Pour Unai Emery, Guendouzi peut être la surprise de cette saison !

Unai Emery est revenu en conférence de presse sur le phénomène Guendouzi. Il nous explique comment s’est déroulé son transfert, son adaptation et l’impact qu’a déjà le Français au sein de l’équipe. 

Matteo Guendouzi a été le meilleur joueur d’Arsenal pour le moment lors des deux premiers matches de la saison contre Manchester City et Chelsea. Après deux matches, le joueur est en Premier League celui qui a touché le plus de ballon (139), effectué le plus d’interventions (9), le plus de tacles réussis (8) et qui a provoqué le plus de fautes (6) : une adaptation plutôt réussie on dira même si « Tahiti Bob » peut avoir quelques sauts de concentration qu’on imputera à sa jeunesse.

Lorsqu’il est arrivé cet été, le joueur français était peut-être la moins bling-bling des cinq recrues, mais le milieu de terrain a pour le moment été plus en vue que les quatre autres, et devrait à n’en pas douter débuter une nouvelle fois cet après-midi dans l’entre-jeu pour la réception de West Ham.

Guendouzi a été identifié comme potentielle recrue par Sven Mislintat (chargé du recrutement à Arsenal) très tôt lors de son arrivée au club en novembre, même si ce dernier avait conscience que le Français était suivi également par de nombreux gros clubs en Europe qui s’intéressait à son profil (notamment le PSG et Dortmund). Lors de la nomination d’Emery au club en mai, Mislintat l’a informé que le club suivait Guendouzi et l’Espagnol lui a tout de suite donné son aval pour le transfert, ayant déjà eu un œil sur le jeune joueur quand il était encore manager à Paris.

« Il y a deux ans, nous avons joué contre lui alors qu’il débutait à Lorient. La saison dernière, il était en Ligue 2 mais lorsqu’Arsenal m’a parlé de lui, ils m’ont dit qu’ils avaient travaillé sur lui et avaient été le superviser, nous étions tous d’accord. »

Guendouzi a fait sa première apparition dans un match amical de pré-saison contre Boreham Wood mais a vraiment commencé à étaler son potentiel durant la tournée de pré-saison à Singapour. Il a ainsi débuté les deux matches (contre le PSG et l’Atlético) et Emery admet qu’il a rapidement été surpris par le joueur français et par son adaptation à un tout nouveau niveau.

« Après deux semaines, nous avons discuté et je lui ai dis que ses performances étaient une très grosse surprise ! Il progresse. Il joue et travaille énormément tous les jours. »

« Il a très faim ! Il veut progresser, il veut apprendre tous les jours, à chaque match. Il fait ce qu’il sait faire, avec caractère et avec beaucoup de qualité ! Nous sommes très heureux de ce qu’il fait, mais chaque match pour lui est une chance de montrer ses progrès avec consistance et régularité. » 

« On peut le dire, c’est une très grosse surprise que nous avons avec lui. »

« Tahiti Bob » fait pour le moment l’unanimité. Encore quelques petits défauts à gommer, mais des débuts très encourageants pour le Français qui, on vous le rappelle, n’a que 19 ans… à confirmer, mais le gamin semble se donner les moyens pour atteindre ses ambitions.

Articles liés