Les échos de la conf’ du 17 Février 2017

Ce vendredi en conférence de presse, Arsène Wenger a donné quelques nouvelles de l’équipe avant le 5eme tour de FA Cup qui se disputera lundi soir sur la pelouse de Sutton United (D5). Le Français en a aussi profité pour évoquer son avenir…

Sur le temps libre accordé à Alexis :
« Il a un procès à Barcelone. Il sera de retour à l’entrainement demain. »

Sur Koscielny :
« Je ne sais pas combien de temps il sera indisponible. Il passe un scanner aujourd’hui. »

Sur l’équipe qui pourrait jouer en FA Cup face à Sutton :
« Une équipe normale… Face à Southampton, j’ai donné une chance à certains jeunes car je pensais qu’ils méritaient de jouer. Il y en aura peut être un ou deux autres  qui auront une autre chance de se dire qu’ils peuvent jouer à chaque match. » 

Sur le match face à Sutton :
« Dans ma tête, ça a toujours été un match très important. Depuis une semaine voire dix jours, j’ai en tête l’équipe que je ferai débuter ici. Le résultat du match face au Bayern n’aura pas d’influence dans mes choix. La Fa Cup est l’un de nos objectifs. C’est le prochain match et pour nous c’est l’occasion de rebondir après notre rencontre face au Bayern. Ça devient un match très important. »

Sur cette équipe de Sutton  impériale à domicile mais beaucoup plus friable à l’extérieur (ils restent sur trois défaites consécutives à l’extérieur) :
« Sutton jouait sans 6-7 de ses titulaires. Je m’attends à un match complètement différent face à nous. Ce sera un match de Fa Cup et tout le monde va les soutenir. »

S’il est ennuyé par ce qu’il peut entendre ou lire à son sujet :
« Non car j’y suis habitué. Je suis ici depuis 20 ans et dans la vie je pense qu’il est important de faire ce que l’on croit juste. Tout le reste n’est que jugement. J’occupe un travail ou l’on est jugé par le public et je dois l’accepter. Je dois me comporter avec mes valeurs et avec la manière dont je vois mon travail et accepter le fait que tout le monde puisse avoir une opinion. »

Si son avenir se décidera en Mars-Avril :
« Oui. »

Sur son avenir :
« Pour l’instant, nous avons d’autres priorités. Comme je l’ai dit à maintes reprises, mon avenir personne n’est pas important. Le plus important c’est Arsenal Football Club et l’avenir de notre équipe et ce que nous pouvons accomplir jusqu’à la fin de la saison. »

S’il ressent un sentiment de lassitude:
« Non. Peu importe ce qui va se passer, je continuerai à entraîner la saison prochaine, que ce soit ici ou ailleurs. C’est certain. Bien évidemment que je déteste la défaite et je déteste perdre des matchs. Je veux la réussite de de club et j’ai une grosse part de responsabilité. Vous ne restez pas un endroit pendant 20 ans pour ensuite partir après une telle défaite. C’est difficile à encaisser mais j’ai la force et l’expérience nécessaire pour rebondir. Je voudrais simplement ajouter que nous avons jouer face à une bonne équipe du Bayern qui a récemment remporté cette compétition et qui dispose d’un XI de grande classe. Nous devons également donner du crédit à nos adversaires. »

Si les rumeurs autour de son avenir risquent de déstabiliser le club :
« Je pense que nous devons nous concentrer sur les vrais problèmes. C’est-à-dire notre manière de jouer et non mon avenir. La priorité c’est de savoir comment nous réagissons après une défaite et comment nous allons jouer ensemble. Voilà ce que c’est que d’être professionnel. Dans la vie, c’est toujours important de ne pas se chercher de mauvaises excuses et de se concentrer sur ce qui est important, sur ce en quoi vous pouvez avoir une influence, sur votre travail. »

Sur le ressenti des supporters :
« C’est un éternel débat qui survient lorsque vous êtes en poste depuis longtemps et que vous venez de vivre une grosse déconvenue. Même si je pars, Arsenal ne gagnera pas tous ses matchs et vous devez l’accepter même si ça fait mal de perdre des matchs. Je crois que le plus important c’est que le club prenne la bonne décision pour l’avenir. Je ne travaille pas ici depuis 20 ans pour ne pas m’inquiéter de ce club, car pendant cette période j’ai eu de nombreuses opportunités d’aller voir ailleurs. Je me soucie de ce club et je me soucie aussi de mon avenir. C’est très important que le club soit toujours entre de bonnes mains. »

S’il y a quelque chose qui fonctionne mal :
« Tant que vous ne gagnez rien, il y a toujours quelque chose qui ne va pas et vous devez l’accepter car vous voulez toujours aller au niveau supérieur. En revanche, au cours des 20 dernières années en Europe, seuls trois clubs ont réussi à jouer la Ligue des Champions chaque année : Arsenal, le Bayern et le Real Madrid. Cela montre que même si tout n’est pas parfait, tout n’est pas non plus à jeter. »

Sur le fait que l’équipe semblait fatiguée mentalement mercredi face au Bayern. Comment changer cela?
« Il faut juste retrouver la confiance et croire en ce qui est le plus important à nos yeux dans le jeu, c’est-à-dire la façon dont nous voulons jouer, la manière dont nous voulons défendre et attaquer et la manière dont nous voulons réagir ensemble. »

S’il y a eu des incidents dans le vestiaire après la défaite face au Bayern :
« Non pas du tout. Tout le monde était bien évidemment profondément déçu et touché, mais il n’y a pas eu d »incident dans le vestiaire hormis une énorme tristesse et déception. »

 

Articles liés