Les échos de la conf’ du 29 octobre en marge du déplacement à Liverpool

C’est dans un contexte très tendu et au bord du précipice qu’Arsenal se déplace à Liverpool dans le cadre de la Carabao Cup. Unai Emery, plus que jamais contesté, s’est exprimé sur bon nombre de sujets brûlants avant cette rencontre.

Arsenal est au point mort. Aucun fond de jeu, peu d’envie, un manager dépassé et des sujets brûlants qui font jaser comme le pétage de plombs du capitaine Xhaka ou la mise à l’écart de Mesut Özil depuis de nombreuses semaines… on est pas loin d’une crise à Arsenal. Même si Unai Emery garde publiquement la confiance des dirigeants, nul doute qu’en interne, la pression doit être grande sur les épaules du Basque qui ne semblent pas à même de pouvoir apporter des réponses aux problèmes actuels au sein de l’équipe.

Mais le manager à la langue de bois ne se laisse pas abattre… et remet le couvert en conférence de presse avant un déplacement à Anfield en Carabao Cup. Traduction…

sur comment Xhaka va après les événements de dimanche… 
“Bonjour. Ce n’est pas simple pour lui et pour l’équipe. Il est à l’heure actuelle dévasté, dévasté et attristé. Nous en avons discuté hier et je lui ai parlé également dimanche soir. Ce matin, il s’est entraîné normalement avec le groupe mais il est dévasté et triste à propos de la situation. Son engagement pour le club est un énorme engagement à longueur de temps. Il veut aider. Son comportement a été parfait à l’entraînement, avec le groupe et avec le club. Il sait qu’il a eu tort. Il a eu tort et il est profondément triste. Mais c’est normal en tant que personne. Vous avez besoin du soutient des supporters, et tous les joueurs en ont besoin. Soutenez-les, soutenez l’équipe. Nous en avons discuté et j’ai beaucoup parlé avec lui à propos de cela. Nous devons apprendre et lorsque nous faisons de bons matchs et connaissons de bonnes périodes, ils nous applaudissent et nous en sommes heureux. Mais lorsque nous sommes dans une période difficile ou que nous faisons face à quelques critiques, nous devons aussi être forts et savoir apprendre à jouer sur cette pression. C’est notre travail, c’est notre métier les supporters sont la chose la plus importante dans notre vie. Parce que s’il n’y avait pas de supporters, il n’y aurait pas de fans, et il n’y aurait personne derrière nous, il n’y aurait aucune raison de jouer au football professionnel sans nos fans. Maintenant, il est au plus bas. Il est au plus bas et la chose la plus importante désormais est que nous prenions soin de lui, de sa famille. Prendre soin de lui, le club, l’équipe, et également de retrouver notre meilleur Granit Xhaka. Après cette mauvaise situation de dimanche, j’ai un challenge à chaque instant, pour moi-même et également pour l’équipe, et pour chacun des joueurs. Lorsque nos supporters, ceux qui nous suivent, ne sont pas contents de nous parce que maintenant peut-être que nous devons jouer, maintenant nous devons mieux contrôler les matchs et améliorer certaines choses pour être plus solides, nous avons besoin d’eux. Mais la première chose nous c’est à nous de la faire et nous devons passer un cap. Les circonstances individuelles comme dimanche, cela arrive parce qu’en tant qu’équipe nous devons nous améliorer et nous devons être plus en situation de confort, et transmettre cela aux supporters et leur montrer de meilleures performances, et de meilleurs résultats pour eux. Lorsque nous ferons cela, ils vont nous soutenir collectivement et individuellement.”

s’il pense que Xhaka aurait dû s’excuser… 
“Oui. Je pense que lorsque nous faisons des erreurs individuelles, nous devons présenter des excuses sur les circonstances. Je préfère faire cela. Nous lui suggérons d’en faire.”

