[Leicester City 3-0 Arsenal] Les échos de la conf’ d’Unai Emery

3 matchs… 3 défaites. Impeccable comme manière de terminer la saison et de se battre pour la course au Top 4. Complètement à côté de son sujet depuis 10 jours, Arsenal et Emery vont devoir réagir rapidement pour ne pas tout perdre cette saison.

Un scénario quoi de plus Arsenalesque pour cette semaine de fin avril qui a mis un terme quasiment à tous nos espoirs d’accrocher par l’intermédiaire de la Premier League. Nos adversaires se sont pourtant démenés afin de nous offrir un chemin royal vers le podium et le Top 4, mais bien évidemment, on s’est arrangé pour perdre trois matchs de rang et rester à une cinquième place qui semble nous convenir finalement.

Le match d’hier marque l’apothéose d’une semaine très compliquée, pour ne pas dire catastrophique. Une équipe complètement dépassée et sans ressources physiques et mentales, pas aidée par un arbitrage on ne peut plus catastrophique… un Unai Emery très énervé sur le banc et à deux doigts de l’expulsion. Il n’en fallait pas plus pour nous plonger dans le doute à quatre jours de la demie finale aller d’Europa League… Un Emery que l’on retrouvait en conférence de presse, brève, après le match.

« Notre plan de jeu était d’être costauds sur les moments où nous avions à défendre, et sur nos phases offensives de saisir nos opportunités en attaquant leur défense. »

« Nous avons très bien commencé, nous contrôlions le match avec un bon positionnement et défensivement nous n’avions pas beaucoup de problèmes. Ils avaient la possession mais nous étions bons sur le terrain et nous voulions monter en régime durant les 90 minutes pour s’offrir l’opportunité de gagner aujourd’hui, en étant compétitifs sur les 90 minutes et également en étant forts dans notre mentalité. »

« Le second carton jaune nous a apporté beaucoup de problèmes pour continuer avec notre plan de jeu avec plus d’efficacité. Continuer notre idée avec un joueur de moins allait être difficile. Cela a changé beaucoup de chose, ce carton rouge. »

« Les joueurs ont très bien travaillé et je suis fier d’eux. Avec un joueur de moins, nous avons continué avec notre plan de jeu, en essayant d’être ensemble, défensivement costauds, et dans nos phases offensives d’essayer de saisir nos occasions. Le premier but a conditionné le résultat. Lorsque nous étions mieux sur le terrain avec un joueur en moins, ils ont eu une contre-attaque et ils ont marqué le second, et cela a conclu le match. »

Même si la qualification pour la Champions League via un top 4 n’est pas complètement morte, ce sera très compliqué et il faudra s’imposer par deux fois, en espérant un faux pas de Chelsea à nouveau (tout en soignant le goal average). Autrement dit, la plus grosse chance désormais réside dans une victoire en Europa League, et il faudra en montrer bien plus… et notamment jeudi contre Valence pour le match aller.

« Nous allons penser au match contre Valence en Europa League. Nous avons une grosse ambition dans cette compétition. C’est une demie-finale et cela va être difficile également. Ensuite nous allons jouer dimanche contre Brighton, et nous devons gagner ce match. »

« Notre confiance peut connaître des hauts, peut connaître des bas. Mais le plus important, c’est d’être clairs dans nos esprits et dans notre manière de faire. Notre manière de faire c’est de penser à cette demie-finale et de se préparer pour le match de la meilleure des manières possible. »

_

Source : https://www.arsenal.com/news/top-four-finish-very-difficult-now

Articles liés