lâché mes coéquipiers. C’est la première chose.

Vous regardez alors chacun des autres joueurs et vous vous dites ‘OK, ils ont travaillé très dur et une de mes erreurs nous a fait perdre le match’. Vous vous en voulez énormément. Je suis également très dur avec moi-même lorsque je fais des erreurs. C’est quelque chose que vous devez apprendre à gérer parce que le lendemain vous êtes de retour à l’entraînement, et vous devez vous concentrer pour ne pas refaire de nouveau la même erreur.

C’est quelque chose qui m’a affecté mais je dois composer avec cela parce que je ne veux pas faire de nouveau la même erreur, je voulais alors rentrer sur le terrain d’entraînement et leur montrer que je serai là pour eux, je vais être là pour l’équipe, je vais être là pour les supporters.”

“Vous devez aussi faire face aux réseaux sociaux. Sur les réseaux, c’est difficile de gérer lorsque les choses se passent bien, alors après quand les choses ne fonctionnent plus, c’est encore plus dur. Lorsque les choses se passent bien, c’est facile de lire les commentaires et d’apprécier ce que vous lisez. Cela vous donne de la confiance, mais vous devez faire attention à ne pas vous laisser aller parce que vous devez toujours rester professionnel. 

Ensuite quand les choses ne se passent pas bien, évidemment vous n’aimez pas les choses que vous lisez. Vous n’êtes pas d’accord avec beaucoup de commentaires, donc cela rend les choses difficiles. C’est tellement plus simple quand les choses se passent bien parce que lorsque vous lisez des commentaires qui ne vous plaisent pas, vous devez aller sur le terrain et jouer, tout en gardant ces commentaires en tête.

J’ai réussi à couper un peu avec cela. Je n’étais pas très actif sur les réseaux sociaux et je ne lisais pas les commentaires, je n’étais pas tellement intéressé par les réseaux sociaux, je voulais juste revenir sur le terrain et donner tout ce que j’avais parce que je savais qu’à cette période, je ne jouais pas le football que je savais que je pouvais jouer.

Je discutais juste avec les personnes qui m’étaient le plus proche comme ma famille, mes parents, ma femme, mes enfants et cela m’a aidé à tout oublier. Le matin lorsque j’allais à l’entraînement, je me concentrais juste sur l’entraînement et ensuite je rentrais à la maison pour passer du temps avec ma famille. J’essayé de ne pas trop lire les trucs que les gens disaient.

Est-ce que je me sentais parfois vu comme une cible ? Je ne dirai pas une cible parce que c’est trop fort de dire cela. Je ne pense pas que le monde tourne autour de moi et que je suis le nombril du monde. Mais c’était difficile parfois à comprendre parce que même dans certains mauvais matchs où je ne jouais pas, j’étais celui que l’on critiquait.”

“Cela est un peu frustrant de lire ces commentaires parce qu’au final, vous devez être professionnel et j’ai essayé d’être aussi professionnel que je le pouvais. Parfois, vous lisez des commentaires et vous êtes vraiment en profond désaccord, et vous avez envie de répondre quelque chose mais vous devez ensuite laisser passer parce que vous voulez rester professionnel. Le lendemain vous devez vous entraîner donc vous devez juste concentrer toute cette énergie et l’utiliser à l’entraînement pour essayer de vous améliorer, plutôt que de l’utiliser juste sur les réseaux sociaux. 

Une chose que ma femme m’a dite et qui m’a beaucoup aidé c’est ‘Tu dois toujours te souvenir d’où tu viens et où tu en es arrivé maintenant, parce que ça n’a pas été qu’une question de chance. Il y a beaucoup de dur travail, beaucoup de décisions difficiles à prendre, beaucoup de sueur pour que tu en arrives là. C’est une raison pour laquelle tu es ici en ce moment donc continue juste à avancer et à faire ce que tu peux faire.’

Et c’est le principal conseil que j’ai pour quiconque doit faire face à des critiques : écoutez les personnes qui sont le plus proches de vous. Ils vont toujours vous dire la vérité et que ce soit bon ou mauvais, ils seront toujours là pour vous. 

Cette saison, j’ai joué principalement en Europa League et dans les coupes, donc je me suis juste concentré sur faire mon travail et j’ai essayé de produire des choses que le coach et le staff m’ont demandées de faire sur le terrain pour montrer que je suis prêt pour l’équipe. Peu importe ce qu’il s’est passé, j’ai juste essayé de travailler et de redevenir le joueur que j’étais avant, et même un meilleur joueur.

Je me suis juste vraiment concentré sur moi-même et j’ai tout donné chaque jour sur le terrain d’entraînement. Lorsque je rentre à la maison, je veux être capable de dire à ma famille ‘j’ai tout donné à l’entraînement aujourd’hui et je suis prêt pour jouer n’importe quel match qui arrive. Je suis prêt à donner 100% pour cela.’ C’est ce qui a été la chose la plus importante pour moi. Je voulais juste me concentrer sur ne pas faire d’erreurs, sur rester concentré pendant 90 minutes et retrouver toute la confiance que j’avais lorsque je suis arrivé ici.”

“Je pense que les fans ont vu cela également. J’ai juste baissé la tête lorsque toutes les critiques m’ont été assénées, et j’ai travaillé dur. Je me suis juste bouché les oreilles et je me suis concentré sur le travail, et je pense que les fans ont su apprécier cela. J’ai juste dû me retrousser les manches pour revenir de nouveau. 

Je pense que les fans ont vu lors des quelques derniers matchs que j’ai joués que je suis quelqu’un qui a toujours essayé de tout donner sur le terrain. Bien évidemment, j’ai fait des erreurs comme tout le monde en fait parce que nous sommes des professionnels, mais nous sommes avant tout des humains.

Personne ne fait des erreurs car il aime en faire, c’est jusque quelque chose qui arrive. J’ai toujours voulu gagner et tout donner pour Arsenal, pour mes coéquipiers. Je pense qu’ils apprécient cela.

La prochaine étape pour moi et pour le club, c’est de rebondir. En ce moment, les choses ne vont pas comme nous aimerions qu’elles aillent. Cela va être compliqué mais je pense que nous avons la force mentale et la qualité en tant qu’équipe pour rebondir et pour gagner les matchs que nous devons gagner. 

C’est un peu comme si nous étions dans la situation dans laquelle j’étais, les choses n’allaient pas très bien. Nous devons juste rester unis en équipe, avec nos fans. Les gens qui veulent le meilleur pour Arsenal, nous devons rester unis ensemble et rebondir tous ensemble.

C’est la seule manière pour que l’on s’améliore. Ce n’est pas le moment de nous pointer du doigt les uns les autres, nous devons travailler ensemble pour rebondir et j’espère que nous allons prendre du plaisir durant le reste de la saison.”

_

Source : https://www.arsenal.com/news/shkodran-mustafi-my-own-words

 

 

 

Articles liés