L’amitié au sein du club manque à Gilberto Silva !

Gilberto Silva sera de la partie cet après-midi pour le match des Légendes contre le Real Madrid. L’occasion pour le milieu défensif brésilien de revenir à l’Emirates, un rendez-vous qu’il attendait impatiemment. 

Pour les plus jeunes d’entre vous qui n’auraient pas eu l’occasion de voir jouer ou de connaître Gilberto Silva, pour en faire un simple résumé, il s’agit du meilleur milieu défensif que le club ait connu à n’en pas douter sur la dernière douzaine d’années. Arrivé au club en 2002, le milieu de terrain brésilien a été de l’épopée des Invincibles et a offert six saisons d’un très haut niveau aux Gunners. On est bien loin du niveau d’un Xhaka ou Coquelin pour les plus contemporains de nos milieux défensifs.

Véritable légende, et toujours très sympathique, Gilberto Silva a tenu à répondre présent pour le match des Légendes, un rendez-vous qui lui tient à coeur, lui qui avoue sans hésitation que c’est l’amitié au sein du club qui lui manque le plus et qui a hâte de retrouver certains de ses anciens coéquipiers.

Le Brésilien de 41 ans qui a raccroché les crampons il y a 4 ans se montre très impatient et excité à l’idée de revivre l’atmosphère d’un jour de match !

« C’est toujours sympathique de revenir à Arsenal, et ce peu importent les circonstances, je prends vraiment du plaisir à toujours être connecté avec Arsenal. »

« C’est une super sensation et je me sens comme à la maison et très à l’aise de revenir. Bien que les choses aient changé avec les joueurs et quelques personnes qui ont rejoint le club, pour moi ce ne sont pas les choses principales, la chose la plus importante c’est la super atmosphère. »

« D’avoir l’opportunité de voir ses anciens coéquipiers c’est toujours marrant et toujours une sensation géniale, parce que vous commencez à avoir une sympathique conversation et vous remontez dans le temps un peu et vous vous amusez. »

« Bien évidemment, la camaraderie est une chose qui me manque vraiment. Tu te réveilles le matin et tu vas à l’entraînement pour une session avec le groupe, ça c’est une chose qui me manque. »

« Mais tu dois comprendre que tout a changé et au début c’est quelque peu difficile de s’y adapter, mais ensuite tu commences à faire d’autres choses et rien n’est plus pareil. Ce ne sera jamais plus pareil, mais tu occupes ton temps et tu passes ton temps à faire d’autres choses, tu te défies toi-même tout le temps. »

« Pour moi, par exemple, ce programme d’études est un grand défi. Après une si longue période, je suis retourné à l’école pour suivre des cours, c’est un défi que je me lance sur certaines choses. Je n’avais jamais eu cette expérience auparavant, mais ça a été bien et tout est une question d’à quel point nous prenons plaisir à faire ces choses. »

Dans une période où un 6 de haut niveau nous manque, ce sera sympathique de revoir le taulier à ce poste de l’ère Wenger refouler la pelouse de l’Emirates Stadium. Dommage que Xhaka soit en sélection, il aurait pu lui glisser quelques conseils.

Articles liés