Shkodran Mustafi sous le charme d’Unai Emery. Est-ce vraiment réciproque ?

Comme tous les joueurs d’Arsenal, Shkodran Mustafi connait un nouveau coach pour la première fois de sa jeune carrière à Arsenal. Et en deux ans passés chez les Gunners, le défenseur central n’aura pas réussi à convaincre et rassurer.

Malgré tout, l’international allemand est encore un joueur d’Arsenal et le restera d’ici à la clôture du mercato européen. L’arrivée d’Unai Emery est semble-t-il une aubaine pour Mustafi. Mais qu’il s’améliore ou non, l’allemand en tout cas tombé amoureux de son nouveau coach.

“J’aime l’idée que le coach est une vraie philosophie de jeu. Il va nous faire avancer parce qu’il sait également ce qu’il veut faire et ce qu’il attend de ses joueurs.” 

“Il sait très bien le style de jeu qu’il veut voir son équipe pratiquer. C’est important parce qu’il sait vous montrer qui vous êtes sur un terrain. Vous savez parfaitement ce que le coach attend de vous quand vous avez le ballon et dans vos déplacements. C’est important quand vous avez beaucoup de jeunes joueurs.” 

“Quand je l’ai rencontré pour la première fois, il avait cette aura et savait déjà ce qu’il voulait faire, ce sur quoi il voulait travailler, ce qu’étaient ses priorités, et il était très précis. Il n’a pas essayé de nous montrer une nouvelle manière de pratiquer le football mais il a préféré de faire intégrer ses idées à l’équipe, des idées qui sont les mêmes pour tout le monde et sur lesquelles nous travaillons tous.” 

“La plupart du temps, c’était des choses basiques. Rien de spécial – il n’essaie pas de changer le monde du football. C’est quelqu’un qui a des idées claires et il recherche la précision. Dans le jeu actuel c’est très important parce que ce sont souvent 1 ou 2 mètres qui décident s’il y a but ou non. Ma première impression était qu’il était quelqu’un qui sait très bien ce qu’il veut et qui s’y tient.” 

Articles liés