[West Ham 1-3 Arsenal] Les échos de la conf’ de Freddie Ljungberg

ENFIN ! Arsenal a enfin renoué avec la victoire ce lundi en s’imposant sur la pelouse de West Ham. Malgré une performance en demie-teinte, les Gunners auront su inverser la tendance en accélérant durant dix minutes pour inscrire trois buts. Tout sauf parfait… mais bon pour la confiance. 

Personne ne se souvenait où il était et ce qu’il était en train de faire la dernière fois qu’Arsenal avait remporté un match… et oui on en était presque là. Aucune victoire depuis le 24 octobre et une victoire 3-2 face à Guimaraes… aucune victoire en Premier League depuis le 6 octobre (soit plus de deux mois)… ce qui nous donnait une série inédite de neufs matchs de suite sans victoire. Hier, sans être flamboyants, les hommes de Freddie Ljungberg ont su éviter la passe de 10, avec la collaboration de leurs potes Hammers qui les ont bien aidés il faut l’avouer.

Inexistants en première période, les canonniers ont très mal débuté la seconde période et les locaux auraient dû marquer le but du break s’ils avaient été un peu plus adroits dans le dernier geste. Au lieu de cela, Martinelli a réussi à égaliser contre le cours du jeu à l’heure de jeu, puis Pépé a donné l’avantage aux siens, avant de servir Aubameyang pour le but du break. Trois buts en neuf minutes… sinon pas grand chose d’autre, mais on prend pour se donner un peu d’air. Et ce n’est pas Ljungberg qui va nous contredire…

sur ce qui a changé en deuxième mi-temps… 
“Les joueurs ont été incroyables. Nous avions un plan de jeu et nous voulions faire beaucoup tourner le ballon. En première période, nous étions lents, nous étions un peu léthargiques, nous ne bougions pas, nous ne courrions pas. Je pense dans mon esprit que les joueurs sont lents et statiques lorsqu’ils ne sont pas en confiance. Vous ne jouez avec la vitesse que vous nécessitez et ça a été dur pour les joueurs, mais j’ai senti que nous pouvions le faire en deuxième et nous l’avons fait. C’était incroyable à voir, pour moi. Et vous avez pu voir West Ham qui a un peu fatigué, un peu plus lent à l’heure de jeu, on a été plus tranchants et on a joué un vraiment bon football à ce moment lent je trouve. C’est la manière dont nous voulons jouer, et nous avons bien conservé le ballon. Mais évidemment, on ne s’enflamme pas. Nous avons encore beaucoup de travail à faire sur certaines choses, mais tout le crédit revient aux joueurs pour ce qu’ils ont fait en deuxième mi-temps.”

sur Gabriel Martinelli pour son premier but et sa première titularisation en Premier League…
“Gabi est un joueur fantastique. Il est encore très jeune mais il a une énergie folle en lui, et il y va sans cesse. Il n’a pas peur et il continue d’y aller. Donc ça a été un plaisir de le voir sur ce terrain, et pour lui de le voir réussir ce qu’il a réussi aujourd’hui, cela vous donne le sourire !”

sur Nicolas Pépé qui a enfin marqué dans le jeu… 
“Les gens me posent toujours des questions sur Nico et j’essaie de m’expliquer. Il arrivé du championnat de France, il arrive en Premier League et de mon propre avis, c’est le meilleur championnat au Monde, et c’est beaucoup plus rapide et beaucoup plus dur. Il a besoin de s’adapter. Les gens lui mettent la pression mais ce n’est pas si simple, et j’ai trouvé que ce qu’il a fait aujourd’hui, c’est qu’il a vraiment travaillé dur offensivement et défensivement, et il a montré ses qualités. Je suis tellement content pour lui parce qu’en même temps, c’est un très gros, un énorme achat pour le club et cela lui a apporté de la pression également. Il va pouvoir aller se coucher avec le sourire ce soir !”

sur à quel point ce résultat peut changer l’atmosphère et la forme… 
“Je l’espère ! Ils avaient l’air heureux dans le vestiaire, mais je ne pense qu’aucun d’entre eux ne pouvait imaginer cela, à mon avis du moins… Arsenal est un grand club de football. On nous demande de gagner des matchs de football, et ils n’en avaient pas gagnés depuis un moment. J’ai au moins pu saisir ou ressentir la pression sous laquelle ils étaient et vous pouvez toujours dire ‘oui et bien c’est des joueurs professionnels, ils doivent faire avec cela’ mais ça a été dur pour eux et vous avez pu le sentir et le voir en match. Aujourd’hui, durant les trente dernières minutes, ça les a quittés un peu et nous avons commencé à jouer un bon football et on a été plus tranchants comme je vous l’ai dit.”

si c’est compliqué de trouver du temps pour s’améliorer entre les matchs…
“Ce serait bien d’avoir quelques jours pour que je puisse pratiquer avec eux. Avec le match, c’est un peu comme une balade, doucement, sur ce que nous devons faire et c’est peut-être pourquoi nous commençons les matchs trop doucement à chaque fois ! Parce que vous ne pouvez pas vraiment avoir un tempo rapide à l’entraînement, mais c’est beaucoup de séances vidéos, et essayer de montrer des séquences où nous pouvons mieux faire parce que nous ne pouvons pas vraiment le faire sur le terrain. Ce n’est pas idéal, mais c’est le mois de décembre et c’est la situation dans laquelle je suis avec les joueurs. Nous faisons du mieux que nous pouvons.”

si un seul match est suffisant pour aider à relancer la saison…
“Bien évidemment, c’est toujours ce que vous espérez. Mais j’essaie de ne pas m’enflammer parce que je peux encore sentir qu’il y a des choses sur laquelle nous devons travailler, et nous ne sommes pas encore proches de là où je veux nous soyons. Mais bien évidemment, j’espère qu’avec la joie que les joueurs ont pu ressentir, et cet état d’esprit et je l’espère la confiance qu’ils ont en eux, qu’ils pourront se passer le ballon avec un tempo plus rapide et qu’ils pourront jouer en une ou deux touches de balle, qu’ils pourront faire les choses beaucoup plus vite, et que cela va avoir un effet positif sur eux.”

s’il a eu des discussions avec des membres de la direction du club…
“Oui, j’ai discuté avec Edu. Bien évidemment, nous avons joué ensemble et nous essayons de discuter parce que je n’ai pas tellement de membres dans mon staff ! Donc je lui parle parfois de football. Mais on m’a dit de travailler sur une base de match après match, et c’est ce que je suis en train d’essayer de faire. Comme je l’ai dit, c’est le club que j’aime et je vais essayer de l’aider autant que je le peux. Ensuite, c’est de leur ressort de faire ce qu’ils veulent faire.”

_

Sources : https://www.arsenal.com/news/press-conference-quotes-freddie-ljungberg
https://www.arsenal.com/news/martinelli-has-no-fear-he-goes-and-he-goes
https://www.arsenal.com/news/pepe-will-fall-asleep-smile-tonight

Articles liés