Pas d’accord entre Arsenal et Saint-Etienne… Saliba ne jouera pas la finale de Coupe de France

Malgré la volonté de toutes les parties de voir William Saliba rester jusqu’à la fin du mois du côté de l’ASSE, les deux clubs n’ont pas trouvé d’accord pour que Saliba puisse participer à la finale de Coupe de France, se rejetant mutuellement la faute. Dommage, le grand perdant dans l’histoire, c’est William. 

En voilà une affaire un peu polémique dont Arsenal et Mikel Arteta auraient bien voulu éviter. L’affaire Saliba. Le jeune défenseur central français, dont le prêt du côté de Saint-Etienne expirait ce 30 juin, espérait pouvoir faire ses adieux à son club formateur en jouant un dernier match contre le PSG à l’occasion de la finale de la Coupe de France, et la question d’une prolongation semblait bien engagée. Mais tout a capoté ce mercredi, et l’aventure de Saliba s’arrête donc du côté de Saint-Etienne. Il est désormais un Gunner, mais cette affaire risque de laisser couler beaucoup d’encre.

Une envie de la part de toutes les parties de laisser William jouer…

En conférence de presse hier, Mikel Arteta insistait pourtant sur le fait qu’il était préférable et légitime que le jeune défenseur central français ait l’occasion de défendre les couleurs du club avec qui il a passé toute la saison à l’occasion de cette finale de coupe nationale, une belle occasion de dire au revoir à son club formateur. “Je pense qu’il doit rester là-bas. Nous avons un accord avec Saint-Etienne et il a été là-bas durant toute l’année. Il a gagné le droit de jouer cette finale si leur manager le désire. Donc je pense que nous devons lui donner l’opportunité de le faire, d’en profiter et nous pourrons l’avoir après cela.”

ASSE : Vers un bras de fer avec Arsenal pour Saliba ?

Pas d’accord entre Arsenal et Saint-Etienne : une histoire de protection du joueur et financière, et de clubs qui se rejettent la faute

Malgré cette volonté de la part de toutes les parties, aucun accord n’a pu être trouvé. Les deux clubs ont décidé de se rejeter la faute mutuellement par communiqués interposés. C’est l’AS Saint-Etienne qui a décidé de commencer à attaquer Arsenal avec un cinglant communiqué intitulé grossièrement “William Saliba privé de finale par Arsenal”. La direction des Verts y déplore que le prêt de son jeune défenseur central ne soit pas prolongé jusqu’au 24 juillet malgré les déclarations de Mikel Arteta dans sa dernière conférence de presse.

“L’ AS Saint-Étienne avait été heureuse d’apprendre hier mardi que Mikel Arteta, l’entraîneur d’Arsenal, était disposé à laisser William Saliba à la disposition du club jusqu’à la finale de la Coupe de France, le 24 juillet prochain. William Saliba s’entraînait depuis plusieurs jours avec le groupe de Claude Puel et était bien évidemment très enthousiaste à l’idée de finir son parcours en Vert par un tel match. Hélas, l’ASSE, qui souhaitait simplement la prorogation du prêt initial jusqu’au 24 juillet, n’a pu trouver d’accord dans la soirée avec Arsenal pour permettre au défenseur de bien préparer et jouer cette rencontre, le club anglais imposant des conditions sportives et financières absolument inacceptables.”

La réponse d’Arsenal à ses allégations et attaques ne s’est pas faite attendre et selon Arsenal, la faute dans toute cette affaire est à imputer au club du Forez qui n’a pas voulu se plier aux exigences médicales concernant le plan de travail physique du joueur, et à des intérêts financiers évidents alors que contractuellement parlant, le joueur aurait dû terminer son prêt ce mardi 30 juin, et que certaines clauses n’avaient donc pu lieu d’être. En cause semble-t-il, une clause mise en place dans le prêt mise en place dans le contrat à la demande d’Arsenal pour que le joueur évolue un maximum et activée à partir d’un minimum de match avant le 30 juin, minimum qui aurait été atteint lors de la finale de Coupe de France et qui aurait obligé Arsenal à verser 2.5M£ supplémentaires à Saint-Etienne.

“Tout au long de nos discussions avec St Etienne, notre objectif a été de protéger le bien-être de William Saliba ainsi que les intérêts d’Arsenal Football Club, tout en honorant les termes du prêt.”

“Malgré le fait que le prêt se termine le 30 juin, nous étions disposés à trouver un moyen pour que William puisse jouer la finale de la Coupe de France le 24 juillet, malgré qu’il n’y ait aucune obligation contractuelle à le faire.” 

“Etant donné que William revient de blessure, nous avons demandé à ce que St Etienne suive un planning d’entraînement clair en ce qui concerne William et en étroite collaboration avec nous, pour s’assurer qu’il soit en pleine forme pour le début de la prochaine saison. A notre grande surprise, nous avons été incapables de trouver un accord concernant ce plan qui a été proposé par notre équipe d’experts médicaux, et nous ne sommes tout simplement pas prêts à risquer le bien-être d’un joueur d’Arsenal.”

“Bien que ce ne soit pas notre inquiétude principale, et finalement pas pertinent étant donné que notre plan d’entraînement n’avait pas été accepté, nous nous attendions également à ne pas être financièrement désavantagés en prolongeant le prêt. Cela n’était pas non plus accepté par Saint-Etienne.”

Une guéguerre qui ne fait les intérêts de personne… et surtout pas ceux du joueur…

Faute d’accord, William est donc désormais officiellement un Gunner. Néanmoins la gestion de cette affaire aura été déplorable de la part de toutes les parties. Les Gunners auraient certainement se montrer plus laxistes au vue des circonstances exceptionnelles. Quant à l’ASSE, qui accuse très clairement honteusement Arsenal de conditions inacceptables pour la prolongation du prêt qui n’était légalement aucunement obligatoire, la direction du club du Forez semble avoir fait passer les intérêts économiques/financiers avant les intérêts sportifs et humains, en refusant de s’asseoir sur une clause, chose qui leur aurait permis de faire jouer leur petit protégé à l’occasion d’une grande affiche, et connaissant l’importance de Saliba pour leur animation défensive, on se doute que William n’aurait pas fait tâche.

Au final, tout le monde est perdant dans cette affaire. Saliba n’aura pas l’occasion de jouer un dernier match pour l’ASSE et d’avoir l’occasion de conclure sa carrière dans le Forez avec une chance de remporter un titre… Arsenal va récupérer un joueur dès aujourd’hui, mais dont le mental pourrait être clairement affecté par cette fin de carrière prématuré et ce sentiment d’inachevé… et Saint-Etienne se prive d’un joueur primordial pour un match qui pourrait lui permettre de remporter un titre et d’accrocher une place en Coupe d’Europe à l’issue d’une saison médiocre.

Une nouvelle fois, le football n’en sort que peu grandi…

_

Sources : https://www.arsenal.com/news/william-saliba-statement
https://www.asse.fr/fr/actualites/william-saliba-prive-de-finale-par-arsenal-ac28477

Articles liés