Le Tank Kola à la rescousse de Nemo : pas touche à Mesut !

Kolasinac est de retour de blessure, et le Tank enchaîne les bons matchs dans le couloir gauche des canonniers. Servi sur une passe venue d’ailleurs par Özil, Kola a offert la passe décisive à Aubam’ sur le premier but des Gunners samedi. Le Bosnien a tenu à prendre la défense d’un Özil très critiqué. 

C’est une des bonnes surprises du début de l’ère Emery. En grande difficulté en deuxième partie de saison dernière, Sead Kolasinac est en train de retrouver des couleurs cette saison malgré deux blessures qui l’auront privé d’une bonne partie des matchs. Toutefois, le Bosnien se montre être une alternative plus qu’intéressante à Nacho Monreal qui lui aussi connaît des blessures récurrentes et doit également dépanner dans l’axe par parcimonie.

Entre Kolasinac et Özil, il y a une différence de style assez flagrante on ne va pas se le cacher. L’un joue beaucoup avec son physique de déménageur (on ne parle pas de Nemo pour le coup) tandis que l’autre agace par sa nonchalance et n’a jamais semblé aussi frêle et autant au bout du rouleau. Toutefois, Sead souhaite coûte que coûte protéger son pote Mesut et est monté au créneau pour valoriser ses qualités et son leadership en tant que capitaine samedi (oui nous aussi on peine à y croire).

« Mesut n’est pas le genre de joueur qui va vous crier dessus en public juste dans le but de montrer aux gens de l’extérieur qu’il essaie de vous pousser à aller de l’avant. Il va plutôt parler dans le vestiaire, il va aller parler à chaque joueur individuellement. »

« Avec sa qualité, il apporte énormément à cette équipe. Il est très important pour nous en tant que capitaine et en tant que joueur. »

« Les critiques injustes, c’est quelque chose qui vous touche lorsque vous êtes une grande star, comme Mesut l’est. Evidemment, il y a toujours des gros titres négatifs mais, en tant qu’équipe, nous n’y prêtons pas d’attention et Mesut non plus. C’est ce qui est le plus important. Nous sommes tous derrière Mesut, tout le staff, tous les joueurs. »

« Si des choses négatives sont écrites, alors c’est juste quelque chose qui se passe. Dans la vie, tout n’est pas positif, parfois il y a des choses négatives écrites sur vous également, et c’est ce qu’il s’est passé avec lui. Mais avec sa performance de samedi, il a fait taire quelques critiques. »

Sead a voulu revenir sur le premier but contre les Clarets où il est servi par Özil sur une passe venue d’ailleurs dont seul l’Allemand a le secret. Ce genre de passes qui laissent tout le monde sur le cul et qui nous frustre encore plus de voir Özil jouait sur ses qualités par parcimonie en raison d’un manque d’engagement qui saute parfois aux yeux.

« C’était incroyable… Nous connaissons tous les qualités de Mesut et j’ai fait cette course seulement parce que j’ai vu que c’était lui qui avait le ballon. »

« Pas beaucoup de joueurs auraient pu être capables de réaliser cette passe. Il peut le faire, et quand je l’ai vu récupérer le ballon, je savais qu’il allait réussir à me servir. C’était une passe tout simplement brillante de sa part. »

_

Retrouvez l’interview original sur le site officiel : https://www.arsenal.com/news/kolasinac-what-ozils-captain

Articles liés