Les échos de la conf’ du 3 février 2017

Aujourd’hui, Wenger s’est présenté devant les journalistes avant le big match face à Chelsea demain à partir de 13h30.

Sur le groupe qui affrontera Chelsea :
« Globalement, comparé au match de l’autre soir (face à Watford), je crois que nous perdons Ramsey. Giroud a un test mais ça devrait aller. »

Sur le ou les joueurs qui pourraient faire leur retour dans le groupe :
« Welbeck reviendra peut être dans le groupe. Chamberlain a aussi un test aujourd’hui mais je pense qu’il devrait être opérationnel. »

Sur la durée d’indisponibilité de Ramsey :
« Je dirais 21 jours. »

Sur ses options au milieu de terrain :
« Oui, nous sommes un peu courts actuellement mais je pense que nous avons de jeunes joueurs qui peuvent bien faire dans ce secteur de jeu. Nous avons Jeff Reine-Adelaide, nous avons bien sûr Ainsley Maitland-Niles, nous avons aussi Alex Oxlade-Chamberlain. Alex Iwobi peut également y jouer. Elneny reviendra après le match de dimanche (Egypte Cameroun en finale de la CAN). J’ai donc encore quelques forces. »

S’il regrette de ne pas avoir mis une clause de rappel dans le prêt de Jack Wilshere :
« Non. Nous nous étions mis d’accord avec lui pour le prêter un an. Nous devons donc l’accepter. »

Si les joueurs doivent assumer plus de responsabilités :
« Bien sûr et les joueurs en sont conscients. Nous essayons de les préparer le mieux possible et je pense que nous avons fait beaucoup d’efforts pour bien préparer le match de mardi soir (face à Watford) mais inconsciemment ils n’y étaient pas. Je dois aussi dire que nous avons été punis par le fait d’être mené 2-0 au bout de 13 minutes. Tout était contre nous ce soir là. Je n’ai détecté aucun manque de concentration de la part des joueurs dans la préparation de ce match. »

Sur la série de match compliqués qui attend Arsenal :
« Oui, mais c’est ça la compétition. Lorsque vous acceptez la compétition et que vous voulez etre au plus haut niveau, vous devez accepter le fait que vous aurez des moments déterminants et des matchs clés. Si vous ne voulez pas de cette pression, il est préférable de ne pas de ne pas jouer. C’est comme dans une administration, chaque jour il y a des hauts et des bas mais nous devons accepter ce travail. Et la beauté de ce job c’est que vous pouvez avoir des hauts et c’est ce sur quoi vous devez vous focaliser. »

S’il a préparé ses joueurs de manière différente :
« Avant tout, je crois que nous devons nous remettre de notre déconvenue. À l’intérieur du club, tout le monde sait que l’équipe se porte bien, est unie et a l’envie de remettre toute de suite les choses à l’endroit. Tout le monde est concentré sur le match de samedi. »

Sur l’atmosphère qui régnait mercredi dans le groupe :
« Bien sûr [ils étaient énervés et en colère]. Vous ne pouvez pas évoluer à ce niveau là sans que cela ne vous affecte. Ces gars là sont très touchés et très déçus lorsqu’ils ne gagnent pas. »

Sur le fait de ne pas pouvoir être sur le banc face à Chelsea :
« Ecoutez, j’ai réussi à communiquer dans les matchs précédents. On va faire la même chose face à Chelsea. Je suis content d’être du même coté que mes assistants. Donc oui, je pourrais communiquer. Je perds un peu d’impact direct mais cela se compense par une meilleur vision. »

Si le fait de ne pas être sur le banc dans un match si important pourrait avoir un impact :
« Je ne pense pas que cela aura un énorme impact. J’ai entièrement confiance en mon assistant Steve Bould qui donnera les bonnes instructions aux joueurs. Et dans l’ensemble, je ne pense pas que cela explique notre défaite de mardi soir. »

Sur Kylian Mbappe :
« Oui, il y a des similitudes avec Thierry Henry. Il a beaucoup de talent. Il évolue à Monaco comme Thierry Henry l’a fait. Quand j’étais à Monaco, j’ai pu voir des ressemblances avec Thierry Henry. Mais bien évidemment, ce qui a permis à Thierry de faire cette carrière c’est son mental. Ce jeune garçon doit montrer qu’il a des qualités similaires sur le plan mental à celles de Thierry. »

S’il veut recruter Mbappe :
« Ecoutez, il en était question la saison dernière. Mais il a décidé de rester là où il était. »

S’il a cherché à recruter Kanté :
« Oui. Quand il était en France et ensuite quand il était à Leicester. »

Sur ce qui a fait que le recrutement de Kanté n’aboutisse pas:
« Là encore , je ne peux pas tout expliquer (son choix de préférer aller à Chelsea) mais c’est assez évident quand on regarde là ou il a atterri. Est-ce pour l’argent ? Je ne veux pas parler de ça. Les transferts sont les transferts. Vous ne pouvez pas tout expliquer. »

Articles liés

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *