Rosicky se souvient avec nostalgie et déception de 2007/08

Tomas Rosicky fera son retour à l’Emirates samedi pour le match retour des Légendes qui opposent les anciens canonniers aux anciens du Real Madrid. L’occasion pour le Tchèque de revenir sur l’une des plus grosses déceptions de sa carrière : la saison 2007/08.

L’ancien milieu de terrain était un membre clé de l’équipe d’Arsenal qui était largement en tête du championnat en février durant la saison 2007/08. Malheureusement, les Gunners s’étaient effondrés en fin de saison pour terminer seulement à la troisième place, alors que le titre était attendu depuis quatre longues années (ce qui nous paraîtrait peu quand on sait que 10 ans plus tard, le championnat n’a toujours pas été remporté de nouveau par notre équipe fétiche).

Il est vrai que l’occasion était rêvée à cette époque de remporter la Premier League tant l’équipe jouait parfaitement. Aux côtés de Rosicky, on retrouvait notamment Hleb, Flamini, Fabregas, Van Persie, Gallas, Touré, Sagna, Clichy ou encore Gilberto Silva. Cette saison-là Rosicky s’était blessé en janvier 2008 et avait manqué le reste de la saison. Il avait malheureusement insisté impuissant au déraillement de l’équipe dans la course au titre.

“Absolument, c’était bien la saison où je me suis blessé. La majorité des joueurs avaient la sensation que nous allions vraiment le faire.” 

“Evidemment avec le problème des blessures, l’ensemble du groupe ne pouvait pas lutter pour cela parce que le groupe n’était pas si grand, mais ce groupe avait tout ce dont une équipe qui gagne a besoin.”

“Nous avions de l’expérience en défense avec Gallas et Kolo Touré, ensuite des latéraux jeunes avec Gael Clichy et Bac Sagna ou Eboué. C’était un parfait mélange de mecs mais évidemment nous avions des faiblesses, nous concédions trop de buts sur coups de pied arrêtés parce que nous étions trop petits !”

“Mais l’environnement de l’équipe était très sain, donc c’est dommage qu’à la fin nous n’ayons pas gagné le titre.”

“C’était une joie de jouer avec ces mecs parce que nous étions sur la même longueur d’ondes et nous aimions le même genre de football.”

“Pas seulement avec le milieu que nous avions, mais également devant avec Robin qui commençait à grandir parce que Thierry était parti, donc il commençait à marquer beaucoup de buts et je me rappellerai que c’était tellement sympa de jouer avec ces mecs, et de jouer ce type de football. C’est vraiment dommage que nous n’ayons pas pu rester ensemble plus longtemps.”

Articles liés