s’il s’attend à ce que des excuses suivent de sa part… 
“Mais désormais, quelle réponse on est en train de voir à cela ? C’est qu’il est dévasté et très abattu. En premier, c’est de se retrouver, retrouver ses sensations. Nous avons besoin de notre famille, de nos amis, de nous supporters qu’ils nous soutiennent, qu’ils nous aiment. Aimons nous tous. Ce n’est pas ce qu’il ressent de la part des supporters. Mais nous lui avons dit en premier d’être calme et d’être proche de sa famille, d’être proche de nous parce que nous sommes sa famille également. D’être proche et nous allons essayer d’être proche de nos supporters et c’est une étape, petit à petit, pour se remettre de ce moment.”

si c’est toujours la bonne personne pour être le capitaine d’Arsenal… 
“Je vous ai explique pourquoi j’ai décidé cela. Il a les valeurs, il a le respect au sein du vestiaire, il a l’expérience et il est le capitaine de sa sélection nationale. Il remplit les critères pour être le capitaine, je l’ai décidé et les joueurs respectent cela. Il a eu tort dimanche et dimanche il a donné une mauvaise réponse également, alors qu’il était capitaine.”

si cela signifie que Xhaka est toujours le capitaine d’Arsenal… 
“Nous devons y aller étape par étape, pas à pas. La première chose c’est de le retrouver, en tant que personne et en tant que joueur. Et ensuite, nous allons continuer à discuter de la manière dont nous pouvons nous améliorer, comment nous pouvons continuer de cette manière avec lui, avec l’équipe et avec tout le monde.”

si cela suggère qu’il ne sera plus capitaine… 
“Non, non, non, pour le moment je n’en parle et je ne veux pas parler de cela. La première chose pour lui c’est qu’il s’en remette. Nous ne pouvons pas anticiper les circonstances parce que nous allons jouer un match dimanche, samedi, et je préfère passer à autre chose, y aller par étape, et prendre la meilleure décision possible.”

sur comment ça va l’affecter mentalement… 
“Pour le moment, il est fâché, dévasté et triste. Ce n’est pas seulement hier et aujourd’hui. Il a la sensation que les supporters ne l’aiment pas. C’est un exemple. Il y a deux semaines, j’ai rencontré 100 supporters à l’Emirates Stadium et nous avons partagé un petit dîner et une petite rencontre avec eux, moi et Edu. Une question a été ‘Pourquoi Xhaka est le capitaine ?’ et individuellement il m’a dit qu’il pensait que Xhaka doit être plus qu’un joueur. C’est une critique. Je lui ai répondu, et nous avons bouclé notre conversation. Après coup, il est venu et il m’a dit ‘Je défends Xhaka et j’aime Xhaka’. Si sur 100 personnes, une seule est négative au sujet de Xhaka, alors c’est une bonne chose. Hier matin, j’ai dis la même chose à Xhaka. Parfois, les gens nous aiment, parfois ils ne nous aiment pas. Il y a des critiques positives et négatives et les gens peuvent nous soutenir ou non. C’est la même chose que ce que nous pensons de tous les supporters, dimanche, après son erreur tous les supporters n’étaient pas contre lui à ce moment là. C’est également parce que l’équipe ne gagne pas et également parce qu’à ce moment là, ils ne pensaient uniquement qu’il n’avait pas joué un bon match. Chaque match, chaque moment est différent. Nous devons être calmes, et essayer d’être réguliers et changer cette situation individuelle.”

s’il a reçu une amende de la part du club… 
“Je pense que nous pouvons parler encore de la même chose, nous en sommes à la première étape après son erreur. A l’heure actuellement, il doit se retrouver en tant que personne.”

si cela va avoir une effet sur son avenir ici… 
“Nous pouvons peut-être nous rappeler de situations similaires par le passé concernant des joueurs, et ils sont revenus. Par exemple, j’ai discuté avec Hector Bellerin et il m’a dit qu’il avait reçu pas mal de critiques il y a trois ans à l’Emirates Stadium à une époque parce que les gens n’étaient pas contents de ses performances et ensuite il est revenu. Le plus important c’est de passer à autre chose, en travaillant, en s’améliorant et en montrant des choses, et en transmettant aux gens que si à un moment ils ne l’aiment pas, qu’il travaille pour changer cette situation. Aujourd’hui, je ne sais pas comment sera l’avenir, le plus important pour moi c’est le présent, et l’avenir ce sera demain. Demain, par exemple, il ne sera pas dans le groupe mais je ne pensais pas à le sélectionner de toute façon pour ce match, et il restera ici et il va s’entraîner, et nous allons le laisser se retrouver en tant que personne parce qu’il est abattu et ensuite nous allons penser à l’équipe.” 

