Le grand retour de Boscielny

On ne peut pas dire que le match contre Qarabag ce jeudi aura déchaîné les passions. Néanmoins, ce fut l’occasion pour notre captain de retrouver sa place en défense après plus de 7 mois d’absence. Après l’avoir vu les larmes aux yeux d’avoir raté sa dernière coupe du monde, le revoir avec ce sourire immense ne peut que nous faire chaud au cœur. Et niveau timing c’est pas mal, avec la blessure d’Holdini et les suspensions pour accumulation de cartons jaunes de Mustafi et de Sokratis, on aura bien besoin de lui contre Southampton ce dimanche.

En attendant de se tourner vers le St Mary’s Stadium, Koscielny veut déjà profiter de ce retour. Il faut bien mesurer tout le process par lequel notre capitaine a dû passer pour revenir au plus haut niveau. Après sa rupture du tendon d’Achille contre l’Atletico Madrid en demi-finale de l’Europa League l’année dernière, il s’est confronté à une longue réhabilitation classique post grave blessure mais toujours compliquée à gérer. C’est ce à quoi est confronté Holdini actuellement, lui qui ne devrait pas pouvoir rejouer d’ici la fin de la saison. Le fils prodigue pourra compter sur la famille Arsenal et sur le pilier de Tulle pour le soutenir dans cette épreuve.

Sur son retour…
« Oui c’était un jour important pour moi. C’était la fin de ma réhabilitation, donc je suis très content de jouer avec mon équipe aujourd’hui, pour ce club, et de profiter avec eux sur le terrain. »

« C’était très émouvant parce qu’on se rappelle du jour où l’on s’est blessé, le 3 mai, et on est maintenant le 13 décembre. On a quelques flashbacks dans sa tête sur quelques périodes qu’on a eues durant la réhabilitation. »

Sur sa réhabilitation…
« J’ai rencontré beaucoup de gens qui m’ont beaucoup aidé, et je suis très fier de les connaître maintenant. Il y a eu des moments difficiles pendant cette période, mais maintenant je pense que je suis plus calme et concentré sur ce que je veux, et physiquement je suis OK. »

« Je suis fier de moi. Vous savez, en réhabilitation, c’est difficile d’être blessé, parce qu’au début, il faut réapprendre à marcher, à monter les escaliers, et c’est difficile au début, parce qu’on dirait que vous ne pourrez jamais revenir sur le terrain. »

« Mais avec les gens qui ont travaillé avec moi et qui m’ont aidé chaque jour, j’ai donné 100% pour revenir chaque jour et pour progresser chaque jour. Ensuite quand je suis revenu à Arsenal, tout le monde m’a beaucoup poussé à travailler. Cela tombe bien j’aime travailler ! Du coup j’ai donné plus pour ça et maintenant j’ai le résultat de tous les efforts que j’ai fait pendant sept mois. »

« Cela a été difficile mais on apprend beaucoup sur soi, sur les gens qui nous entourent. Maintenant j’en ai fini avec la réhabilitation – mon sourire est de retour et je vais profiter avec mon club. Ma saison commence maintenant. »

Sur Rob Holding…
« C’est une période difficile pour lui mais il doit être fort et rester fort. Je sais qu’étant défenseur, il aime se battre et le plus important c’est d’être avec lui, de l’aider. »

« Nous savons que pendant la réhabilitation, il y a des bons et des mauvais moments, parce qu’on ne progresse pas toujours comme on le voudrait. Mais il sait que nous sommes tous ici à Arsenal pour lui, nous sommes aussi sa famille. Donc s’il veut parler ou venir avec nous, il sait qu’il peut venir parce qu’il fait partie de la famille.”

 

Articles liés