Les échos de la conf’ du 15 janvier en marge de la réception de Newcastle

L’enchainement des matchs continue. C’est déjà la 19ème journée de Premier League et celle-ci sera clôturée lundi soir par la revanche du récent match de Cup entre Arsenal et Newcastle. Un must win diront certains. L’occasion surtout de conserver la confiance après cette série de 5 matchs sans défaite pour nos Gunners. Battre Newcastle ce lundi puis Southampton dans 10 jours nous placerait idéalement avant un enchainement plus compliqué: réception de Manchester United puis deux déplacements à Wolverhampton et Aston Villa. Alors on y croit au 6/6?

L’enchainement est tellement rapide qu’Arteta a dû donner cette conférence de presse directement à la suite de sa conférence d’après-match de Crystal Palace jeudi soir. Juste le temps de se féliciter du recrutement de l’expert en droit sportif, Richard Garlick, actuel directeur du football de la Premier League et ancien de West Brom. Son rôle inclura notamment la gestion des relations avec les instances et la gestion des contrats des joueurs. Il ne devrait pas avoir de travail trop rapidement avec Gabriel et Partey, les recrues estivales. En revanche, eux pourraient travailler 90 minutes dès ce lundi face aux Magpies pour notre plus grand plaisir.

sur la nomination de Richard Garlick en tant que directeur des opérations football…
Nous avons perdu Huss Fahmy au début de la saison. Il avait un rôle très important parce qu’il faisait le lien entre moi, Edu le directeur technique, le board et Vinai. Nous avions besoin d’une personne avec beaucoup d’expérience, qui connait très bien le poste et qui a toutes les connexions dans le football anglais et international. Quelqu’un qui peut aussi apporter des idées et des qualités qui sont requises pour conduire les choses de la façon dont nous le voulons. Je suis très excité. Je l’ai rencontré. C’est vraiment le candidat que nous voulions. Maintenant nous devons respecter le process. Il travaille pour la Premier League en ce moment et nous verrons quand il pourra venir chez nous.”

si la nomination de Garlick lui enlève de la pression…
Ce n’est pas une question de pression mais de contribution. Nous voulons ajouter des personnes dans notre équipe qui sont meilleurs que nous sur certains aspects. Ça nous rendra meilleur. Nous devions remplacer Huss, et Huss avait un rôle très important pas seulement avec l’équipe première mais aussi avec l’académie. Il faisait aussi beaucoup d’administratif avec d’autres entités à travers l’Europe. Nous devions le remplacer, c’était clair. Nous avons cherché pendant des mois et nous avons décidé que la meilleure personne était Richard.”

sur Pablo Mari…
Il s’est blessé au mollet à l’entraiment mercredi. Je pense qu’il va rater quelques matchs. C’est encore un joueur que nous perdons mais Gabi est de retour après avoir eu la Covid. C’est une bonne nouvelle. Nous avons aussi Thomas qui est revenu. Il faut se concentrer sur le positif.”

si Thomas Partey est prêt à débuter…
Il est sur le bon chemin. Evidemment, il n’a pas beaucoup joué ces quatre derniers mois. Il a eu une blessure exactement au même endroit que celle qu’il avait déjà eue quand il s’est blessé contre les Spurs. Maintenant nous sommes sûrs qu’il peut joueur. Il l’a fait pendant 25-30 minutes. Il l’a bien fait, il n’a rien ressenti donc maintenant, c’est la prochaine étape.”

sur les quatre clean sheets consécutifs…
C’est très positif parce que c’est la base pour gagner un match. Ça vous donne une bonne opportunité d’enchainer les victoires. Contre Crystal Palace, nous avons manqué de qualité dans le dernier tiers. Or, c’est ce qu’il faut contre des équipes comme Palace. Roy est un manager qui organise très bien ses équipes. Ils ont eu beaucoup de succès contre les grosses équipes au fil des années parce qu’ils sont aussi une vraie menace en transition et sur coups de pieds arrêtés.”

s’il compatit avec Steve Bruce suite à la mauvaise forme actuelle de Newcastle…
Absolument. Dans ce travail, vous souffrez et vous avez beaucoup d’empathie pour vos collègues. Nous savons tous ce que ça implique, combien nous souffrons. Brucey est un super mec, un très bon manager aussi mais vraiment un super gars.”

sur ce qu’il faut pour survivre à une période difficile…
D’abord, vous devez avoir le soutien du club évidemment. Ensuite, vous devez sentir que les fans peuvent voir ce que vous essayez de construire. Ensuite, la partie la plus importante pour moi c’est la relation avec les joueurs. Quand vous sentez que les joueurs sont avec vous et qu’ils se battent pour vous, qu’ils sont derrière vous, ça vous donne beaucoup d’énergie. Ça devient plus difficile quand vous sentez que les joueurs vous ont lâché.”

sur l’importance de garder ses convictions…
Oui, à mon avis, plus que jamais. Ça peut parfois être difficile à voir, mais il faut être capable de voir et d’analyser tout ce qui se passe, mais aussi s’adapter. On ne peut pas être borné, parfois il faut s’adapter et changer certaines choses pour essayer de faire bouger un peu les choses et de trouver des solutions. Mais dans ce jeu, avec des petits scores, la marge entre une victoire ou non est très faible.”


Source: https://www.arsenal.com/news/arteta-newcastle-partey-mari-and-more

Articles liés