Mertesacker nous parle de son nouveau poste et fait le point sur l’Academy !

Per Mertesacker se sent comme un poisson dans l’eau. Le retraité allemand s’est trouvé un nouveau poste qui lui va à ravir au sein du club et est devenu depuis cet été le patron de l’Academy. Mertesacker fait le point dans une interview pour le Player sur son nouveau rôle et sur la satisfaction de gérer une Academy qui regorge de jeunes talents. 

On ne va pas se le cacher, on s’est longtemps enflammé pour des jeunes de l’Academy qui n’ont jamais eu l’occasion de prouver quoique ce soit en équipe première, et qui n’ont d’ailleurs pas prouvé grand chose dans les autres clubs. Que sont devenus les Frimpong, Yennaris, Zelalem, Freeman, Akpom, Emmanuel-Thomas, Lansbury, Olsson ? Pour être honnête pas grand chose. Les quelques uns qui ont su tirer leur épingle du jeu sont Wilshere (quoique), Nordtveit, Gnabry ou Bellerin et Iwobi en ce qui concerne ceux qui sont encore canonniers.

Ces nombreux flops ont tout de même débouché sur un manque d’intérêt pour l’Academy. Mais ça, c’était avant ! L’arrivée d’Emery et les nombreux changements au sein du staff de l’Academy semblent redonner un tout nouveau souffle à la formation et post-formation. Des jeunes qui claquent des performances en équipe première dès leurs premiers pas et une excitation autours de quelques nouveaux visages juvéniles comme Maitland-Niles, Nelson, Smith-Rowe, Saka ou Nketiah, tout est en place pour Mertesacker que s’éclate et nous offre des gamins du club à faire jouer en équipe première.

Il nous explique comment il voit et se sent avec ce nouveau poste, ainsi que la manière dont sa carrière de joueur tout juste achevée l’aide au quotidien.

« Je fais à peu près tout ce que vous pouvez bien imaginer, donc je suis évidemment engagé auprès des coachs, engagé auprès des joueurs et ainsi qu’auprès de leur environnement comme leurs agents, leurs parents et toutes les parties prenantes. »

« Je choisis pour le moment par moi-même ce que je vais faire et là où je vais mettre un peu plus l’accent, donc c’est un rôle de manager, plus spécialement au sein de l’Academy, vous mettez votre nez dans différents trucs et ensuite vous vous concentrez dessus, et enfin vous arrêtez pour vous concentrer sur autre chose. »

« Vous ne travaillez pas avec une équipe sur une base quotidienne, vous avez plus de responsabilités, et j’essaie de me rendre compte également comment peuvent être mes semaines. Pour le moment je fais un peu de tout, mais j’essaie de donner le meilleur de moi-même et c’est la relation avec les gens, la relation avec les joueurs, où je peux aider avec mon expérience et où je peux aider avec moi en tant que personne. »

« Il y a beaucoup de choses que je peux faire, et je le sens cela. Pour le moment ce qui est vraiment important pour moi c’est que les enfants, les joueurs et leurs parents me reconnaissent et qu’ils se disent ‘Ouais, il a fait un excellent boulot en jouant 15 années comme professionnel’, et cela vous donne un certain respect, mais évidemment je veux coller à cela, et je veux les aider et les supporter. »

« Mais également, vous voulez vivre les valeurs du club et vous voulez apporter une certaine satisfaction au club, cette satisfaction se mesure en tant que joueur où vous avez vraiment bien fait et peut être conservée pour une ou deux saisons, mais désormais je veux vraiment bien faire et continuer à m’améliorer en tant que manager de l’Academy et c’est mon premier objectif. »

Résultat de recherche d'images pour "mertesacker arsenal academy"

Mertesacker a dû faire face dès cette année à son premier défi : le départ du coach très bien côté des U18 Kwane Ampadu, qui a rejoint le staff de Thierry Henry du côté de Monaco.

« Cela a montré également que chacune des journées, il peut y avoir quelque chose dont il faut s’occuper, il se passe quelque chose qui va vous surprendre et vous devez y être préparé. »

« Il y a des moments en or parce que c’est une opportunité pour un coach qui a travaillé brillamment pour nous de partir pour devenir coach dans une équipe première. »

« Quand un joueur part en équipe première, c’est un moment génial pour lui et pour nous, et nous devons nous occuper de tout ce qu’il y a en amont de cette promotion, donc ces moments d’exception se passent au moment où tout le monde est prêt et où les coachs sont prêts, et vous savez ce que vous allez faire, comment votre académie est et comment les gens réagissent. » 

« Nous avons dit à Kwame qu’il le mérite et nous l’avons laissé partir pour ce qui est une brillante opportunité. Nous avons trié et nous essayons de trouver qui est la meilleure personne pour le remplacer en tant qu’head coach des U18, cela va être quelqu’un qui va aider le nouveau coach des U18 et qui prend le nouveau rôle qui vient d’être laissé vacant. Ce sont des moments où vous devez être reconnaissant et arranger les choses. »

Résultat de recherche d'images pour "smith rowe willock"

Cette saison, on a découvert en équipe première quelques pépites de l’Academy qui se sont vus offrir leur chance en Europa League et Carabao Cup. Ainsi Emile Smith-Rowe et Joe Willock se sont illustrés en ouvrant leur compteur but, Julio Pleguezuelo a enfin connu sa première titularisation avec les A. Enfin, les jeunes Gilmour, Medley et Saka ont également effectué leurs débuts prometteurs chez les pros. A Vorskla, c’était même 12 des 20 joueurs retenus qui étaient à la fois de London Colney et Hale End.

Per Mertesacker était évidemment très fier de voir ces joueurs avoir un tel impact, et il pense que tout est une question de préparation dans cette réussite.

« Nous avons de bons standards [en termes de joueurs ici], et nous devons les préparer pour ces moments, pour ces opportunités. Donc quand ils s’entraînent avec l’équipe première, ils font forte impression. Quand ils partent en prêt, ils font forte impression. » 

« Tout se rapporte à la manière dont nous les avons traités lorsqu’on les préparait pour ces instants. Nous devons les avoir résilients et prêts pour ces moments. Il va y avoir des joueurs qui ne sont pas capables d’avoir ces moments, et ils seront libérés. Certains vont subir des blessures, certains vont partir dans d’autres clubs. »

« Nous sommes responsables pour chacun d’entre eux. Nous ne pouvons pas tout donner à Emile Smith Rowe. Nous devons être sûrs, et nous avons la responsabilité, que tous les autres qui vont évoluer dans le système de l’académie soient bien préparés pour leur futur, quoiqu’il se passe dans le chemin qu’ils empruntent. »

« Mais nous faisons du super boulot, et ceux qui attirent déjà l’attention font du bon travail parce qu’ils sont bien préparés. N’oubliez pas cela. Il y en a d’autres également que nous devons traiter avec le même niveau d’intensité et d’attention. »

Articles liés