Özil se la joue conseiller pour les jeunes… En espérant qu’il ne leur conseille pas son médecin !

Mesut Özil a déjà atteint le Graal pour tout footballeur en ayant remporté la Coupe du Monde et la Liga. Mais l’Allemand se souvient de ses premiers pas dans le monde professionnel et a quelques conseils pour les gamins de l’Academy qui poussent en équipe première. 

Bien qu’absent pour le moment des terrains pour son affaire d’agression et de guerre de gangs, ainsi que pour une de ses 22 maladies annuelles, Mesut Özil est de retour à l’entraînement… parce que oui il faut quand même justifier son salaire mirobolant et s’impliquer un minimum dans son métier. L’ancien international allemand s’est trouvé une nouvelle activité, à savoir aider la nouvelle génération.

Pas mal de joueurs de l’Academy sont en train de pousser les portes de l’équipe première et on risque de voir de plus en plus régulièrement les noms de Willock, Nelson ou encore Smith Rowe sur les feuilles de match et même dans le XI de départ. L’occasion pour Mesut de se remémorer ses premiers pas en équipe première et de donner quelques conseils aux gamins pour parfaitement s’y intégrer.

« Je veux juste leur dire que la chose la plus important c’est de croire en soi. Bien évidemment, vous aurez certains jours où ça n’ira pas parfaitement, mais vous devez croire en vous, continuer de travailler et la chose la plus importante c’est de s’amuser. »

« Si vous ne vous amusez pas, si vous perdez et que vous faites des erreurs, vous serez déçus. Mais n’écoutez pas ce que disent les autres, vous savez à quel point vous êtes bons, croyez en vous et amusez vous. »

« J’étais nerveux lorsque je suis entré pour la première fois dans le vestiaire de l’équipe première de Schalke, mais j’étais également excité parce que c’était la première fois que je passais du temps aux côtés des joueurs. J’étais très, très silencieux. Je ne parlais pas beaucoup dans le vestiaire, je regardais juste à ma gauche et à ma droite et je ne pouvais pas croire à ce moment là que j’y étais avec eux. C’était un super moment pour moi. »

« J’observais juste et je me disais ‘Oh mon Dieu, maintenant je suis ici ! Maintenant je dois montrer mes qualités.’ Je me souviens de Altintop, Krstajic, Bordon, Lincoln, Kevin Kuryani, Asamoah, ces gens qui m’ont beaucoup aidé, et c’était plus simple pour moi de montrer mon potentiel sur le terrain parce qu’ils m’ont tous beaucoup aidé. Ils m’ont soutenu donc je pouvais tout simplement prendre du plaisir en jouant au football. »

« Parfois ça a été difficile, je suis un mec qui veut toujours jouer pour aider l’équipe, donc si vous jouez à un si jeune âge pour une équipe comme Schalke, vous n’avez pas toujours beaucoup de minutes pour vous exprimer. Je donnais toujours tout mon possible à l’entraînement pour jouer, et ensuite, si je n’étais pas dans le groupe ou que je ne jouais pas, ces joueurs venaient toujours me voir et me montraient leur respect. Ils me parlaient et me disaient que j’avais beaucoup de qualité, d’être patient et de croire en moi et que mon tour allait venir. »

_

Source : https://www.arsenal.com/news/how-handle-step-first-team-football

Articles liés