Les échos de la conf du 17 janvier 2019 avant la réception de Chelsea

Après la contre-performance notable sur le terrain de West Ham, Arsenal tentera d’essayer de sortir la tête de l’eau face à Chelsea, ce samedi. 

Sur fond de potentiel départ de Sven Mislintat, de controverse autour des cas Mesut Özil et Aaron Ramsey et de mauvaise série sur le plan purement sportif, Unai Emery se rend en conférence de presse. Et plus calmement, le manager espagnol commence par glisser un mot d’hommage à Petr Cech qui vient d’annoncer sa retraite à l’issue de la saison.

La retraite de Petr Cech et le travail à ses côtés… 
“C’est une très grand personne, même si je le connais que depuis 6 mois. Je le connais en tant que joueur. Un grand joueur qui a remporté plein de titres tout au long de sa carrière. J’ai un énorme respect pour lui, tout le monde du football a ce respect à son égard. C’est une décision très personnelle et je la respecte. Il nous a mis au courant en début de semaine et quand il nous l’a annoncé, je n’étais pas surpris et je le respecte parce qu’il pensait à sa famille lorsqu’il a pris cette décision. Nous ne pouvons que souhaiter de vivre autant de bons moments dans notre carrière en tant que joueurs et qu’équipe.” 

La possibilité de le voir devenir coach à Arsenal… 
“C’est très compliqué de parler de ça. J’ai simplement envie d’apprécier les 4 derniers mois à ses côtés et de bien finir avec lui, d’atteindre nos objectifs. Je veux profiter de ça avec lui.” 

Ce qu’il attend de son équipe au moment d’affronter Chelsea… 
“Une victoire, d’abord. La victoire d’abord parce que nous enchainons deux matches différents à l’extérieur et à la maison. Nous voulons trouver un équilibre entre ces moments. Nous allons prendre tout ça match après match, et samedi nous jouons à la maison. Je crois, qu’avec nos supporters, nous réalisons de bonnes performances dans notre stade et je veux voir ce même état d’esprit et le même genre de matches contre Chelsea. Ce sera difficile mais un vrai bon test pour nous. Nous voulions les affronter à seulement 3 points derrière au classement, mais notre défaite à West Ham ne nous le permet pas. Samedi, j’ai hâte de les affronter parce que je veux voir mon équipe livrer une grande performance et montrer aux supporters que nous pouvons faire plus, que nous sommes en état de donner le maximum, et que nous pouvons mieux faire qu’à l’extérieur.” 

La forme de son équipe… 
“Samedi est un gros défi et l’objectif est d’intégrer le Top 4. C’est plus délicat après notre défaite sur le terrain de West Ham mais nous pouvons voir le bon côté des choses, qui plus est si nous parvenons à l’emporter samedi. C’est un bon test. Une victoire nous rapprochera d’eux. Cela nous amènera encore plus près de nos objectifs, et c’est le but. Sur les 38 matches de la saison, certains sont des petites finales et samedi en est une.” 

Ce qu’il attend de Chelsea… 
“Une équipe bien organisée avec de grands joueurs. Ce sera difficile mais j’ai confiance en notre état d’esprit, nos qualités, notre organisation lorsque nous jouons à domicile avec nos supporters. Chaque match à l’Emirates est spécial. Ce sera délicat mais nous réalisons ce que nous voulons faire, en étant organisés, nous pourrons l’emporter. C’est une façon de montrer qui nous sommes. Il s’est passé 23 matches entre notre première rencontre et ce weekend. C’est le bon moment et un bon test.” 

La bonne adaptation de Sarri à la Premier League… 
“C’est positif. Son équipe a de très bonnes idées et une grande personnalité, ce que nous voulons également. Quand vous regardez les matches de Chelsea, vous réalisez à quel point ils jouent bien avec cette identité forte. Nous espérons pouvoir imposer les nôtres. Habituellement, ils s’imposent face à leur opposition dans chacun de leur match, ils ont même gagné face à Manchester City. C’est le même genre de test qui nous attend. Le meilleur test sera de réussir à imposer nos idées, notre plan de jeu face à eux.” 

Le mariage d’Özil… 
“Oui, j’avais discuté avec lui l’été dernier et il m’avait dit qu’il se marierait cette année – à la fin de la saison, je crois. Mais sa vie privée ne regarde que lui. J’ai aussi discuté avec lui parce que j’attend de la régularité. Il a eu quelques blessures et nous n’avons pu compter sur lui que manière sporadique. Je veux que chaque joueur produise le même travail chaque jour afin d’être prêt pour chaque match. C’est la même chose avec Mesut. Il n’a pas joué les derniers matches mais il n’est qu’un de nos joueurs pour moi. Il pourrait être avec nous samedi s’il est prêt.” 

Les chances d’Özil de jouer ce weekend… 
“Maintenant ? Il s’entraine constamment, je pense qu’il pourrait être avec nous.”

La frustration née de la situation d’Özil… 
“J’aime créer un état d’esprit partagé par tout le monde, et cela réside dans le fait que chaque joueur fournisse un travail régulier et ce n’est pas facile en ce moment avec nos performances. Parfois, vous êtes très bon, parfois moins. Je travaille avec chaque joueur de la même façon. La chose la plus importante est de trouver la meilleure façon pour chaque joueur puisse nous aider et être régulier.” 

La possibilité de le voir partir en janvier… 
“Je n’y pense pas. Je réfléchis à la façon de faire en sorte qu’il puisse être performant et nous aider. Il a été blessé, n’a pas joué certains matches, mais après deux semaines, il devrait être présent samedi.” 

Recruter des joueurs en janvier… 
“Lors de ce mercato ce n’est pas simple de faire venir des joueurs qui peuvent nous apporter plus que ceux que nous avons déjà avec nous. Le Club travaille et j’ai discuté avec Sven et Raul sur les différentes opportunités. Ils travaillent mais ce n’est pas facile de trouver des joueurs qui apporteront instantanément. C’est davantage un mercato qui est fait pour les situations particulières auxquelles il faut apporter des réponses. On cherche, le club travaille à l’éventualité de faire venir des joueurs en prêt, et s’il est possible d’en trouver à des positions où l’équipe est fragile, nous le ferons peut-être.” 

Denis Suarez… 
“Nous avons eu des conversations privées. Je ne veux pas vous relater cette conversation privée avec le club.” 

La situation avec Sven Mislintat… 
“J’ai travaillé avec lui pendant les deux dernières semaines. Nous avons eu 2 ou 3 réunions ensemble et nous avons travaillé normalement. Je n’ai pas connaissance d’autres soucis le concernant.” 

Son éventuel départ… 
“Je ne sais pas. Tout était normal quand j’ai discuté avec lui. Ma relation avec lui depuis 2 ou 3 semaines tourne autour des transferts. Nous en discutons.” 

Ne pas être au courant de l’éventualité de son départ… 
“Non non. Aujourd’hui, c’est très normal de travailler avec lui.” 

Articles liés