Les échos de la conf’ du 23 décembre en marge du déplacement à Bournemouth

Arsenal se déplace à Bournemouth pour y affronter les Cherries à l’occasion du premier match en charge de Mikel Arteta. Le nouveau manager d’Arsenal était aujourd’hui en conférence de presse pour nous introduire cette rencontre.

La première interview et la première conférence de presse de Mikel Arteta depuis son arrivée à Arsenal nous en ont appris un peu plus sur la philosophie et la manière de pensée que voulait amener l’entraîneur espagnol au sein du club. Pas de place pour ceux qui ne respectent pas l’institution ni pour ceux qui ne se donneront pas corps et âme dans le projet et dans le club.

Aujourd’hui, après seulement deux entraînements avec les joueurs, Arteta se penchait sur la rencontre qui attend les Gunners pour le Boxing Day jeudi et revient sur ses premiers pas depuis son retour au club, ainsi que sur l’avenir au club de Freddie Ljungberg.

sur ce qu’il a appris en regardant le match des tribunes à Everton… 
“Je pense que nous avons vraiment une bonne équipe. Il y a beaucoup de choses à améliorer mais au moins, les deux choses que je leur ai exigées ont été faites. Ils se sont engagés à faire quelque chose, et ils l’ont fait, donc c’était un bon point de départ.”

sur quelle est sa priorité à l’entraînement… 
“La session d’hier était pour les joueurs qui n’ont pas pris part au match. Nous n’avons pas fait beaucoup de choses avec eux, mais nous avons utilisé le temps pour commencer à mettre en place quelques idées que je veux apporter à l’équipe tout de suite, et quelques comportements qui vont être importants pour nous aider à réaliser ce que nous voulons faire. Aujourd’hui, c’était plus une question de principes, le style et la manière dont je veux que l’équipe joue. Globalement, ils ont un peu une image de ce que j’attends qu’ils fassent durant différentes situations de jeu. C’était utile.”

s’il y a de nouvelles informations concernant les blessures… 
“Non, non.” 

s’il a vu un changement dans l’énergie déployée à Everton… 
“Oui j’en ai vu. Nous sommes beaucoup plus engagés, nous avons une manière différente d’être agressifs à chaque fois que l’on perdait la balle. Je pense que le langage du corps était bien meilleur que lors des quelques précédents matchs. Je pense qu’ils ont joué avec plus de passion dans leur jeu. Evidemment, il y avait des choses à améliorer mais ces choses doivent être non négociables. Ces choses doivent être appliquées durant chaque match, chaque session d’entraînement et dans la manière dont nous allons vivre ensemble.”

s’il peut nous donner des nouvelles concernant l’avenir de Freddie Ljungberg… 
“J’ai discuté avec Freddie après le match. Je lui ai exposé mon idée et les gens que je voulais amener pour former mon staff, leurs rôles et les responsabilités de chacun d’entre eux. Je voulais savoir comment il se sentait, je voulais savoir ce qu’il avait en tête, quelles étaient ses attentes. Nous avons discuté et nous avons pris la décision que la meilleure chose pour eux était de rester avec nous. Je pense qu’il peut être très utile. Je pense qu’il connaît les joueurs, il connaît la situation, il connaît l’histoire d’où nous venons et également pour sa connaissance du jeu qui va vraiment nous aider pour être meilleurs.”

s’il connaissait Freddie auparavant…
“Je le connaissais un peu évidemment, et nous allons commencer un nouveau chapitre désormais avec nouvelles idées, de nouvelles manières de faire les choses. J’ai eu une vraiment bonne impression. Il est prêt pour aider. Il était très positif.”

sur Freddie qui a dit qu’il aurait quand même écarté Mesut Özil pour Everton…
“Je ne sais pas, c’est une question pour lui. Je voulais juste qu’il prenne la décision ce jour-là pour aligner la meilleure composition possible pour gagner contre Everton. Mon travail a commencé juste après le match, j’ai donc dû choisir mentalement les joueurs et ensuite les mettre en condition comme je le voulais. Avoir moi ils repartent de zéro. Je leur ai dit. Vous ne serez pas jugés sur les choses que vous avez faites par le passé, qu’elles soient négatives ou positives. Cela évolue chaque jour et j’attends de vous que vous performiez et que vous soyez dans le bon état d’esprit chaque jour pour moi. Si vous faites cela, vous aurez une chance de jouer. Si vous ne le faites pas, vous ne jouerez pas.”

