Les échos de la conf’ du 22 février en marge de la réception d’Everton

Match important pour Arsenal ce dimanche qui peut revenir à trois petits points de Tottenham, actuel 5ème de Premier League en cas de victoire contre les Toffees cet après-midi. Un match particulier pour Mikel Arteta… 

Mikel Arteta s’est fait un nom en Premier League lors de son passage du côté de Liverpool, plus précisément à Everton. Le manager espagnol aura une touche d’émotion à l’occasion de son premier match en tant qu’entraîneur face à son ancien club.

Mais l’objectif est clair pour Mikel et ses hommes : enchaîner avec une nouvelle victoire pour remonter au classement et se rapprocher de nouveau des places européennes. Un beau challenge face à l’équipe de Carlo Ancelotti.

sur le fait d’entraîner contre Everton… 
« Cela va être étrange. J’ai joué là-bas durant sept ans et j’y ai quelques supers souvenirs et de grands amis, ainsi que des gens que j’aime beaucoup. C’était bizarre parce que lorsque j’ai été désigné comme manager, j’ai dû aller à Goodison et Carlo également venait d’être annoncé ce jour-là, si je ne me trompe pas. Mais oui, c’est toujours particulier pour moi de jouer contre Everton et je suis vraiment impatient de le faire. »

sur le match qu’il avait vu des tribunes en décembre… 
« Nous [Mikel et Carlo] avions échangé quelques commentaires ce jour-là. Je ne connaissais pas les joueurs et je ne savais pas à quoi m’attendre, mais je peux vous dire que je suis vraiment fier d’entraîner ce club de football et pour le moment je suis vraiment heureux de la manière dont tout le monde a réagi au sein du club. Des joueurs, de leur contribution, ils jouent avec l’énergie et la passion qu’ils montrent tous les jours, et c’est pareil avec le staff et tout le monde est engagé ici. Nous avons beaucoup de choses à améliorer et on dirait que c’était il y a huit mois, mais ce n’était pas si loin ! »

sur sa période en charge d’Arsenal et ce qui lui a le plus plu… 
« Honnêtement, ce que nous ressentons en tant que staff, c’est que les joueurs sont prêts et sont derrière nous, et qu’ils veulent nous suivre. Nous avons essayé de les convaincre et je pense qu’ils sont convaincus de ce qu’ils essaient de faire et ils font tout ce qu’ils peuvent pour essayer de toujours exécuter ce que nous faisons avec eux, et l’énergie que nous partageons tous ensemble est bonne. Donc je suis content. »

sur le fait de revoir Duncan Ferguson…
« Je l’ai vu deux fois. Je l’ai vu quand j’étais là-bas [à Goodison en décembre] et j’ai joué avec lui deux fois. C’est une bonne personne. »

sur le fait que ce soit un gros match en terme de course aux places européennes… 
« Absolument. Maintenant, tous les matchs que nous allons jouer vont avoir un gros impact au classement. Et nous sommes prévenus de cela. La forme à domicile va être essentielle si nous voulons réussir à accrocher quelque chose en fin de saison. Nous savons que nous aurons une récupération plus courte, évidemment, avec le retour, et c’est pourquoi nous avons besoin de tous les joueurs disponibles et en forme, avec le bon état d’esprit, parce que ça va être difficile. »

sur le fait d’être invaincus en 2020 et les signes qui prouvent que les joueurs ont changé de mentalité… 
« Oui, je pense que l’attitude avec laquelle je veux que les joueurs jouent, c’est d’affronter les adversaires. Cela importe peu où nous jouons, nous devons y aller et les affronter, et ils doivent se sentir prêt à y aller. Pas juste lorsque nous avons le ballon, mais lorsque nous ne l’avons pas, nous devons avoir la même attitude et agressivité. Ils le font, vous savez, je ne peux que les féliciter parce qu’ils se donnent autant de mal qu’ils le peuvent. Parfois, nous pouvons être plus ou moins bons, mais ils sont très bons. »

s’il pense que les gens commencent à voir le Arsenal d’Arteta… 
« Dans certains aspects, oui. Je pense que nous avons un long chemin à parcourir dans ce processus de développer beaucoup de choses que je veux mettre en place, mais nous avons besoin de temps. Nous devons maintenir les choses que nous faisons bien et tous les jours, nous avons des marges d’amélioration pour ce que nous voulons réussir également. »

_

Source : https://www.arsenal.com/news/it-seems-it-was-eight-months-ago

Articles liés