Raul Sanllehi revient sur la nomination de Emery : un choix unanime

Nous sommes le 23 novembre, 6 mois jours pour jours que Emery a signé à Arsenal. L’occasion pour Raul Sanllehi de revenir sur la signature du manager basque et sur les coulisses de ce choix, qui selon ses propos était unanime. Une interview intéressante pour le Telegraph du Head of Football d’Arsenal.

Le 23 mai dernier, un peu par surprise, Unai Emery était annoncé comme nouveau Head coach d’Arsenal. Les rumeurs allaient bon train depuis l’annonce du départ de Wenger et les noms d’anciens de la maison comme Vieira et Arteta tenaient la corde pour la succession du manager alsacien. Finalement, c’est Unai Emery qui pose ses valises à Londres après son expérience au PSG. Le spécialiste de l’Europa League (trois titres à son actif) était un choix unanime au sein du club et parmi toutes les personnes intégrées aux discussions pour ce lourd choix, et c’est Raul Sanllehi qui le révèle 6 mois plus tard.

Sanllehi, ancien directeur du football à Barcelone qui est arrivé à Arsenal l’année passée disait en effet qu’il “n’avait pas entendu un seul élément de critique” d’Emery lors de ses discussions avec les joueurs, avec les présidents et les différents directeurs techniques qui ont travaillé par le passé avec l’Espagnol.

Il ajoute que Wenger n’a pas été consulté dans ce choix car il aurait été assez inapproprié de l’inclure dans les discussions, lui qui a managé l’équipe pendant 22 ans, tout ça dans le but que le processus de sélection du nouveau coach soit comme ils le souhaitaient, aussi objectif que possible.

Dans ce sens, Sanllehi a travaillé en étroite collaboration avec Ivan Gazidis, désormais ancien Chief Executive d’Arsenal expatrié du côté de Milan, et Sven Mislintat lors de la recherche du successeur de Wenger. Ce sont ces trois là qui ont mené les entretiens de différents candidats pour le poste avant d’inclure pour la décision finale Huss Fahmy (gestionnaire de négociation des contrats) et Jaeson Rosenfeld (expert analyste).

“Il y avait du très haut niveau mais unanimement nous étions d’accord, chacun d’entre nous, dès le premier tour que Unai Emery était la personne qui idéalement pourrait répondre à tous les critères que nous désirions pour mener notre nouveau projet.”

Ce groupe de décision a alors soumis ses recommandations au propriétaire Stan Kroenke et à son fils Josh qui ont désiré rencontrer Unai Emery lors d’un long meeting avant d’approuver sa nomination.

“J’ai moi-même fait partie du processus de sélection de nombreux coachs lors de mon passage à Barcelone. Donc je sais beaucoup de choses à propos de ce que signifie changer de coachs. Sven a connu le même cas au Borussia Dortmund, il a également cette expérience. Tout est réuni dans cette formule magique.”

Résultat de recherche d'images pour "emery first day arsenal"

Mikel Arteta, l’ancien capitaine d’Arsenal actuellement coach adjoint de Guardiola à Manchester City, faisait partie des candidats qui ont passé un entretien pour le poste à la fin de la saison dernière. Le jeune retraité basque s’est montré impressionnant durant le processus d’entretien et beaucoup de sources du côté de City l’envoyaient à Arsenal avant que le choix d’Arsenal ne se porte sur Emery.

Mais Sanllehi préfère ne pas citer les autres candidats pour le poste. “Laissez moi insister, tous les candidats étaient d’excellents candidats. Et je ne dis pas cela pour flatter ceux qui ne se sont pas vus offrir le poste. Mais nous étions tous unanimement clairs que Unai était le choix numéro un. Et bien évidemment il a accepté l’offre et nous étions très heureux de cela.”

La force de la candidature d’Emery, c’est qu’il était très complémentaire avec le groupe actuel d’Arsenal. L’ancien coach du PSG a appuyé ce point en disant à Sanllehi, Gazidis et Mislintat qu’il pensait pouvoir tirer plus du groupe actuel de joueurs.

“Nous voulions du leadership, nous voulions un chef de file, nous voulions quelqu’un qui observait et qui a déjà prouvé s’intéresser à l’Academy et à la formation de jeunes talents. Nous voulions beaucoup de choses qui rentraient dans l’équation. Après cela, nous avions une très courte liste de candidats. Nous avons énormément approfondi les sujets avec tous ceux là lors de nos rencontres. Nous leur avons demander de nous présenter ce qu’étaient leurs projets, la manière dont ils voyaient Arsenal, la manière dont ils voyaient Arsenal dans le futur, et ce qu’ils attendaient de nous.”

Sanllehi concède qu’il ne connaissait pas plus que cela Unai avant son arrivée à Arsenal, et revient ensuite  sur les premiers mois d’Emery au sein du club en admettant que l’énergie déployée par le Basque et son éthique du travail ont été “contagieuses” au sein du club depuis le début de la saison. Il ajoute : “Nous sommes tous les deux Espagnols mais je ne le connaissais pas personnellement. Le monde du football est plutôt restreint donc il y a beaucoup de personnes en contact, donc une partie de ce processus en dehors de l’entretien a été de parler avec des gens de confiance qui pouvaient connaître les différents candidats.”

“Les retours que j’ai eus des gens qui ont travaillé avec Unai étaient incroyables. Toujours positifs. Je n’ai pas trouvé le moindre élément de critique. Je parle des joueurs, des dirigeants, des directeurs techniques. J’ai discuté avec beaucoup de personnes qui ont interagi avec lui durant sa carrière et cela a été très rassurant.” 

_

Retrouvez l’article original sur le site du Telegraphhttps://www.telegraph.co.uk/football/2018/11/21/unanimously-agreed-arsenals-head-football-reveals-steps-club/?fbclid=IwAR2hmZhW5X9GxAhhaSIAbKadi15D6CjcqiSpDwRWEUqpq52GpbqHxazNuMQ

Articles liés