Première titularisation à 18 ans, découvrez Smith-Rowe, l’enfant prodige d’Arsenal à travers ses propres mots

Il a effectué ses débuts professionnels officiels en rentrant en jeu en toute fin de rencontre face à Vorskla. Ce mercredi, Emile Smith-Rowe a franchi un nouveau cap en étant titularisé pour la première fois de sa carrière avec Arsenal en match officiel. A tout juste 18 ans. L’occasion pour nous, et pour lui, de vous faire découvrir le gamin. 

C’est clairement le jeune le plus doué de l’Academy, et certainement l’un des plus doués de sa génération. Emile Smith-Rowe est en train de gravir les étages au sein d’Arsenal à une vitesse assez impressionnante. Déjà élément clé de l’équipe des U23 de Ljungberg, le jeune anglais s’entraîne avec l’effectif de l’équipe première et Emery témoigne une confiance aveugle en son talent. Pour preuve, le jeune anglais très courtisé a signé un contrat pro longue durée avec le club cet été et a été intégré à l’effectif de l’équipe première.

Très intéressant en pré-saison et auteur d’un magnifique but face à l’Atlético Madrid, le jeune milieu des canonniers a débuté fort la Premier League 2, comme il avait terminé la FA Youth Cup de la saison passée. Au point que le milieu anglais commence même à sauter les étapes et à découvrir l’atmosphère des compétitions européennes avec une entrée en jeu remarquée en Europa League. Imaginez-vous… le premier joueur né dans les années 2000 à évoluer en compétition officielle avec Arsenal ! Encore mieux, Emile a été titularisé dans le XI de départ pour affronter Brentford ce mercredi. Malgré des débuts très timides, on sait que le gamin est une pépite à polir, et on fait confiance à Emery pour s’en occuper.

Toutefois, nous vous proposons de le découvrir à travers ses propres mots. Bonne lecture !

“Je ne peux même pas trouver les mots pour exprimer à quel point j’ai été nerveux avant les matches”

“C’est quelque chose dont j’ai toujours eu à faire face lorsque j’étais plus jeune parce que je suis une personne timide sur et en dehors du terrain. J’ai l’impression que c’est juste lors des deux dernières saisons et plus particulièrement cette année que j’ai véritablement surpassé mes nerfs et que j’ai commencé à m’exprimer de manière libérée sur le terrain.”

“Le processus a vraiment commencé quand je suis arrivé à l’Academy d’Arsenal. Il n’a pas fallu longtemps aux coachs pour qu’ils réalisent que je suis un peu réservé, donc ils ont passé beaucoup de temps à me bâtir une confiance donc maintenant je peux jouer libéré.”

“Amener mon niveau de confiance là où il y en est désormais signifie que je n’ai également plus besoin de trop m’en soucier et je peux consacrer plus de temps pour développer mon approche, ma technique et mon attitude. Freddie Ljungberg m’a vraiment aidé dans ce sens, et j’apprécie réellement tout le temps que lui et les autres coachs m’ont accordé.”

“Cela étant dit, toutefois, je suis toujours aussi nerveux avant chaque match, que ce soit un match en U18, en U23 ou avec l’équipe première. Mais c’est là que les fans rentrent en compte parce qu’ils m’ont toujours encouragé.”

“Je me rappelle des matchs dans un froid glacial à Boheramwood où tu te dis qu’il est impossible qu’il y ait quelqu’un qui vienne te voir, puis tu sors avec les U23 du vestiaire et tu peux voir 200 personnes qui sont là pour t’encourager, c’est incroyable et cela fait que tu as envie de faire une performance pour eux.”

“J’ai ressenti la même chose lorsque je suis sorti du banc pour faire mes débuts en Europa League contre Vorskla. La réception que l’on m’a faite était incroyable ! J’avais la sensation d’être un des leurs, et je voulais leur rendre cela et créer quelque chose de spécial pour eux et pour l’équipe également.”

“Je ne me suis pas senti inhibé du tout, et Unai Emery m’a dit de juste rentrer sur le terrain et de jouer naturellement. Mes proches touches de balle ont été bonnes et avec les fans derrière moi, je me suis senti vraiment confiant. J’apprécie tout le support qu’ils m’ont donné durant les quelques années passées et je me sens juste vraiment redevables vis-à-vis d’eux.” fallu longtemps à mes

“Je me rappelle parfaitement quand je rentrais à la maison en voiture avec mon père, sur le siège passager, après le match et il y avait tout un tas de fans alignés sur le bord de la route qui attendaient pour des photos et des autographes. Mon père m’a dit de m’arrêter parce que j’avais un devoir de leur rendre ce qu’ils m’ont donné. J’ai signé des autographes, j’ai pris des photos et j’ai remercié autant de fans que j’ai pu. Je ne pense pas que les fans réalisent juste à quel point ils peuvent aider les joueurs dans leurs performances, et je voulais leur montrer à quel point j’ai apprécié tout ce qu’ils ont fait pour me supporter à travers les années.” 