sur à quel point c’est compliqué pour les joueurs de faire face aux critiques sur les réseaux sociaux… 
“Nous sommes désormais au courant de notre situation. La première chose désormais à faire est de rétablir notre équilibre émotionnel, notre confiance, et nous devons utiliser chacun des matchs pour faire un pas en avant pour chercher cette confiance, un bon résultat, en jouant aussi bien que nous le pouvons. Je sais que nous ne sommes pas vraiment si mauvais, nous ne sommes pas vraiment bons non plus, nous sommes à une période où nous pouvons aller de l’avant et c’est très important d’être ensemble et d’ajouter un bon état d’esprit pour retrouver de la confiance. Le plus important est de trouver un moyen de mieux jouer et la conséquence ce sera que si nous gagnons, nous réussirons à prendre des points. Continuer à aller de l’avant tous les jours, en utilisant chaque jour pour prendre de la confiance à l’entraînement, en jouant parce que nous jouons demain, samedi, mercredi prochain et ensuite samedi. Nous pouvons montrer que nous pouvons mieux faire, nous pouvons trouver la meilleure manière de prendre des points.”

si Özil sera dans le groupe et s’il jouera… 
“Oui, demain. Il est dans le groupe et donc il a une chance de jouer. Nous avons eu ce matin une très bonne discussion, Mesut et moi, et je lui ai dit que je n’avais pas changé mon idée le concernant. Il sait ce que j’attends de lui parce que c’est pareil que la saison passée lors du premier jour d’entraînement de la pré-saison où nous avions eu une discussion. C’est la même chose qu’il y a un mois, et de cette manière, quelques circonstances n’ont pas aidé à chaque moment pour qu’il soit régulier ou disponible pour jouer. Mais je vais dire que je pense que les dernières semaines, il s’est progressivement mieux entraîné et il a ajouté son état d’esprit pour nous aider. Par exemple, notre conversation ce matin s’est tenue parce que je voulais qu’il me dise la manière dont il se sentait désormais pour nous aider et pour être avec nous demain. Ensuite que si nous étions dans le même état d’esprit et avec la même idée, qu’il joue. Ça a été une très bonne discussion et demain il est dans le groupe.”

sur ce qu’il veut voir de la part d’Özil… 
“Nous avons besoin de sa qualité, de sa technique et de sa régularité. Nous avons besoin de sa mentalité positive et ensuite il va pouvoir nous aider sur le terrain. C’est la prochaine étape. Je pense qu’il a réussi les étapes précédentes, et maintenant je veux qu’il réussisse les étapes comme en pré-saison ou il y a un mois, pour nous aider sur le terrain.”

sur ce que nous allons devoir montrer si nous voulons rallier les quarts de finale… 
“Chaque match dans cette compétition peut être différent, et demain c’est une très bonne opportunité pour nous. Nous allons penser que la Carabao Cup est une compétition importante et c’est une opportunité pour nous de retrouver de la confiance et notre dynamique. Ce n’est pas les joueurs que nous avons sur le terrain qui importent parce que nous avons besoin de chaque joueur, et demain nous allons avoir la possibilité de faire jouer quelques joueurs différents de dimanche, et ils pourront également répéter le match en Europa League. Je cherche à jouer demain avec 11 joueurs et 18 joueurs dans le groupe pour faire un bon match et chercher à gagner. Chaque match est difficile et peut-être qu’ils vont également changer quelques joueurs, mais gagner à Anfield est difficile à chaque match.”

si Özil sera le capitaine… 
“Cela dépend parce que c’est un de nos capitaines. Je n’y ai pas encore vraiment pensé, mais nous allons décider de notre XI de départ et s’il est dans le XI de départ. Cela dépend de qui d’autre va jouer. Il pourrait peut-être l’être, oui.”

_

Sources : https://www.arsenal.com/news/xhaka-devastated-sad-and-very-down
https://www.arsenal.com/news/ozil-group-and-has-chance-play

Articles liés