s’il va être attentif à notre mentalité contre Bournemouth… 
“Nous allons essayer d’aligner l’équipe la plus compétitive contre cette équipe. Nous savons à quel point ce stade est difficile et à quel point ils vont nous rendre la tâche compliquée mais nous devons être prêts. Nous analysons nos adversaires, nous devons essayer de les rendre aussi inoffensifs que possible, et de rendre les choses aussi prévisibles que possibles pour nous pour que lorsque nos joueurs vont rentrer sur le terrain, ils savent à quoi ils vont avoir affaire.”

s’ils ont déjà discuté des transferts… 
“Nous avons eu pas mal d’autres conversations, il s’est passé tellement de choses durant les 48 dernières heures. Nous allons tenir une réunion très prochainement, nous avons quelques idées, mais nous devons les rassembler.”

sur le racisme dans les stades… 
“Je pense que si cela continue, évidemment qu’à un certain stade une autre forme de réaction va être nécessaire. Nous avons quelques protocoles pour le moment sur la façon dont nous pouvons nous comporter face à cela, mais le message pour le chasser, et pour être forts contre cela, c’est d’être plus fort que ce qu’il s’est passé hier.”

s’il a apprécié être de retour au club… 
“Absolument ! C’est une opportunité incroyable. Il y a tellement de travail à faire, et j’essaie juste de rencontrer tout le monde ici au centre d’entraînement et d’expliquer quel était mes idées, ce que je voulais essayer de faire et j’ai besoin d’eux tous sur le pont. Tout ce que nous avons fait durant les quelques derniers jours, toutes les discussions et réunions, c’est pour amener les gens à embarquer avec la bonne énergie, les bonnes idées et pour leur dire que nous avons besoin d’eux. Nous avons besoin d’eux pour aider les joueurs et pour transmettre ce que nous voulons faire. Jusqu’à présent, je suis très content de ce que j’ai vu à ce sujet.” 

sur quelle est sa priorité… 
“La priorité, comme je l’ai dit précédemment, est sur ce que nous allons transmettre à l’équipe, c’est une image des exigences que nous allons leur demander chaque jour à l’entraînement. C’est de l’engagement, des responsabilités, de l’agressivité et de la passion pour jouer à ce sport, et pour représenter ce club de football. C’est les bases que je vais exiger de leur part, et d’où nous pouvons commencer à bâtir des choses et améliorer toutes les choses évidemment qui doivent l’être aussi vite que possible, mais si nous ne le faisons pas de la bonne manière, je pense que ce sera difficile.”

sur à quel point il est impressionné par Eddie Howe… 
“Énormément. Il a commencé à l’âge où il a commencé également, c’est une bonne image pour moi que ce qu’il a fait. Il me fait très bonne impression, je l’ai rencontré plusieurs fois et nous avons joué l’un contre l’autre à plusieurs reprises, donc c’est un coach que j’aime bien, que je regarde, et dont j’apprécie le travail qu’il a fait. Parce que ce n’est pas si simple de maintenir ce niveau durant autant d’années.”

si sa préparation des matchs sera similaire à celle de Pep Guardiola… 
“Oui.”

sur ce qu’il pense avoir réussi à apporter à Manchester City en tant qu’assistant…
“J’ai aidé autant que je le pouvais. Chiffrer cela pour quantifier n’est pas quelque chose que je voudrais faire, mais j’ai donné tout ce que j’avais pour essayer d’améliorer le club, l’organisation et les joueurs et pour créer le bon environnement, et donner des solutions aux joueurs pour qu’ils se sentent plus sereins et pour qu’ils sachent exactement ce que je voulais faire. Donner des conseils, donner de l’aide à Pep, en évitant autant de problèmes que je le pouvais, en étant à ses côtés. Ça a été un des plus gros défis également et pour profiter de la profession.”

si nos joueurs sont au courant comment se comporter s’ils font face à du racisme…
“Oui, j’ai déjà parlé de cela. A l’heure actuelle, il y a un protocole en place qui doit être suivi. Je pense que chaque contexte et chaque situation sont différents, donc c’est difficile de réagir parce qu’émotionnellement un joueur peut réagir de beaucoup de différentes manières à la même situation mais oui, nous devons être impitoyables avec cela également, et nous devons retirer cela de notre sport.”

_

Source : https://www.arsenal.com/news/arteta-pre-bournemouth-every-single-word

 

 

Articles liés