Une intégration réussie !

“Après tout, je sais ce que c’est d’être un fan d’Arsenal. J’ai supporté ce club durant toute ma vie et d’être capable de partir en tournée de pré-saison à Singapour avec l’équipe première, cela a été une expérience inoubliable. J’aurai juste pu être heureux d’être là et de m’entraîner avec des joueurs comme Mesut, Auba et Laca tous les jours, mais en plus j’ai également l’égalisation contre l’Atlético Madrid et cela a juste vraiment dépassé tout ce que j’imaginais.”

“Les joueurs ont été vraiment sympas avec moi durant la tournée et ils le sont toujours depuis. J’ai la sensation que j’ai vraiment été accueilli dans le groupe, encore plus après avoir chanté ma chanson d’intégration devant eux tous ! Tu te souviens du stress dont je te parlais tout à l’heure ? Et bien j’avais exactement la même sensation que lors des pré-matchs lorsque je suis entré dans la salle à manger après le match de Madrid et que j’ai vu une chaise au milieu de la salle. J’avais la sensation que j’allais être appelé pour chanter une chanson de bizutage à un moment donné parce que chaque joueur doit le faire, mais je n’avais absolument rien préparé. Je me suis creusé la tête, j’essayais de penser à une chanson que je pourrais chanter, et ensuite lorsque mon nom a été appelé, je suis monté sur la chaise et j’ai commencé à chanter ‘Sorry’ de Justin Bieber. C’était un début nerveux, mais après 10 secondes, la salle entière a repris avec moi et le stress que j’avais a disparu. Ce moment m’a vraiment aidé à me lier à l’équipe et c’est un souvenir que je vais garder pour toujours.”

Emile Smith Rowe with Unai Emery

Emile Smith-Rowe, la pépite que Unai Emery veut couvrir

“Il y a quelques discussions après la pré-saison comme quoi je pourrais partir en prêt. Il y a tellement de joueurs talentueux et de classe mondiale qui sont devant dans la hiérarchie à mon poste, mais le club voulait que je reste. Cela montre qu’ils ont réellement foi en moi.” 

“J’ai également discuté avec Unai de mon développement, et il a été vraiment clair en me disant qu’il voulait que je reste au club plutôt que de partir en prêt. Il m’a dit qu’il a me donner des opportunités cette saison et cela m’a vraiment plu.” 

“Depuis cela, je me suis entraîné tous les jours avec l’équipe première, et j’ai même voyagé avec eux de manière régulière. J’ai déjà joué en Europa League et je suis prêt également pour la Carabao Cup. J’ai vraiment juste envie de jouer autant que possible.”

“C’est une situation étrange pour moi parce que je sais que je dois être patient parce que je suis en phase d’apprentissage, mais après avoir goûté au football en équipe première, vous en voulez toujours plus.”

“Cela étant dit, j’ai tout simplement jouer au football. J’aime chacune des secondes sur le terrain, peu importe que ce soit en U18, en U23 ou avec l’équipe première, je suis juste honoré de jouer le match pour le club que j’aime. Je continue également d’avoir un temps de jeu régulier avec mon pays et même si ma priorité est Arsenal, ce serait vraiment bien d’être sélectionné par l’Angleterre pour l’Euro U19 cette année. Je faisais partie de l’équipe victorieuse de la Coupe du Monde U17 l’an passé et vue la manière dont l’Angleterre joue offensif, j’aimerais jouer un rôle aussi important que possible.”

“Je ne réfléchis pas à où les opportunités se présentent sur le terrain, peu m’importe. J’ai joué sur l’aile et également en pointe quand j’étais vraiment jeune, mais les coachs ici à Arsenal m’ont amené à un rôle plus central. Parfois, j’ai joué en position de 4 ou de 8, mais c’est au poste de 10 que j’aime le plus jouer. J’aime me projeter avec le ballon vers le but, et j’ai la sensation que ma panoplie de passes et ma vista se sont améliorés également, et pas mal de personnes ont même comparé mon style de jeu à celui de Kevin de Bruyne !”

“C’est un compliment très sympa parce que c’est un grand joueur et quelqu’un que je regarde vraiment, mais je ne suis juste qu’au début de ma carrière. J’espère qu’il y a des similarités entre nous mais qu’il y a également des différences. J’aime à penser que je suis en train de développer mon propre style de jeu et qu’il continue d’évoluer également. J’essaie d’apprendre autant que je le peux en regardant De Bruyne et en travaillant dur à l’entraînement avec tous les joueurs de classe mondiale autours de moi.” 

“Jouer plus de matches avec l’équipe première va juste m’aider à faire de moi un meilleur joueur et je sais que je dois garder la tête basse, travailler aussi dur que ce que j’ai fait durant toutes ces années depuis que je suis arrivé à l’Academy d’Arsenal.”

“Le stress est toujours là, mais je gagne en confiance jour après jour.”

Emile Smith Rowe

 

Articles liés